Monde des fictions

Un forum pour créer ses fictions
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fic : Le faux sayen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:34

Prologue 1 : Le combat de deux frères


Il y a très longtemps, le Tyran d'un royaume qui faisait la moitiée de l'univers, décida d'organiser un combat entre ses deux fils, pour savoir lequel lui succèderait.

"Roi Cold" - Très bien, c'est le grand jour, je vais enfin savoir lequel de mes fils est le plus digne de me succéder.

Dès que le roi eu fini de parler, Freezer et son frère Coola se transformèrent pour atteindre leurs formes finales. Ils étaient bien moins fort que lors de leur combats contre Sangoku mais ils dégagaient tout de même une énergie de très loin supérieur a celle d'un sayen normal. Ils étaient tous les deux près a se battre sous les yeux de leur père qui n'attendait que ça. Ce fut Freezer qui attaqua le premier, il fonça sur son frère a une vitesse prodigieuse. Une fois arrivait devant Coola, il tenta de lui décocher un coup de poing en pleine face. Mais Coola esquiva sans problème en disparaîsant. Il réapparu trente mètre plus haut, le bras tendu vers les cieux, avec une énorme boule de feu orange au-dessus de la tête.

"Coola" - Tu n'est pas de taille à m'affronter mon frère.Attrape ça, SUPERNOVAAAAA !!!!!!!!!!!!!

L'attaque de Coola se dirigea droit vers Freezer. Ce dernier n'avait pas le temps d'esquiver en raison de la vitesse et de la taille de la boule de feu. Il mit ses deux mains en face de lui espérant pouvoir bloquer l'attaque. Lorsqu'elle arriva sur Freezer le sol trembla, des failles se formait autour de la cible de cette attaque surpuissante. Puis vint la gigantesque explosion, le souffle emporta tout sur son passage sauf le roi, qui avait du mal a tenir debout. La fumée se dissipa lentement et lorsqu'elle disparu complétement, on ne vit qu'un immense cratère dans lequel gisait le perdant de ce combat.

"Roi Cold" - Tu est bien plus fort que ton frère Coola. Achève-le, et tu deviendra le seul héritier.

Coola tendit son doigt vers Freezer, une petite lumière violette apparu. Puis il arrêta son geste et dit:

"Coola" - Je ne peux pas tuer mon propre frère, je suis vraiment désolé, mais c'est au-dessus de mes forces.
"Roi Cold" - Si tu ne le tue pas, c'est moi qui te tue.


Soudain un petit rayon rose sortit du corps de Coola. L'attaque ne venait pas de son père mais de Freezer qui était debout le doigt encore fumant en direction de son frère. C'est a se moment qu'une centaine de combattant vint aider Coola. La plupart furent tué par Cold et le jeune prince, Freezer. Cependant certain réussirent à s'échapper en emportant le pauvre Coola.
Une dizaine de jours plus tard, Coola était entièrement remit de ces blessures notamment grâce au machine de régénération sayen.


"Coola" - Je me vengerais, je jure que Freezer mourra.
"Un soldat" - Vous allez enfin le tuer ?
"Coola" - Non, malgrès ce qu'il m'a fait il reste mon frère. Mais ne t'inquiète pas, j'ai un plan.





Prologue 2 : Une découverte capitale


Quinze années se sont écoulées depuis la défaite de Coola. Freezer et lui ont été tué par Sangoku. Lors d'un voyage, un groupe de trois jeunes guerriers découvrit le vaisseau mère de Coola sur une planète. Le plus jeune des trois a 13 ans, il a la peau plutôt fonçée, il porte un pantalon blanc assez large et un t-shirt marron. Ses cheveux noirs sont dressé en l'air. Il n'en a pas sur le côté de la tête ( il ressemble beaucoup a oub ). Il répond sous le nom de Tazine. Le second est le fils d'un des sayens qui avait aidé Coola à s'enfuir. Il a 15 ans, ses cheveux sont dressé sur sa tête, noir devant et blanchâtre derrière. Il a un pantalon blanc et un bandeau autour de la taille de couleur violet. Il porte également un espèce de gillet de sauvetage violet et jaune ( il ressemble beaucoup à Gotrunks). Son nom est Ikari. La troisième a 14 ans, elle est plutôt mignonne mais assez timide. Elle ne laisse pas indifférent Tazine qui le lui laisse voir. Elle porte une trousse de soin et a des dons de guérisseuse. Son nom est Kaimine.

"Kaimine" - Tu es sûr que c'est une bonne idée d'entrer dans le vaisseaux ?
"Tazine" - Mais de quoi t'as peur !? Il n'y a plus personne sur cette planète ni dans ce vaisseau.
"Ikari" ( d'un ton très sérieux) - ......oui, il le faut. Je dois le voir de mes propres yeux.


Tous les trois entrèrent dans le vaisseau. Ils partirent chacun de leur côté afin de trouver se qu'il était venu chercher plus rapidement. Au bout d'une dizaine de minutes, on entendit:

"Tazine" - Je l'ai trouvé !!!

Quelques secondes plus tard, Ikari était présent.

"Ikari" - C'était donc vrai...
"Kaimine" ( qui vient d'arriver ) - Mais qui est-ce ???





Prologue 3 : Le faux sayen


"Kaimine" - Mais qui est-ce ????
"Ikari" - Mon père ne m'avait pas mentit il existe vraiment.


Devant eux se tenait une colonne remplit d'un liquide bleu, dans lequel était plongé le corps d'un jeune homme de 14 ans. Il ressemble comme deux gouttes d'eau à Baddack. Il était inconscient, puis Ikari prit un livre sur le bureau qui se trouvait tout près.
Voilà ce qui était écrit:



"Prototype de sayen:

*Afin de vaincre mon frère, j'ai décidé de créer un sayen très puissant. Lorsqu'il sera adulte il pourra tué Freezer qui m'a trahi il y a maintenant 1 an. Pour que ce sayen devienne très fort, j'ai utiliser les cellules du plus puissant de leur race: Baddack. J'ai placé le sayen créé dans un calculateur afin qu'il apprène toute les attaques de son "père" durant sa mutation. Elle devrait s'achever dans dix ans, néanmoins, il restera inconscients jusqu'à se que quelqu'un le libère.
*Sa fait maintenant cinq ans que j'ai créé ce specimen, sa puissance est encore faible mais de loin supérieur a la normal grâce a l'ordinateur qui l'entraîne spirituellement. Cependant un problème est apparu dans l'ordinateur. Il semblerait qu'il lui est appris tout ceux qui c'est passer pour son peuple. L'ordinateur lui a aussi appris a repérer l'énergie des sayens afin qu'il puisse réunir les survivants et repeuplé une planète déserte qu'il batiserait Végéta.
*La sixième année, nous avons décider de lui retirer les cellules qui lui permette de se transformer a la pleine lune, afin d'éviter d'en perdre le contrôle. Néanmoins, il a fallu les remplacer par des cellules qui perçoive l'énergie du soleil. Ce sayen est donc capable de créé une attaque surpuissante grâce à l'énergie solaire. Cette attaque porte le nom de "Destruction solaire" ( ressemble au Genkidama sauf avec la puissance du soleil et la boule formé est de couleur rouge-orange comme le soleil)."

_________________


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:35

Saison 1 : La renaissance de l'empire sayen


Chapitre 1 : Premier combat

Ikari décida de détruire la colonne en prenant soin de ne pas blesser le sayen. Le liquide bleu envahi la salle et le sayen pu se réveiller.

"???" - Bonjour, je m'appelle Lypso. Et vous, qui êtes-vous ? Toi, tu est un sayen n'est-ce pas ?
"Ikari" - Je me nomme Ikari. Et oui, je suis un sayen. Je te présente Tazine et Kaimine mes meilleurs amis. Je t'ai cherché pendant 2 ans, il faut qu'on sauve notre peuple. Il ne reste presque plus de sayen, et les survivants sont éparpiller dans toutes la galaxie. Mais avec ton pouvoir, on va tous les retrouvers.
"Lypso" - J'accepte de vous aider, après tout, on m'a programmé pour ça.
"Ikari" - Avant de partir, il faut que je te teste. Allons dehors et battons-nous. Ne t'inquiète pas pour moi, nous avons la meilleur guérisseuse que je connaisse.(Pensant)Normal, j'en connais pas d'autre.
"Lypso" - Très bien, allons-y. J'ai hâte de livrer mon premier combat contre un être réel.


Une fois dehors, Tazine et Kaimine allèrent se mettre à l'abri. Dès qu'ils furent assez loin, Ikari commença à augmenter son énergie. Une aura blanche se forma autour de lui, une brise se leva tout à coup. Il était digne des sayen, sa puissance était d'au moins 1500 (puissance de Sangoku contre Radditz). Puis se fut autour de Lypso de montrer de quoi il était capable. Il serra les poings et se concentra. Une aura d'une couleur blanche apparu dans un mini tremblement de terre. Il dépassait aisément les 1000.

"Ikari" - C'est tout ce que tu sais faire ? Tu me déçois beaucoup.
"Lypso" - Tu ne vas pas être déçu très longtemps...


Lypso fonça à toute vitesse sur son adversaire, qui ne bougait pas d'un cheveu. Mais Lypso, arrivé à un mètre d'Ikari, pris appui sur le sol est s'envola à plus de 20 mètres. Il fit apparaître une boule blanche dans sa main gauche, tandis que sa main droite était entouré de flamme noir. Il fonça sur Ikari en piqué, en criant:

"Lypso" - Prends ça, HEAT PHALANX !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ikari eu à peine le temps d'esquiver ce coup de poing. Il fit un bond prodigieux en arrière se qui le laissa à la merci de Lypso. Ce dernier tandis sa main gauche qui renfermait toujours cette boule blanche.

"Lypso" - Tu es fini, tu ne pourras jamais esquiver cette attaque. JAVELOT RIOOOOOT !!!!!!!!!!!!!!!

Effectivement, la boule de feu allait bien trop vite et Ikari était emporté par son élan. Il eut juste le temps de croiser ses bras devant lui afin de se protéger. L'explosion était totalement blanche. Et quand la fumée fut dissipée, on pu voir Ikari qui saignait à quelques endroits. La puissance de Lypso était passée à 1800 après sa dernière attaque.

"Ikari" - Tu n'es pas si nul après tout. En faite, tu es plus fort que moi. Mais tu ne t'es jamais battu contre quelqu'un de réel, ce n'est pas comme contre ton ordinateur. Ta tactique ne marchera plus sur moi, je préfère te prévenir. Maintenant c'est à moi d'attaquer. Je vais te montrer l'attaque que le prince Végéta m'a apprise lorsque notre planète existait encore.

Il colla sa main gauche sur sa main droite, puis tendit ses bras en arrière. Une boule de couleur violette apparu dans ses mains. La puissance d'Ikari était passé à 1700, puis à 1800, puis à 2000 et ça augmentait encore.

"Ikari" - Tu es prêts !? CANON GARIC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sa puissance était de 2400. Il tendit ses deux mains vers Lypso et une énorme vague déferlante rose-violette en sorti. Lypso serra à nouveau ses poings, une veine apparu sur son front. Sa puissance avait également atteint les 2400. Il tendit sa main droite derrière lui et une autre boule blanche apparu. Elle était deux fois plus grosse que la première.

"Lypso" - Tu ne m'auras pas !! JAVELOT RIOOOOOT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La vague déferlante d'Ikari heurta l'attaque de Lypso dans un bruit qui aura fait fuir un sourd. Les deux attaques étaient de forces égales. Mais soudain, le canon garric perdi de sa puissance. Il devenait de moins en moins gros. Jusqu'à disparaître entièrement. Ikari avait stoppé son attaque volontairement et il partit très vite sur sa gauche. Il pu éviter le javelot riot de Lypso et il se trouvait maintenant en position de force. Il fila à toute vitesse et planta son genou dans l'abdomen de Lypso. Ce dernier cracha un flot de sang, il était plier en deux. Ikari fit un bond d'une dizaine de mètre dans les airs.

"Ikari" - C'est fini, tu as perdu....

Il lui lança un nouveau canon garic mais cette fois-ci Lypso ne put riposter car il avait mis toute son énergie dans sa dernière attaque.

_________________


Dernière édition par DarkNexus le Dim 29 Aoû - 20:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:36

Chapitre 2 : Le début d'un long voyage


Trois jours étaient passés depuis le combat entre Lypso et Ikari.

"Lypso" - ....aaaaah. J'ai mal à la tête, c'est horrible. Hein ? Mais où suis-je ?
"Tazine" - Salut Lypso ! Tu es à bord de notre vaisseau spatial.


Lypso se leva et se regarda attentivement.

"Lypso" - Je suis entièrement guéri !? En seulement trois jours, comment est-ce possible ?
"Tazine" - C'est grâce à Kaimine, elle t'as soigné. Elle est douée hein ? Au faite, Ikari m'a dit de te dire que tu devais allez le voir quand tu serais remis sur pied. Vas-y, il est au commande du vaisseau, c'est par là.


Lypso se dirigea vers la salle de contrôle. Le vaisseaux était assez grand, avec une grande salle d'entrainement.

"Lypso" - Cette salle va m'être très utile, il faut que je progresse si je veux retrouver les autres sayens. Sa y est, je suis arrivé à la salle de commande.
"Ikari" - Alors Lypso, tu es guéri ? J'espère que je ne t'ai pas trop amoché...
"Lypso" - Non sa va, ne t'inquiète pas pour moi. Et ça me servira de leçon.


Ikari et Lypso se mirent à rire. Puis Ikari prit un air très sérieux et dit:

"Ikari" - Passons aux choses sérieuses. Dis-moi par où il faut qu'on aille pour trouver des sayens.
"Lypso" - Je ne sais pas, je ne ressens leurs énergie que lorsque nous approchons d'une planète où vit un sayen, désolée.
"Ikari" - Ce n'est pas grave nous n'avons qu'à parcourir cette galaxie jusqu'à que tu ressente quelque chose. Ca nous laissera le temps de nous entrainer. Kaimine, tu veux bien prendre les commandes ? Merci.
"Lypso" - Oui, allons nous entrainer, j'ai une revanche à prendre !
"Ikari" - Ne rêve pas trop, je me bat depuis que je suis tout petit !


Ils se dirigèrent tous les deux vers la salle d'entrainement. Elle était très grande et très resistante. Elle avait été conçu pour resister à tout les chocs. Les deux jeunes sayens se mirent l'un en face de l'autre.

"Ikari" - Lorsque nous nous sommes battu je n'étais pas à fond. Je voulais te tester, pas te tuer. Mais cette fois-ci je me battrais à cent pour cent.

Il se mis à crier et une aura blanche apparu autour de lui dans un souffle qui fit reculer Lypso. Il atteignait les 3000 unités (puissanse de Radditz). Lypso se mit aussi à crier. Son aura blanche était plus grande que la dernière fois. Il avait 2800 unités.

"Lypso" - Que se passe-t-il ? Je suis devenu beaucoup plus fort qu'avant !
"Ikari" - C'est normal, tu es un sayen. Et les sayens deviennent beaucoup plus fort à chaque fois qu'il frôle la mort. Sa veut dire que j'y suis allez un peu fort avec toi la première fois...


Les deux hommes foncèrent l'un sur l'autre dans une onde de choc prodigieuse.
Pendant trois mois Lypso et Ikari s'entrainèrent tous les jours. Sauf le dimanche, jour du repos, où Ikari raconter ses expériences à Lypso. Il lui apprenait tous se qu'il fallait savoir sur le monde réel. Ils étaient devenu inséparable. Puis un jours...


"Lypso" - Aah....Aah....Aah...je vais enfin te battre après trois mois.
"Ikari" - Argh...c'est vrai, tu t'es vraiment amélioré, mais moi aussi...Aah....Aah


Ils étaient couvert de blessures, ils saignaient d'un peu partout et soufflaient très bruyamment. Ils étaient tous les deux à fond, leurs puissances atteignait les 15 000 unités ( c'est la force de Végéta quand il arrive sur terre ). Lypso fonça sur Ikari et lui décocha un crochet du droit en plein dans la machoire, puis direct du gauche, puis du droit et il enchaînait les directes à une vitesse folle. Au bout d'une bonne trentaine de coups, il lui donna un coup de pied de bas en haut qui fit voler Ikari a dix bon mètres vers le plafond. Une fois sa course terminé, Ikari regarda en bas, mais Lypso avait disparu. Il réapparru au-dessus de la tête d'Ikari et lui décocha un superbe coup avec ses deux mains. Ikari s'écrasa violemment sur le sol. Il se releva difficilement et attaqua a son tour en lui lança une dizaine de boules de feu de couleur rose. Puis il mit ses deux mains devant lui. Les doigts de sa main droite étaient collé à ceux de la gauche. Une boule de feu apparu, elle était extèmement puissante.

"Ikari" - Voilà l'attaque que j'ai mis au point en t'affrontant, merci. KIOZIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il la lança en direction de Lypso qui contre-attaqua avec un tout aussi puissant javelot riot. Les deux boules blanches lutter l'une contre l'autre. Des éclairs naissaient des ses attaques phénoménales. Lypso mit toute son énergie dans un deuxième javelot riot qu'il balança sur le premier se qui le fit tripler de volume. Ikari en fit autant en mettant toute son énergie dans un deuxième Kiozi. Les éclairs étaient de plus en plus gros, le vaisseaux tout entier tremblait, des fissures se formaient un peu partout dans la salle d'entrainement.

"Tazine" (affolé) - Arretez !!! Vous allez tous nous tuer !!!! Le vaisseaux ne resistera pas longtemps !

Les deux sayens arretèrent immédiatement leurs attaques.

"Lypso" - Aah....Aah...Argh...j...je ne peux....je ne peux pas le croire....Aah.....Aah....je ne gagnerais jamais....
"Ikari" - ........t....tu aurais....Aah....Aah......gagné se combat......Argh.....j'aurai arreté mon attaque......je n'avais plus d'énergie.....


Ils s'écroulèrent tous les deux après un combat mémorable.

_________________


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:36

Chapitre 3 : La nouvelle Végéta


Lypso et Ikari se réveillèrent un dimanche matin, ils étaient entièrement guéris grâce à Kaimine. La leçon de Lypso allait commencer quand soudain...

Lypso : Ca y est !! Je sens l'énergie d'un sayen sur une planète toute proche !

Effectivement, ils regardèrent tout les deux par le hublot et ils virent une belle planète toute proche. Ikari alla vite prévenir tout l'équipage. La petite équipe atterit sur une plaine déserte. Elle se mit en route, guidée par Lypso. Après quelques minutes de marche, ils arrivèrent tous les quatres à un petit village, il était désert. Il n'y avait qu'un homme, au milieu de la place principale. L'homme s'approcha du groupe, il faisait 1,84 m, il avait une cicatrice en forme de croix sur la joue gauche. C'est cheveux était dressé sur sa tête (un peu comme Yamcha) et d'une couleur bleu. Il portait l'armure des sayens.

"Lypso" (à voix basse) - C'est lui, c'est un sayen.
"???" - Que faite-vous ici ? C'est très dangereux ! Ils ne vont pas tarder !
"Ikari" - De qui parlez-vous !?
"???" - Des hommes de Tarick bien sûr ! Vous ne le connaissez pas !? Vous n'êtes pas d'ici dans ce cas. Je vais vous expliquer. Tarick veut prendre le contrôle de cette planète et y installer un champ de force pour que personne ne puisse venir, sauf si il est invité. Ces hommes vont venir pour exterminer la population. Les habitants de cette planète m'ont recueillie et mon élevé comme leurs propre fils. Je ne laisserai personne leur faire du mal.
"Lypso" - C'est parfait !!! Je vous propose un marché. On vous aide à tuer Tarick et ses hommes, et en échange, vous activez le champs de force et vous ne laissez entrer que des sayens. Comme ça cette planète servira de nouvelle Végéta !
"???" - Vous savez que je suis sayen !?
"Ikari" - Oui, nous sommes aussi sayen Lypso et moi. Et nous voulons retrouver tous les sayens qui ont survécu à l'explosion de notre planète et refaire une nouvelle Végéta. Et cette planète fera l'affaire.
"???" - Je suis de tout coeur avec vous. J'accepte votre offre avec plaisir. Je me nomme Harios.
"Lypso" - Moi c'est Lypso, lui c'est Tazine, elle s'appelle Kaimine et lui se nomme Ikari.
"Harios" ( se retournant brusquement )- Fini de bavarder, les voilà !!!
"Ikari" - Kaimine, va voir si il y a des villageois blesser, il se cache derrière cette montagne, je sens leurs énergie. Tazine, accompagne-la au cas où ils se feraient attaquer.
"Harios" - C'est parti ! J'espère que vous savez vous battre !!!


Harios augmenta son énergie au maximum. Il atteignait les 15 000 unitées. Puis Lypso et Ikari libérèrent leurs énergies en même temps, dans un souffle titanesque. Il avaient tous les deux plus de 20 000 unitées, et ils n'étaient pas à fond...
Trois "hommes" se tenait devant eux.
Celui qui était couleur vert se retrouva face à Lypso. Le bleu affronta Harios, Ikari s'occupa du gris.


"Lypso" - Pfffffffffff ! Ils n'ont que 5000 unitées !!! On va vite les finirs et s'occuper de ce Tarick.

Lypso fonça à toute vitesse sur son adversaire. Il lui déocha un terrible coup de genou dans l'abdomen. Il était debout face à se monstre qui était plier en deux, et qui se tenait le ventre. Il crachait des flots de sang. Puis Lypso lui envoya un directe qui le fit valser contre une falais, qui s'écroula sous la puissance du choc. Le sayen vola à une dizaine de mètres de haut et mis ses deux mains dans la position du Kaméhaméa. Il créa deux javelot riot qui se confondait l'un dans l'autre pour créé une attaque dévastatrice.

"Lypso" - On n'a pas de temps à perdre, je vais te finir tout de suite ! SHINIOZAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!

Une énorme vague déferlante fila droit vers son adversaire qui fut entierement désintégré. Son attaque était en tout point semblable au Kaméhaméa sauf que sa vague déferlante était toute blanche.
Harios attendi que son adversaire l'attaque. Il balança une boule de feu sur le sol, se qui leva un écran de fumée. Lorsque il fut dissipé, le monstre était seul. Harios était au-dessus de lui entrain de concentrer son énergie dans une boule de feu. Dès qu'il eut finit de créé cette boule, il l'envoya sur son adversaire qui le cherchait toujours. L'explosion eut raison de lui.
Ikari dispparu et réapparu en face du dernier ennemi. Ce dernier n'eut pas le temps de comprendre ce qui s'était passer, qu'il se prenait déjà des dizaines et des dizaines de coups à peu partout sur le corps. Le dernier fut d'une telle violence qu'il le projeta à quinze bon mètres.


"Ikari" (pensant) - Je vais enfin pouvoir utiliser l'attaque que m'as appris Lypso. (a voix haute) Adieu, HEAT PHALANX !!!!!

Sa main s'était entouré de flammes noirs. Ikari fonça sur son adversaire et lui transperça net le corps. Deux secondes plus tard, son ennemi était à terre, mort.

"Harios" - C'était beaucoup plus facile que je ne l'avais imaginé. Merci beaucoup, vous êtes vraiment très fort !
"Ikari" - Merci. Maintenant, occupons-nous de ce Tarick. Montre nous où il se cache, on te suit.


Ils s'envolèrent tous les trois. Ils arrivèrent devant une grande ville, avec au centre un énorme palais. Cette ville fortifiée ne comptait qu'un seul habitant : Tarick. ( Visible dans la section graphique )

"Tarick" - Vous avez finalement vaincu ces trois incapables. Ca m'ennui un peu, je vais être obliger de vous éliminer et je risque de m'ennuyer.
"Harios" - Ca ne risque pas d'arriver parce qu'on va t'anéantir.
"Lypso" ( a voix basse pour ses coéquipiers ) - Sa va pas être facile, il dégage une énergie extraordinaire.
"Ikari" - On va enfin pouvoir se battre ensemble, Lypso.


Tarick augmenta son énergie d'un coup. Il dépassait les 45 000. Il vola à toute vitesse vers les trois sayens. Il rentra dans Ikari et Lypso avec les avants-bras. Ces derniers furent projeté une cinquantaine de mètres plus loin. Ils passèrent à travers plusieurs habitations vide. Harios se jetta sur son adversaire et enchaîna les coups le plus rapidement possible. Mais Tarick bloquait tout. Le sayen n'arrivait pas à trouver la faille. Il se fit prendre par le bras gauche et tenta un coup avec le droit. Tarick avait les deux mains d'Harios dans les siennes. Ce dernier essaya de les retirer mais en vain. Tarick le fit tourner le plus vite possible et le lâcha. Il s'écrasa contre le mur du palais, inconscient.

"Lypso" - On fait comme ça ?
"Ikari" - D'accord sa ne peut que marcher.
"Lypso et Ikari" - Go !!!!


Ikari dispparu et Lypso fonça sur Tarick. Juste avant qu'il ne l'atteigne, Tarick pris un coup a l'arrière de la jambe droite, c'était Ikari qui avait fait le tour de la ville pour attaquer par derrière. Le monstre était déséquilibré et Lypso en profita pour lui assainer un terrible coup de coude dans le torse. Les deux sayens s'envolèrent à une dizaine de mètre.

"Lypso" - C'est maintenant, SHINIOZAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
"Ikari" - T'as raison, CANON GARIIIIIIIIIC !!!!!!!!!!!!


Tarick était à terre et n'eut pas le temps d'esquiver ces deux énormes vagues déferlantes. Elles atteignèrent leur cible dans une énorme explosion rose pâle.

"Lypso" - On l'a eu, c'est fini...
"Tarick" - Je crois que vous rêvait un peu...Je ne meurt pas si facilement !
"Ikari" - C'est pas vrai !!! Son énergie n'a pas changée, c'est comme si on ne lui avait rien fait !
"Tarick" - Si, vous m'avez fait un peu mal.


La fumée se dissipa, laissant apparaître un Tarick avec quelques égratinures, mais rien de graves. Il avait deux énormes boules de feu noir avec des éclairs rouges. Une dans chaque mains. Il les lança, l'une sur Lypso, qui riposta avec un javelot riot, et l'autre sur Ikari, qui riposta avec un kiozi. Les quatres attaquent explosèrent se qui fit apparaître un grand nuage de poussière. Les deux sayens regardaient attentivement ce nuage, espèrant apercevoir leur adversaire. Mais c'était peine perdu, Tarick sortit du nuage a une telle vitesse qu'ils ne purent le voir. Il donna un coup de coude dans le ventre d'Ikari, puis l'attrapa par le col et par la jambe. Il le leva au-dessus de sa tête et l'envoya violemment vers le sol. Le sayen s'enfonça de cinq mètre sous la terre. Lypso essaya de venger son ami, mais Tarick l'attrapa et le serra très fort contre lui. C'était un "câlin" dont Lypso se serait bien passé. Le bruit de ses os ainsi que les hurlements de douleurs rententissaient dans la ville, quand soudain, Tarick reçu une petite vague déferlante dans le dos se qui le fit relâcher le corps de Lypso qui s'était évanoui. L'attaque provenait d'Harios, qui était couvert de blessures et qui saignait abondemment.

"Tarick" - C'est inutile de resister, vous allez perdre de toute façon.

Il mit ses deux mains l'une contre l'autre, comme si il préparait un Final Flash. Une boule noir trois fois plus terrible que les deux autres apparu. Il l'envoya vers le pauvre Harios qui ne pouvait plus bouger, il avait laissé toute son énergie dans son attaque pour sauver Lypso. Heureusement pour lui, Ikari envoya une vague déferlante qui fit dévier la boule de feu.

"Ikari" ( pensant ) - Il faut que je gagne du temps, il aura bientôt terminé. ( a voix haute ) Tu ne peux pas nous battre, nous avons une mission et notre destin est de l'accomplir !!!
"Tarick" - Tu te trompe, ton destin est de mourrir ici, de ma main !
"Ikari" - C'est ce qu'on va voir ! HEAT PHALANX !!!!


Ikari fonça sur Tarick les mains entouré de flammes noirs. Il enchaîna les heat phalanx, mais Tarick les bloqua tous. C'était un jeu d'enfant pour lui. Harios vain au secours et commença à distribuer des coups à son adversaire. Ce dernier n'éprouver aucune difficulté face au deux sayens. Il les attrapa par la tête et fonça dans la ville. Il les traînées par terre, se qui laissait des énormes tranchées; il les écrasait contre des murs, et pour finir, il en jeta un et balança l'autre sur le premier.

"Tarick" - Alors !? C'est tout ce que vous savez faire !? Dans ce cas, vous ne m'interessez plus, je vais vous achever !!!

Il se prit une grosse boule de feu dans la tête.

"Tazine" - Je t'interdit de les touchers !!!!
"Tarick" - Pfffff ! Encore un microbe, je savez bien que je m'ennuirai.


En effet Tazine était bien trop faible pour espérer toucher ce monstre.

"Tazine" (à voix basse) - Plus qu'une petite minute, il faut que je tienne.

Tazine fila en direction de se qui restait de la ville, poursuivie par Tarick.

"Tazine" - Merde !!! Il est beaucoup trop rapide !!!

Il vit Ikari et Harios qui s'était relever. Il les rejoignit et tous les trois attaquèrent Tarick en mettant toute leurs énergies dans trois vague déferlantes. Ce dernier contre attaqua avec sa boule de feu. Elle transperça les trois attaques et explosa au milieu de leurs protagonistes. Ils étaient tous les trois à terre et aucun ne pouvait se relever.

"Harios" - Aah.......Aah....c.......c'est.........c'est...la....fin.....
"Tazine" - Regarde.......Ikari.......il.....il...a.....fini...
"Ikari" (de toute ces forces ) - Vas-y, tue-le !!!!!!!!!!!!
"Tarick" - Quoi !?


Tarick se retourna et vit Lypso, les deux mains tendu vers le ciel, avec une boule de feu rouge-orange, qui devait faire dans les trente mètre de diamètre.

"Lypso" - Tu vas payer pour tout se que tu as fait.
"Tarick" - Ne....ne.....ne fait pas çaaaaaa !!!!!!!!!!!!!!!
"Lypso" - Tu es prêts !? Alors tiens, DESTRUCTION SOLAIRE !!!!!!!!!!!!!!
"Tarick" - NNNNNNNNNNNNNOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNnnnnnnnnnnnnnn......................


Tarick fut complètement desintégré par cette gigantesque boule de feu. Lypso tomba par terre, complètement vidé. Kaimine arriva quelques minutes plus tard, accompagné d'une vingtaine de villageois.

"Kaimine" - Ouf, ils sont tous en vie. Les villageois vont m'aider à les transporter et les soigners.
"Villageois" - Notre capitale....elle est complètement détruite...Mais se n'est pas grave, on pourra la reconstruire, se qui compte c'est de s'être débarassé de Tarick.


Dix jours plus tards, nos amis étaient tous sur pieds, sauf Harios, qui avait un plâtre. Il est vrai qu'il avait été beaucoup plus touché que les trois autres.

"Harios" - Merci à vous tous, je vais activer le champs de force. J'ai parlé au villageois, ils sont d'accords pour que cette planète deviennent la nouvelle Végéta.
"Villageois" - Après ceux que vous avez fait pour nous, c'est la moindre des choses.
"Ikari" - Merci, il ne nous reste plus qu'a trouver d'autre sayen et les convaincres de venir sur cette planète.
"Tous" - Aurevoir !


Notre petit groupe repartit vers une nouvelle destination, que même eux ignore...

_________________


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:37

Chapitre 4 : Le passé d'Ikari.


Cela faisait plusieurs jours que notre petit groupe voyageait dans l'espace. Un vaisseau s'approcha du leur.

"Kaimine" - Ils nous envoyent un message. Je vais vous le lire : "Posez-vous sur la planète la plus proche. Ikari, nous avons besoin de toi."
"Ikari" - Quoi !? Ils me connaissent ? Nous devrions les écouters et nous poser le plus vite possible. Cette lune fera l'affaire.


Les deux vaisseaux attérirent, puis deux hommes sortirent et allèrent à la rencontre d'Ikari qui était lui aussi dehors. Ils s'agenouillèrent devant lui.

"Homme" - Bonjours, prince Ikari. Nous avons besoin de vous, notre planète c'est fait attaquer !
"Ikari" - Et merde ! Vite, allons-y !!!


Ils embarquèrent tous dans leurs vaisseaux respectifs et décolèrent sans tarder. Ikari s'était enfermé dans sa chambre et ne voulez parler à personnes.

"Lypso" - Mais qu'est-ce qu'il a ? Pourquoi l'ont-ils appelé prince ? C'est où sa planète ? Je ne comprend plus rien.
"Tazine" - Bien, il est grand temps de t'expliquer la raison de notre voyage...


Lorsque Freezer vaincu Coola, plusieurs sayens qui travaillaient pour la famille royale partirent avec Coola sur une planète appelé Korto. Parmi eux, il y avait un sayen beaucoup plus fort que les autres et en qui tout le monde avaient confiance. Ce sayen se nommait Akari, c'était le père d'Ikari. Plusieurs années s'écoulèrent et Ikari eut 6 ans. Son père fut appelé pour combattre au côté de Coola et de ses hommes, avec les autres sayens. Il partit pour une planète innhabitée. Coola et ses hommes attaquèrent les sayens. La plupart périrent mais une centaine arriva à s'échapper, dont Akari. Ils allèrent tous sur des planètes différentes, sauf Akari qui voulait sauvant les femmes et les enfants restées sur Koro. Il raconta se qui s'était passé et tous les sayens partirent en direction d'une nouvelle planète. Mais Coola arriva en tuant des dizaines de femmes et d'enfants, sous les yeux d'Ikari. Coola s'avança vers lui mais son père s'interposa. Akari dit a son fils de partir. Ikari obéit et alla dans un vaisseau. Une fois qu'il avait décollé, Ikari regarda à travers la vitre et vit son père se faire tuer. Se jour, il jura de réunir les sayens qui s'étaient enfuis et de formé un peuple tout puissant pour qu'un telle massacre ne se reproduisent plus jamais. Akari fut nommé roi et grand héros par les survivants. Et comme il s'était fait tuer, et qu'Ikari était trop jeune pour prendre le pouvoir, mon père devint roi. C'est d'ailleurs comme sa qu'on c'est connu.

"Lypso" - Je vois... Sa a du être terrible.
"Kaimine" - C'est bon, on est arrivé.


Les vaisseaux se posèrent sur Koro et leurs passagers en sortirent. Ils étaient dans un immense champs de ruines. Ikari, accompagné de Lypso, firent le tour de la petite planète. Ils ne virent que des batîments détruits, des montagnes rasées, des corps en décompositions, des forêts brulées.... Tous les six se rejoingnirent au vaisseau et l'un des deux hommes s'écria :

"Hommes" - J'ai trouvé des survivants !!! Ils se cachent par là-bas, venez vite !!!

Ils allèrent tous voir combien de personnes avaient survécu. Il y en avait une trentaine.

"Femmes" - Ikari, c'est bien toi ! Nous sommes sauvées !!
"Une autre" - Oui c'est bien le grand Ikari !
"Encore une autre" - C'est bien le fils de notre sauveur !!
"Ikari" - Il n'y a pas d'autre survivants ?
"Tazine" - Non désolé, j'ai fouillé toute la planète et il n'y a personne.
"Ikari" (dans une colère noir, mais qu'il caché pour ne pas choqué les femmes et les enfants) - Partaient tous sur la nouvelle planète Végéta, Kaimine va vous donné les coordonnées. Dite qu'on vous a envoyé, ils vous laisseront passer.
"Femme" - Pourquoi ? Tu ne viens pas avec nous !?
"Ikari" - ....non, j'ai quelques choses à faire. Dite moi qui vous a attaqué.
"Femme" - Se sont les mercenaires de la planète Fria. Elle se trouve toute proche d'ici.
"Ikari" - Très bien, Lypso, Tazine et moi allons y allez.
"Kaimine" - Et moi ??? Vous m'oubliée ???
"Tazine" - Toi tu vas aller avec les villageois, ils ont besoins de soins.
"Kaimine" - Bon d'accord.


Lypso, Tazine et Kaimine portèrent les rescapées dans le vaisseaux des deux hommes. Quand ils eurent fini, ils entendirent un vaisseau décoller.

"Lypso" - Mais c'est notre vaisseau !?
"Tazine" - C'est Ikari, il est parti tout seul !
"Lypso" - Il est fou ! Est-ce qu'il y a un autre vaisseau sur cette planète !?
"Femme" - Oui, mais il est assez lent. Il est là-bas.


Lypso et Tazine foncèrent vers le vaisseau, entrèrent dedans et démarèrent sans perdre un insant. Leur vaisseau prit quatres heures à arriver, alors que celui d'Ikari était là en 15 minutes. Ils sortirent du vaisseau et eurent une vision à laquelle il ne s'attendait pas. Des centaines de corps étaient empilées ici et là, la plupart été tranchées en deux, d'autres étaient carbonisées. Tout à coup, une explosion eut lieu à quelques kilomètres de leurs positions. Lorsqu'ils arrivèrent sur les lieux, ils apercurent Ikari, assit sur un tas de corps. Il se tenait la tête dans les mains. Il se leva et alla rejoindre ses deux amis.

"Ikari" - C'est fini, je les ai tous tués.
"Tazine" - Mais tu est devenu fou ? Qu'est ce qui t'as pris de faire une telle chose !?
"Lypso" - Je croît qur j'ai compris.... (s'adressant à Ikari) Tu savais que si tu les laissaient en vie, ils recommenceraient avec un autres peuple.
"Ikari" - Je ne pouvait pas les laisser faire, c'est le seul moyen que j'ai trouvées pour les arréters. Hein !? Qu'est-ce que c'est.


Un vaisseau venait d'atterir tout près de nos héros. Une grande puissance en sortit.

"Lypso" - Il est vraiment très fort, même plus fort que nous...
"Un des mercenaire, sur le point de mourrir" - C'est notre chef, on l'a appellé et maintenant il va vous tuer. HaHaHaHaHaaa...aa...aaaaaaaaaaaaaaaaaaaa....................


Un homme se tenait debout devant eux et dit :

"???" - Vous allez me le payer !!!

_________________


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:37

Chapitre 5 : Une séparation forcée


"???" - Vous allez me le payer !
"Lypso" - Il doit avoir dans les 45 000 unitées, on va le massacrer à trois...
"Ikari" - C'est clair ! Il a la même force que Tarick. Mais nous on est beaucoup plus fort que la dernière fois.
"Tazine" - Quoi !? Vous pensez qu'on va le battre. ( Pensant ) C'est vrai que leurs puissances ont presque doublés, ils doivent atteindre les 35 000 chacun.


Le chef des mercenaires se jeta sur nos héros qui caché leurs véritables forces. Il lança une boule de feu bleu que Lypso et Ikari évitèrent sans problème, pour Tazine c'était une toute autre histoire. Le chef en profita et attaqua Tazine. Ce dernier fut envoyé a plus de trente mètres. Les deux sayens décidèrent d'en finir le plus vite possible pour éviter que Tazine ne soit gravement blessé. Lypso fonça en direction de ce monstre. Au dernier moment, il disparu et Ikari, qui le suivait, put lui décoché un terrible coup de coude. Lypso réapparu devant leurs adversaire et ils l'enchaînèrent le plus vite possible. Plus ils donnaient de coups et plus ils augmentaient leurs puissances, ils avaient tous les deux 30 000 unitées et n'étaient pas à fond. Puis leurs mains s'entourèrent de flammes noirs.

"Ikari et Lypso" - HEAT PHALANX !!!!!

Ils l'envoyèrent cinquante mètres plus loin. Le chef des mercenaires se releva difficilement, il saignait abondamment.

"Ikari" - Arrêtons le combat, nous avons gagnés.
"Lypso" - C'est vrai, ta puissance est retombée à seulement 15 000. Tu te fatigue beaucoup trop vite. Tu ne vaux plus rien pour nous.
"Chef" - Je vous interdit de me parler sur se ton !!! Je vais vous anéantir. KIENZAN !!!!!!!!


Le disque d'énergie parti en direction d'Ikari, qui n'avait pas le temps d'esquiver. Le disque se rapprochait rapidement. Quand il fut a un mètre du sayen, Tazine intervaint en donnant un coup de genou dans l'attaque, ce qui l'a dévia. Mais ce sauvetage coûta sa jambe à Tazine, qui fut découpé net. Lypso et Ikari étaient fou de rage. Ils se mirent l'un à côté de l'autre.

"Lypso" - Tu vas payer !!!! SHINIOZAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
"Ikari" - Meurt, CANON GARIC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Les deux vagues déferlantes se réunirent dans une vague blanche entouré d'éclair rose. Son diamètre était d'au moins cinq mètres. L'attaquent frappa sa cible dans une gigantesque explosion. Il ne restait plus qu'un immense cratère.
Lypso et Ikari retournèrent sur la nouvelle Végéta pour y déposer Tazine. Ils savaient que seul Kaimine pouvait le sauvé. Lorsqu'ils arrivèrent à destination, ils virent que Kaimine les attendaient avec impatience. Elle emmena Tazine et le soigna. Ils restèrent plusieurs mois sur la planète, pendant lesquelles Lypso, Ikari et Harios s'entraînait régulièrement.


"Tazine" ( a qui il ne restait qu'une jambe ) - Je suis enfin guéris
"Ikari" - On va enfin pouvoir reprendre notre petit voyage !
"Tazine" - Oui, mais sans, moi !
"Lypso et Ikari" - Quoi !!??
"Tazine" - Je ne peux pas vous être utile et en plus je n'ai plus qu'une jambe, je ne vous servirait à rien.
"Ikari" - ..........
"Tazine" - Ne vous inquiétez pas pour moi. Je ne retse pas seule, Kaimine reste aussi. Elle n'a pas pu venir mais elle m'as dit que vous vous en sortirez très bien sans elle.
"Lypso" - C'est vrai qu'on peux se soigner tout seul. A force de la voir faire sur nous on a retenue deux-trois petit truc !
"Tazine" - Et si jamais sa va vraiment mal, vous pouvez toujours utiliser la machine de régénération sayen ou encore revenir ici.
"Ikari" - Très bien, nous repartirons donc demain.


Le lendemain matin, après d'émouvante séparation.

"Harios" - Une dernière chose avant que vous ne partiez. Un sayen nommait Kiazo m'a rendu visite, il a dit qu'il reviendrait vivre sur cette planète. Un autre groupe de cinq sayens nommaient Torack, Végéta, Ryuko, Bassa et Sadda mon également dit la même chose, ils étaient accompagnés d'un Namec, Ozaro.
"Lypso" - Merci de nous l'avoir dit. Préviens nous quand ils seront de retour sur cette planète.


Puis ils partirent tout deux vers une nouvelle destination, mais laquelle ???

_________________


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:38

Chapitre 6 : La planète Gladius.


Après quelques jours de voyage très peu mouvementé, nos deux amis commençaient à s'ennuyer. Mais cela ne dura pas très longtemps, un énorme engin spatial se dirigeait droit sur eux.

"Ikari" - Un énorme vaisseau se dirige vers nous !!! Evitons le combat spatial, nous ne faisons pas le poids. Par contre un combat au corps à corps....
"Lypso" - T'as raison, laissons-les entrers dans notre vaisseau puis attaquons-les ! Sa nous fera un peu d'exercice.


Ils envoyèrent un message à leurs oppresseurs dans lequel il disait qu'ils se rendent. Le gros vaisseaux s'approcha, puis s'ouvrit et aspira le petit. Les deux sayens se retrouvèrent dans une immense salle où reposait plusieurs autres vaisseaux vides. De toute évidence, ils n'avaient pas affaire à des amateurs. Ils descendirent et commencèrent à marcher en direction de la salle de commande. Un long couloir débouché sur une grande salle, dans laquelle on pouvait apercevoir cinq individu. Quatre d'entre eux avait environ la même force que nos amis, c'est-à-dire environ 40 000 unitées. Le chef était bien plus puissant, son aura atteignait les 80 000.

"Lypso" - Je croît qu'on ne pourra pas se libérer si facilement....
"Ikari" - Pas du tout tu veux dire ! Ils sont beaucoup plus fort que nous on pourrait a peine en battre un seul !
"Soldat" - Venez par ici ! Bien, vous avez une force assez élevée, on va pouvoir vous vendre à un très bon prix.
"Soldat 2" - C'est vrai. Mais il faut encore trouver un marchand près à nous les acheters.
"Un autre "- Ammenons les sur la planète Gladius, la planète des gladiateurs !
"Commandant" - C'est une très bonne idée, on aura aucun mal à les vendres sur cette planète. Les combats ne cesse jamais, ils ont donc toujours besoin de nouveau combattants !


Aussitôt dit, aussitôt fait ! Ils se dirigèrent tous vers la planète Gladius. Au bout de quelques heures, ils atterrirent. La planète n'était qu'un immense désert sur lequelle était construit des énormes colisés. Des personnes venant de toute la galaxie étaient présent pour voir les combats. Les hommes qui avaient capturé les sayens allèrent au marché. Des centaines de marchands d'esclaves étaient présents. Et il y avait autant de personne qui voulait en acheter ! Lypso et Ikari furent séparés. Après quelques heures d'attente, Lypso demanda a un des mercenaire:

"Lypso" - Qu'est-ce que vous allez faire de nous, et pourquoi vous nous avez emmenés ici !?
"Soldat" - Nous sommes sur la planète Gladius, la planète des gladiateurs ! Ici des milliers d'esclaves s'affronte chaque jours. Nous allons essayer de vous vendre pour un bon prix ! Mais si nous ni arrivons pas, nous vous inscrirons a un tournoi afin que vous nous rapportiez un peu d'argent.
"Soldat 2" ( sa voix sortait d'un petit boîtier, on aurai dit un téléphone.) - Nous avons réussit a le vendre ! Et toi, sa avance ?
"Soldat" - Négatif ! Toujours rien !
"Lypso" ( pensant ) - T'en fait pas Ikari... Je te sauverais, je te le promets !


Il était environ 22h et pourtant il faisait toujours aussi chaud et le soleil était toujours présent. Le soldat, voyant que Lypso était très intrigués par se phénomène, lui expliqua.

"Soldat" - Il fait constamment jour sur cette planète, c'est d'ailleurs pour ça qu'elle est devenu la planète des gladiateurs !
"Lypso" - Je ne comprend pas...
"Soldat" - C'est pourtant simple, comme il fait tout le temps jours, les combats ne s'arrêtent jamais ! Il n'y a pas de nuit, donc pas de pause. C'est grâce à ses six soleils que cette planète est devenu célèbre.
"Lypso" - Six soleils !!!! ( Pensant ) Sa va mettre utile pour m'échapper ! Mais d'abbord je dois retrouver Ikari. Et puis je doute qu'il me laisse préparer mon attaque sans rien faire !


Une fois arriver dans le vaisseau qui l'a fait prisonnier, le commandant lui appris qu'il participerais à un grand tournois et que le vainqueur sera libre. Lypso fut ravi d'entendre qu'il avait un moyen de s'en tirer, il ne restait plus qu'a trouver Ikari. Mais d'abbord, le tournoi !
Il eut exactement deux jours pour se préparer. Le tournoi se déroulait en cinq match, le tirage au sort allez commencez. Lypso participait au dernier combat !
En attendant son match, il fut envoyé dans une cellule, sous le colisée. En effet, les participants n'avaient pas le droit de voir les matchs pour ne pas qu'ils découvrent le point faible de leur futurs adversaires. Au bout d'une petite heure, il fut appelé à monter dans le colisée. Une porte s'ouvrit devant lui et la lumière enveloppa l'obscur cellule où il se tenait. Il sortit dans l'arène. Des milliers de spectateurs étaient dans les tribunes, ils étaient déchaînaient. Les combats précédé les avaient suréxités. Lypso remarqua que lel'arène était recouvert d'un champ de force invisible afin que les gladiaterurs ne puissent pas s'échapper et que les spectateurs ne soient pas blesser par l'un des combattants. Un homme s'approcha du jeune sayen, il tenait un micro. Il lui demanda son âge et sa planète d'origine. Une fois qu'il eut fini de présenter Lypso, il sonna le début du combat
.

"Lypso" -Quoi !? Mais mon adversaire n'est pas là ! Sa veut dire que j'ai ga....

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, il se prit un terrible crochet du droit qui le fit valser à plusieurs dizaine de mètre.

"???" - Je m'appelle Lizor et je suis un caméléon mutant !
"Lypso" - Merde !!! Il est invisible, sa va être plus dure que prévu ...


Lypso ferma les yeux et se concentra afin de repérer l'énergie de son adversaire. Mais se dernier ne lui laissais pas deux secondes. Il enchaînait les coups de poings à toute vitesse. Lypso était en sérieuse difficulté. Puis au bout de trois minutes de maltraitance, Lypso remarqua une traînée de sable à dix mètres qui fonçait sur lui. Il su tout de suite que c'était son adversaire qui voulait l'attaquer. Il sauta à droite et évita la charge. Puis une boule blanche apparu dans sa main et il l'a jeta sur Lizor.

"Lypso" - Mange ça ! JAVELOT RIOOOOT !!!!!!!!!!

Il y eut une terrible explosion.

"Lypso" - Je ne voit plus rien à cause de toute cette fumée !! J'espère que je l'ai eu ...
"Lizor" - Ha...ha...ha...tu ne m'aura plus comme ça.....
"Lypso" - Hein !? ( pensant ) : Son énergie à énormement baissé, il n'a plus que 8 000 unitées. ( à haute voix et en se posant tout en baissant son énergie ) : Pff ! Tu n'est pas de taille contre moi !
"Lizor" - Tu crois ça !? Tu vas voir !!! Personne n'a jamais réussi à me toucher !!!
"Lypso" - C'est déjà tout vu... Comme tu l'a dis, personne n'a jamais réussi à te toucher. Donc tu n'est pas résistant du tout. De plus tu a l'habitude de finir tes combats très rapidement donc tu t'épuise très vite dans les longs combats. En résumé, si nous continuons de nous battrent, tu sera à sec en quelque minutes, et tu ne peux me vaincre en si peux de temps ! Rends toi à l'évidence !
"Lizor" - Je.....tu.....c'est vrai....tu as raison...j'ai perdu ! Achève-moi
"Lypso" - Désolé, je ne peux pas. Tu es innocent, se n'est pas toi qui voulait me tuer. Tu y été obligé, comme tout ceux qui participe a se foutu tournoi.
"Lizor" - C'est vrai, ja ne l'avait jamais vu comme sa. Tu m'as ouvert les yeux ! Je ne tuerai plus jamais, je te le promets !!! Merci.
"Lypso" (Criant) - Mon adversaire se rends !!! J'ai gagnait, et sans aucun mort.
"Commentateur" - C'est un match à mort, si vous refusez de tuer votre adversaire, vous mourrez !!!
"Lizor" - Tu as entendu ? Alors, vas-y, tue-moi ! Tu n'as pas le choix, et puis, après se que tu viens de m'apprendre, je réalise que je mérite de mourir. En plus je n'aurait aucun mal à respecté ma promesse si je meurs !
"Lypso" - J...je.....je suis vraiment désolé....


Il baissa la tête et ses yeux se mirent à briller. C'était la première fois que Lypso pleurait. Au même moment, sa main droite s'entoura de flamme noires.

"Lypso" ( pour lui ) - Je te promets une mort sans souffrance, c'est tout ce que je peux t'offrir....

Il serra ses poings, une rage terrible monta en lui. Sa puissance augmentait rapidement, des cailloux flottaient autour de lui, les flammes grandissaient à vu d'oeil. Il releva la tête. Ses yeux étaient rempli de larmes. Il fonça à toute vitesse sur Lizor qui était redevenu visible pour faciliter la tâche de son adversaire. Lypso lui décocha son plus puissants Heat Phalanx. Il sépara la tête et le corps de Lizor. Sa tête alla s'exploser contre le champ magnétique qui recouvrait l'arène. Quand au corps, il resta debout, décapité, pendant quelques secondes; puis il tomba.

"Lypso" ( pleurant ) - C'est donc sa qu'on appelle la tristesse... Je comprend maintenant pourquoi Ikari ne pouvait me l'expliquer. Il n'existe rien de semblable. Ikari, c'est pour toi que je fait tout ça, tu m'as tout appris, et j'ai hâte de te retrouver pour te dire que moi aussi, je peux éprouver les sentiments humains, comme la tristesse !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:38

Chapitre 7 : Le second tour


Le tournoi continuait. Les combats étaient de plus en plus long et dense. Lypso entendait des explosions et des cris du fond de sa cellule. Mille questions lui traversait l'esprit, qui sera mon procha adversaire ? est-il fort ? à quoi ressemble-t-il ? où est Ikari ? est-ce qu'il va bien ? ....Toute ces questions demeuraient sans réponse. Puis la porte s'ouvrit, et Lypso alla dans l'arène. Deux hommes se tenaient devant lui, le commentateur et celui qui sera certainement son adversaire. Ce dernier était très étrange, il se tenait droit, et donnait l'impression d'être sûr de lui. Pourtant il ne devait atteindre que les 25 000 unitées. Il se nommait Clindor. Lypso trouvait ça très bizarre et il avait raison de ce méfier. Après que les présentations soient faites, les deux combattants s'observèrent pendant quelques minutes. Le public, qui n'apprecier guère cette mascarade, commençait à siffler et à crier.

"Spectateur" - Mais c'est quoi ce combat ??? Et dire qu'il est réputé pour finir ses combats en moins de cinq minutes !
"Lypso" ( pensant ) - Quoi ? en cinq minute ? Il est pourtant assez faible, je ne comprend pas, il doit avoir une botte secrète !
"Clindor" ( d'une voix calme et sûr de lui ) : Tu es près ? Tu vas mourrir.


Tout à coup, il n'y eu plus aucun bruit. Lypso regarda autour de lui, et s'aperçut que le temps était figé. Clindor et lui étaient les seuls à pouvoir bouger.

"Lypso" - Tu peux arreter le temps !? Pourquoi tu ne te sauve pas dans se cas ?
"Clindor" - La vrai question est pourquoi devrais-je me sauvais ?
"Lypso" - Que veux-tu dire ?
"Clindor" - C'est pourtant évident, j'aime tuer. Et quelle meilleur endroit que se colisée pour le faire ? Tu dois s'en doute me haïr, mais ne t'en fait pas, tu ne me haïra pas très longtemps.
"Lypso" - Tu paraît bien sûr de toi. Je suis pourtant beaucoup plus fort et tu le sais.
"Clindor" - C'est vrai , tu est plus fort que moi. Mais est-tu plus fort que nous tous !?


Une trentaine de guerrier foncèrent vers Lypso. Se dernier ne savait plus où donnait de la tête. Il donnait des centaines de coups et en prenaient dix fois plus. Il lança un javelot riot de faible puissance sur le sol, à quelque centimètre de lui. L'explosion qui s'en suivie n'était pas très forte, mais elle leva un rideau de poussière qui aveuglait les guerriers de Clindor. Lypso en profita, il sortit de l'écran de fumée, et se dirigea droit sur l'un des ses ennemis. Sa main droite était entourée de flammes noires. Il décocha un splendide Heat Phalanx dans la tête de son adversaire qui mourru sur le coup. Il faut dire que ces guerriers n'étaient pas très résistants. Lypso posa ses deux pieds sur le sol et se projetta vers les cieux à une vitesse prodigieuse. Il tendit ses bras sur les côtées et coupa deux de ses adversaires en deux. Il se retourna vers le reste des guerriers. Il était à environ trente mètres du sol. Le sayen se concentra en augmenta son énergie, puis il lança une cinquantaine de boules d'énergie en direction des guerriers. La plupart explosèrent, les survivants attaquèrent Lypso en même temps, ils n'étaient plus qu'une dizaine. Ils entourèrent Lypso et passèrent à l'action. Le combat reprennait de plus belle, Lypso se battait de toute ses forces, il en avait vaincu plus d'une vingtaine. Les dix derniers se rassemblèrent après avoir bien affaibli leur adversaire, ils réunissèrent leurs forces pour créer une gigantesque boule de feu de couleur violette. La boule se dirigea vers Lypso, qui eut tout juste le temps de réunir ses dèrnières forces pour lancer un ultime Shinioza. La vague déferlante percuta la boule et un bras de fer commença. Les deux attaques semblaient être de forces égales.

"Lypso" - Vous ne m'aurez pas de cette façon !!! aaaahhhh !!!

L'attaque de Lypso tripla de volume et transperça l'autre attaque. Le Shinioza explosa au milieu des guerriers, qui périrent tous sans exeption. Lypso tomba à terre, épuisé. Soudain il entendit un homme l'applaudir, c'était Clindor.

"Clindor" - Bravo, bravo !!! Tu es vraiment très fort. Mais tu a utilisé beaucoup d'énergie pour les vaincres !
"Lypso" ( Avec une voix assez faible ) - Toi aussi tu a utilisé beaucoup d'énergie lorsque tu a arrété le temps. Il me reste plus d'énergie que toi.
"Clindor" - Je gagnerais quand même. Je vais nous téléporter sur ma planète d'origine, où se trouve des milliers de guerriers près à se battre !


Le sol se mit à briller, le ciel devint noir. Tout était en mouvement. Ils se retrouvèrent tous les deux sur une mysérieuse planète éclairée par un soleil très étrange. Il était noir et blanc, on aurait dit une lune sombre. Plus de milles soldats étaient présent, à quelques mètres de Lypso. Se dernier était à terre, il souffrait atrocement. Pourtant personne ne l'avait attaquer. Il se tenait la tête en hurlant de douleur.

"Lypso" - Que...que m'arrive-t-il ? J'ai mal.....terriblement mal....je...je n'arrive plus à me contrôler !!! AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Son énergie tripla. Sa peau devenait bleu pâle à vu d'oeil, tout comme ses cheveux qui se dressait sur sa tête en pique. Une queue apparu, elle était de la même couleur que sa peau. Des piques poussèrent sur ses coudes, vers l'arrièrent. Même ses vêtements avait changé. Sa métamorphose était terminée ( Pour le voir, c'est dans la section graphique au deuxième poste ). Lypso devait faire dans les trois mètres, il ressemblait à un "homme" fait de pierre. sa puissance atteignait les 150 000 !!! Se monstre fonça vers les guerroers qui étaient terrifiés. Chaque coup qu'il donné tué un soldat en l'envyant sur une dizaine d'autre qui mourraient aussi. Chaque impact, chaque pas, chaque cris de se monstre faisait craquer le sol. Lypso était devenu incontrolable et innarétable.

"Clindor" - Il ne faut pas avoir peur ! Nous sommes trop nombreux pour lui ! Attaquer le tous en même temps.

Les guerriers obéirent et se jettèrent tous sur Lypso. Ce dernier était litéralement enseveli sous des centaines de corps encor en vie. Il ne pouvait plus bouger, se qui le mit dans une colère noire. vSon ceur se mit à briller, puis il se fit exploser en criant de toutes ses forces.
Il se releva dix minutes plus tard, avec un vague souvenir de ce qui c'était passé. Il regarda vers le ciel, la lune avait disparru ! Elle avait été détruite lors de l'explosion. Lypso avait les vêtements déchirées, et il saignait beaucoup.


"Lypso" - J'ai compris, c'est cette drôle de lune qui a du provoquer cette métamorphose. J'espère que sa ne m'arrivera plus jamais, je pourrais le regretter !
"Clindor" ( son corps était totalement brûlé, il était presque mort ) - J'en t'en supplie.......achève moi !!! Je ne veux pas souffrir....
"Lypso" - Avec plaisir, mais seulement si tu me renvois sur la planète Gladius !


Clindor obéit. Ils apparurent tout deux en plein milieux de l'arène, les spectateurs criaient encore. Tout à coup, il n'y eu plus aucun bruit. Les spectateurs se regardaient bêtements, car ils n'avaient pas compris pourquoi Lypso et Clindor étaient tout deux blessés.

"Clindor" - J'ai respecter ma part du marché, à toi !
"Lypso" - Si tu insiste !


Lypso envoya une boule de feu sur Clindor, se qui le tua. Il fut déclaré vainqueur, même si personne ne savait comment il avait fait pour gagner. Il retourna dans sa cellule, pour un repas et une sieste bien méritée !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:38

Chapitre 8 : Une étrange rencontre


Deux jours après son combat contre Clindor, Lypso n'avait toujours pas découverts les raisons exactes de sa métamorphose. Il esperait qu'elle reste unique. Durants cees deux jours, il ne fit que s'entraîner pour être près à affronter n'importe quelle adversaire.
La porte de sa cellule s'ouvrit, c'était enfin son tour. Lorsqu'il entra dans l'arène, une partie du public se leva et commença à scander son nom. Il devenait de plus en plus populaire au fil des matchs. Il se tenait au centre de l'énorme colisée, son adversaire sortit de sa cellule et s'anvança vers le sayen. Il ressemblait à un homme d'une trentaine d'année, sauf que sa puissance était plus de dix mille fois supérieurs ( force d'un homme, environ 3 ) . Le commentateur présenta les deux combattants à la manière d'un commentateur de match de boxe.


"Commentateur" - A ma droite, originaire de la planète Radèse, dépassant les 25 000 unitées lors du début du tournoi, un mètre quatre-vingts-six, quatre-vingts-dix kilos, je vous demande d'applaudir Calri !!!!
Et à ma gauche, originaire d'une planète inconnu, dépassant les 40 000 unitées au début du tournoi, un mètre soixante-quinze, soixante-neuf kilos, Le plus jeunes participants, âgée de 15 ans, faites un triomphe à Lypso !!!!!!!


Les deux adversaires ne bougeaient pas, ils attendaient le signal du départ. Quand celui-ci retentit, Lypso et Calri disparurent pour réapparaître à une vingtaine de mètre du sol. Ils se donnaient des centaines de coups et aucun des deux ne semblait avoir le dessus. Les deux protagonistes de ce combats disparaissaient régulièrement pendant quelques secondes, durant lesquelles on ne voyait que des ondes de chocs ou des explosions sur le sol. Soudain, il réapparurent au milieu du stade, sur le sol, les mains dans les mains, en pleine épreuve de force. Ils augmentaient tous les deux leurs énergie jusqu'à atteindre les 40 000 unitées. Un cratère se forma en dessous deux et s'aggrandit à une vitesse incroyable. Calri, qui commençait à perdre ce duel, fit un bond d'une dizaine de mètre en arrière. Il était épuisé et couvert de blessure superficiels. Lypso, était à peine fatigué et n'avait que quelques égratinures.

"Lypso" - Sa ne te dérange pas si on passe à la vitesse supérieurs !? J'ai une finale à gagner !!!

Des flammes noires entourèrent les mains de Lypso, sa puissance augmenta considérablement. Calri n'en revenait pas, il était à fond et pourtant il n'arrivait pas à la cheville de son adversaire. Ce dernier fonça à toute vitesse vers Calri et lui donna une dizaine de coups qui en valait un milliers. Le dernier fut d'une rare violence et projeta Calri contre le champs d'énergie. Ce dernier s'écroula au sol, il se releva avec beaucoup de mal. Il vit Lypso à une dizaine de mètre, les deux mains l'une contre l'autre.

"Lypso" - Adieu, SHINIOZAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Calri fut totalement détruit, il n'en restait rien.

"Lypso" - Plus que un match est se sera la finale ! Il faut que je soi près, je ne tomberait pas toujours sur des adversaires aussi faibles.

Il retourna dans sa cellule sous un tonnerre d'applaudissement. Une fois à l'intérieur, il se reposa en attendant son prochain match. Lorsqu'il se réveilla, il s'assit dans un coin et se concentra pour repérer l'énergie d'Ikari, car, comme Ikari est un sayen, Lypso peut le repérer même si il ne dégage pas d'énergie. Mais il n'y parvint pas. Soudain, un homme habillé en noir qui caché son visage dit à Lypso.

"???" - C'est normal que tu n'arrive pas à percevoir l'énergie de ton ami. Tu as perdu ton don qui te permets de capté l'énergie des sayens
"Lypso" - Quoi !? Comment vous savez que je possède un tel don ? Et pourquoi je l'aurait perdu ?
"???" - Je te connaît mieux que tu ne te connaît. C'est moi qui t'es créé. Je m'appelle Barok.
"Lypso" - QUOI !!!???
"Barok" - Je te suis depuis que tu es sortit du vaisseaux de Coola. Il faut que je te dise quelque chose de très important. Tu n'était pas humain. Mais tu l'es devenu après ton combat contre Clindor. Mais en échange tu as perdu le don que tu avait avant d'être humain.
"Lypso" - Sa veux dire que je suis parfaitement humain à présent...
"Barok" - Oui. Je suis très fier de toi. Tu es comme un fils pour moi et je suis fière de ce que tu est devenu. Mais malheureusement je ne pourrait plus jamais te voir, j'ai failli à ma mission, je n'ait pas la force de te tuer, je t'aime trop ! Et mon maître ne me pardonnera jamais.
"Lypso" - Ce n'ai pas grave, reste avec moi, ne retourne pas chez ton maître !!!
"Barok" - Je dois y retourné, je n'ai pas le choix. Je mérite la mort et tu ne pourra pas m'en sauver.
"Lypso" - Je comprends.... Mais avant de partir, dit moi comment s'appelle ton maître, pour que je puisse te venger !
"Barok "( en partant ) - Tu en a déjà entendu parler, il se nomme Coola !


Barok partir avant que Lypso ne puisse lui dire adieu. Ce dernoer était sous le choc : il était enfin humain ! Il avait vu son créateur ! Mais sa joie était partagé avec un sentiments de peur. Coola était toujours vivant !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:39

Chapitre 9 : Les origines de Lypso


Un jour après sa rencontre avec son créateur, Lypso fut à nouveau appellé dans l'arène pour la demi-finale. Il était déterminé, il fallait qu'il remporte se tournoi afin de libérer Ikari et afin de venger son créateur. La porte s'ouvrit, Lypso sortit et vit son adversaire. Il portait une espèce d'armure, il avait un M sur le front. Son nom est Spike. Une fois les présentations terminées et le coup d'envoi donné, Spike fonça sur Lypso qui retsait immobile. Au dernier moment Lypso fit un bond sur sa gauche, puis il prit appui sur le sol avec sa jambe droite et se projetta sur Spike, déséquilibré. Le sayen donna des centaines de coups mais ils étaient tous bloqués ou esquivés. Lypso continua son enchaînement en frappant de plus en plus vite et de plus en plus fort. Spike arrivait de moins en moins à bloquer les coups de son adversaire. Il essaya de s'échapper quelques secondes pour respirer, mais Lypso le suivit et continua à lui donner des coups. Spike était contre un mur, les bras devant son visage. Il se prenaitdes dizaines et des dizaines de coups. Soudain, prit d'une rage folle, il décocha un magnifique crochet du droit qui envoya Lypso à l'autre bout de l'arène.

"Spike" - HHhhaa....hhhaaa...hhaaaa. Tu vas me le payer ! Prépare toi au pire !!!
"Lypso" - Je t'attends, allez, viens !!!!


Les deux hommes se concentrairent, leurs énergie augmenta rapidement, jusqu'à atteindre les 35 000 pour Spike et les 55 000 pour Lypso.

"Spike" - Alors !? Surpris ? Je t'avais bien dit que tu allais mourir !
"Lypso" - Hein ? Mais tu le fait exprès ou quoi ? Je suis beaucoup plus fort que toi ! Sa se voit non ?
"Spike" - Tu crois ça ?
"Lypso" ( à voix basse ) - Il doit préparer quelques chose, à moins que.... ( à haute voix ) Tu ne peux pas détécter les auras n'est-ce pas ?
"Spike" - De quoi tu parles ? C'est quoi une aura ?
"Lypso" - Pfffffff ! C'est pour ça que tu ne vois pas que je suis plus fort, tu ne ressens pas l'énergie des personnes qui t'entourent ! Ce combat va être beaucoup plus facile que je ne l'avait prévu !


Lypso disparut pour réapparaître derrière Spike. Ce dernier ne pouvait pas savoir que Lypso était derrière lui car il n'avait pas vu son mouvement et il ne pouvait détécter son énergie. Lypso prit tout son temps, et d'un coup du tranchant de la main très bien placé, il décapita son adversaire. Le public l'acclamait, il était devenu une star. Il salua ses supporters et alla dans sa cellule.
Une fois arrivait, il eut une surprise de taille : une lettre de Barok. Elle était posée sur son lit. Lypso se dépêcha de l'ouvrir. Voilà se qu'il pu lire.



Cher Fils,

J'espère que tu ne m'en veux pas de t'appeller comme ça, je sais que je n'ai jamais était là pour toi. Je pense que tu as déjà découvert pourquoi je t'ai créé, mais ce que tu ne sais pas, c'est comment. Tu es le fils biologique de Baddack. Mais Coola t'as tué à ta naissance. Puis nous avons modifier tes cellules, avec celle de ton père. Après plusieurs expérience, nous avons décider de te réanimer. Mais tu n'était plus un sayen ordinaire, tu avais perdu les sentiments humains. Nous voulions que tu n'éprouve aucun sentiments lorsque tu aurais anéantis des planètes. Mais au bout de quelques années, Coola décida de tuer tous les sayens toi y compris. Je me suis arrangé pour que tu attérisse sur une planète déserte, en espérant que quelqu'un te trouve. Coola ma envoyé te chercher et t'achever, car il ne savait pas que c'était moi qui t'es permis de t'echapper. Lorsqu'il découvriras que je l'ai trahi, il me tuera. Je sais que tu vas chercher Coola pour le tuer, mais je t'en supplie, ne va l'affronter que lorsque tu sera assez fort. Il est devenu bien plus puissant qu'avant, il s'est construit une armée de guerriers de métal à son éfigie. Il avait plus de cent mille guerriers, mais la plupart fur tuer lors d'un combat contre un sayen du nom de Sangoku.
Lorsque tu lira cette lettre, je serais probablement déjà mort. Si tu savais comme je regrette de ne jamais t'avoir pris dans mes bras... Je comprendrais si tu décide de m'oublier, je n'aurais jamais dû faire des expérience sur un enfant...
Je suis désolé pour tout se que je t'es fait subir, pardonne-moi, Barok.


"Lypso" - .....Merci, merci de m'avoir dit qui je suis. Tu peux m'appeller ton fils, car tu me considérer comme telle et que je te considère comme un père. Baddack, Ikari ma beaucoup parlé de toi, il m'as dit que tu est le plus brave et le plus courageux des sayens. Je suis également ton fils, je serais digne de toi et je finirais se que tu as commencé : je tuerais Coola et tous ceux qui s'opposerons au peuple sayen !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:39

Chapitre 10 : Une finale très mouvementé


Trois jours était passés depuis que Lypso a lu la lettre de Barok. Il était près pour la finale du tournoi. Il attendait se moment avec impatience, si il gagne, il pourra revoir Ikari dans très peu de temps. A condition que ce dernier soit encor sur cette planète. Après quelques minutes d'échauffements, Lypso fut appelé et pénétra dans l'arène. La foule se leva et il eut droit à une véritable ovation. Il ne connaissait toujours pas son adversaire. Soudain, un énorme vaisseau s'approcha du colisée et une centaine de soldat en sortit. L'un de ses mystérieus guerrier fonça droit sur le colisée, il avez une force gigantesque !
Il lança une puissante attaque sur le colisée, se qui détruit le champs de force.


"Lypso" - Il adétruit le champs de force !!! Et en une seule attaque !!!

Les cinqs dirigeants du tournoi étaient près à intervenir, mais le soldat allez directement en face de Lypso. Ils allèrent donc sur le reste de la planète afin de tuer tout ses guerrier. Celui qui se posa devant Lypso était entièrement en métal.

"???" - Alors tu étais là.
"Lypso" - Je te connais. Je t'ai déjà vu il y a longtemps. Mais tu n'avait pas se corps de métal. Dis-moi qui tu es !
"???" - Il ne t'as pas dit que je viendrais te chercher ?
"Lypso" - De qui tu parles ?
"???" - De Barok, idiot ! Il m'a dit qu'il t'avait dévoilé mon existence, juste avant que je le tue !
"Lypso" - Tu es Coola !!! Tu vas payer !!!!!


Lypso était dans une colère noire, il cria de toute ses forces en serrant ses poings. Son énergie était passé au-dessus des 85 000 unitées ! Il fonça tête baissé vers son adversaire. Ce dernier ne bougait pas d'un centimètre. Lypso tenta de lui donna une centaine de coup, mais Coola les esquiva tous. Lypso arréta son enchaînement, et sa main droite s'entoura de flammes noirs.

"Lypso" - Tu vas mourrir !!! HEAT PHALANX !!!!!

Il décocha son plus puissant Heat Phalanx. Coola n'essaya même pas de l'esquiver. Il se le prit en plein sur la joue, mais sa ne le fit pas bouger. Il était toujours debout et n'avais rien sentit.

"Coola " - C'est tout ? Et en plus c'était l'une de tes plus puissantes attaques !? Je suis content de ne pas t'avoir gardé à mes côtées, tu m'aurait beaucoup gêné.
"Lypso" ( à genou, les mains à terre et la ttête baissée ) - J...Je...Je ne le batterais jamais...il est beaucoup trop fort !
"Coola" - C'est exacte. Mais ne t'inquiète pas, je t'achèverait sans souffrance.


Lypso resta à quattre pattes, la tête baissé. Coola tendit le doigt vers le sayen et une lumière se mit à briller.
Tout à coup, Lypso entendit le bruit d'un puissant coup. Il leva la tête est eut une énorme surprise. Ce n'était plus Coola qui se tenait en face de lui, mais Ikari !!!


"Ikari" - Je ne te félicite vraiment pas. Tu te décourage drôlement vite, surtout pour un sayen !
"Lypso" - Ikari... Mais que fait-tu ici !? Je t'es cherché partout !
"Ikari" - Moi aussi je t'es chercher partout. Tu veux savoir ce que je fait ici ? C'est pourtant très simple ! C'est moi ton adversaire pour cette finale !
"Lypso" - ....je vois. Dans ce cas, je suis content qu'on se soit fait attaqué, sa nous évitera de devoir se battre.


Ikari prit la maine que Lypso lui tendait, et il l'aida à se relever. Il se serrèrent l'un contre l'autre. Puis Ikari demanda

"Ikari" - Attention, il arrive ! Juste une chose, c'est bien Coola n'est-ce pas ? Je croyais qu'il étais mort !
"Lypso" - Je t'expliquerais tout dès qu'on aura réussi à s'échapper de cette maudite planète !
"Ikari" - Tu as raison, il faut qu'on parte. On ne fait pas le poids face à lui.


Coola fonça vers nos deux amis, qui en firent autant. Le combat était d'une très grande intensitée. Les trois protagonistes se livraient une bataille sans merci. Lypso donna une cinquantaine de coups, la plupart bloqués ou esquivé. Pareille pour Ikari. Les quelques coups qu'ils réussisaient à donner ne faisait rien à Coola. Ce dernier distribue une vingtaine de coups à chacun de ses adversaires, qui ne purent en bloquer aucun. Il prit Ikari et Lypso par la tête et s'envola à une quarantaine de mètre. il redenscendit à toute vitesse et incrusta ses adversaires dans le sol. Il repartit en l'air et tendit deux doigts vers le ciel. Une énorme boule de feu de couleur rouge/orange apparru. Coola la lança en plein sur le colisée.

"Coola" - Adieu ! Je vais faire disparaître cette planète !!! HA HA HA HA HA !!!!

Lypso et Ikari lancèrent leurs meilleurs attaques, le Shinioza et le Canon Garic. Comme ils étaient côte à côte, une seule vague déferlante de couleur blanche entouré d'éclairs rose partit en direction de la Supernova de Coola. Il y eut une explosion terrible. La vague déferlante était heureusement plus puissante. Les deux sayens repoussèrent l'attaque et envoyèrent la vague déferlante et la boule de feu dans l'espace.

"Coola" - Bande d'idiot ! Je vous tuerai de mes propres mains !!!
"Lypso" ( à voix basse ) - Si seulement j'avais quelques minutes pour me préparer, on pourrait le vaincre !
"???" - Tu est sûr de pouvoir le vaincre avec quelques minutes de libre ?


C'était le président de la planète. Il était extrèmement puissant. Il voulait que ce monstre disparaisse avant qu'il ne détruise sa planète.

"Président" - Vas-y, prépars-toi ! Mais je veux me battre seul contre lui alors emmène ton ami.
"Lypso" ( au président ) - D'accord. ( à Ikari ) Tu n'as qu'a chercher notre vaisseaux en attendant.
"Ikari" - Sa marche.


Le président affronta Coola. Pendant se temps, Lypso se tenait debout, les deux bras tendu vers le ciel. Ikari partit pour retrouver le vaisseau.
Après une dizaine de minutes, le président était à terre, à moitié mort. Heureusement, Lypso avait fini de préparer sa Destruction Solaire. Elle était d'une puissance prodigieuse dut au six soleils de la planète.


"Lypso" - Coola ! Laisse le président, et vient te battre !
"Coola" ( voyant la boule de feu ) - Quoi !? Mais d'où te vient une telle force ???
"Lypso" - Tu n'as pas besoin de le savoir puisque tu vas mourrir.
"Coola" - Non attend ! Je... je suis désolé pour Barok, je peux me racheter ! Si tu me laisse en vie je t'offrirais des dizaines de planètes !
"Lypso" - Tu me fait pitié, adieu....


Lypso balança la Destruction Solaire sur Coola. Ce dernier fut toalement anéantis dans l'explosion.
Trois jours plus tard, Lypso et Ikari furent convoqué chez le président. Ils y allèrent sans discuter.


"Président" - Merci pour tout, mon peuple et moi avont décidé de vous décoré de la légion d'honneur de la planète Gladius. C'est un très grand honneur, cette médaille n'a était donné qu'à onze personnes en mille ans !
"Lypso et Ikari" - Merci beaucoup.
"Président" - A oui, j'oublier. Je vous rends votre liberté. Vous pouvez quitter cette planète si vous le désirez.
"Lypso" - C'est très généreux, mais on ne peu plus partir, on nous a volé notre vaisseau...
"Président" - Tu parles de ce vaisseaux ?


Il montra un vaiseau qui s'approchait et qui se posa à quelques mètres de nos héros. C'était bien leurs vaisseau.

"Ikari "- C'est notre vaisseau !!!
"Président" - Oui, et il est comme neuf. On l'a fait réparer et on a améliorer le système de combat. Il est désormais beaucoup plus puissant.
"Lypso" - Merci infiniment !!!
"Président" - Vous allez nous quitter tout de suite ?
"Ikari" - Oui, nous sommes désolé de ne pas pouvoir rester. Mais nous avons promis à deux de nos amis de venir les voirs tout les dix jours. Ils doivent s'inquiéter.
"Président" - Je comprends, dans ce cas, au revoir.
"Ikari et Lypso" - Au revoir !!!


Ils montèrent dans leurs vaisseau et partirent de la planète Gladius. Ils entrèrent les coordonnées de la nouvelle Végéta. Pendant le voyage, Lypso raconta tout se qui lui était arrivé.

"Ikari" - Sa veut dire qu'il reste encore des centaines de Coola identique à celui qu'on vien d'affronter !
"Lypso" - Oui, et en plus ils vont certainement nous chercher et chercher les autres sayens !
"Ikari" - On a intêrets à s'entraîner deux fois plus qu'avant si on veux être à la hauteur.
"Lypso" - T'as raison, mais d'abbord, une bonne nuit de sommeil dans un bon lit !
"Ikari" - T'as entièrement raison. C'est vrai que les lits des cellules n'étaient pas très confortable... En plus avec c'est six soleils, il est presque impossible de fermer l'oeil !
"Lypso" - C'est quand même ses soleils qui ton sauvé la vie, ne l'oublis pas !


Ils se mirent à rire ensemble, sa faisait longtemps qu'ils n'avaient plus été joyeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:39

Chapitre 11 : En route pour la planète Végéta !


Les deux sayens étaient en route pour la planète Végéta. Cela faisait déjà deux jours qu'ils étaient partis de la planète Gladius. Le vaisseau était en pilotage automatique se qui laissait à nos héros le temps de s'entraîner.
Ils étaient tous deux dans la salle d'entraînement, qui avait été refaite pour pouvoir résister à leurs puissances. Ils étaient face à face.


"Lypso" - Hier, tu m'as dit que tu avait trouvé un moyen de réunir tout les sayens de l'univers en quelques jours. C'est quoi ce "moyen" ?
"Ikari" - Je te le dirais lorsque nous serons sur Végéta. A moins que...
"Lypso" - A moins que quoi ?
"Ikari" ( d'un air moqueur ) - A moins que tu ne me batte ! Autant dire que tu devras attendre notre arrivé.
"Lypso" ( sûr de lui et en souriant ) - C'est ce qu'on va voir, je me suis beaucoup améliorer durant notre séjour sur Gladius !
"Ikari" - Moi aussi
!

Ikari libera son énergie dans un puissant souffle. Lypso en fit autant. Ils avaient tous les deux une puissance équivalente. Ils foncèrent l'un sur l'autre, leurs coup de poings s'entrechoquèrent dans un fracas terrible. Des éclairs jaissaient de nulle part. Soudain ils disparurent tout les deux pour réapparaître dix mètre plus haut. Leur combat était très intense, ils ne se faisaient pas de cadeaux. Des centaines de coups fusaient et ils en prenaient autant l'un que l'autre. Aucun n'avaient l'avantage. Au bout d'une trentaine de secondes, les mains droites de Lypso et d'Ikari s'entourèrent de flammes noirs en même temps.

"Lypso et Ikari" - HEAT PHALANX !!!!!!

Une fois encore, leurs coups s'entrochoquèrent, se qui créa une explosion. La salle d'entraînement était en feu et pratiquement détruite. Les deux sayens se posèrent a trois mètres l'un de l'autre, au milieu des flammes.

"Lypso" - C'est vrai, tu as aussi énormément progressé ! Mais maintenant je vais passer aux choses sérieuses !!!
"Ikari" ( d'un air inquiet ) - Quoi !? Tu était entrain de t'échauffer !?
"Lypso" ( très calme ) - T'as tout compris, et maintenant je vais enfin pouvoir de vaincre en libérant toute mon énergie !!!
"Ikari" ( encore plus calme ) - Alors comme ça tu t'échauffer, hein ? Et bien moi aussi, je ne me battais pas sérieusement !!!
"Lypso" ( très surpris ) - Quoi !? Prouve-le !!!


Ikari libéra toute son énergie en criant de toute ses forces. Il atteignait les 85 000 unitées.

"Lypso" - A mon tour !

Lypso fit exactement la même chose qu'Ikari, sa puissance monta également jusqu'à 85 000.

"Lypso" - Passons au chose sérieuse !
"Ikari" - D'accord, mais pas ici. La salle ne tiendrait pas longtemps !
"Lypso" - Tu as raison. Posons-nous sur la planète la plus proche.
"Ikari" - Sa marche. Ordinateur, fais nous attérire sur la planète la plus proche.
"Ordinateur" - Attérissage dans 1 minutes et 24 secondes.
"Lypso" - On a eut de la chance, on est tout près d'une planète inhabité !


Le vaisseau se posa sans soucis. La planète ressemblait d'avantage à un astéroïde qu'à une planète. Il n'y avait pas de ciel, on ne voyait que l'immensité de l'espace. Aucune végétation n'était présente, le sol n'était composé que de roches et quelques falaises étaient visible au loin. Lypso et Ikari sortirent et se mirent face à face, à une trentaine de mètres du vaisseau pour qu'il ne soit pas détruit pendant une attaque. Leurs combat repris de plus belle ! Ils disapaîssaient et réapparaîssaient toute les quinzes secondes. Par moment, on ne distinguait que quelques ondes de chocs dû à leurs coups, tant ils allaient vite. Lypso reçu un terrible coup de genou dans l'abdomen qui le plia en deux. Ikari joignit ses mains au-dessus de sa tête et donna un puissant coup à Lypso qui l'envoya dans le sol, vingt mètres plus bas. Il se releva difficilement, se retourna et vit Ikari, les deux mains groupées derrière sa tête.

"Ikari" - Je t'avais que j'étais plus fort que toi ! Et maintenant tu vas perdre, CANON GARIIIIC !!!!!!!!!!!!!!

La vague déferlante fonça droit sur Lypso. Ce denier se la prit de plein fouet, enfin c'est ce que pensait son adversaire. Ikari s'aperçut très vite que Lypso se tenait derrière lui. Il se retourna le plus vite possible, mais il était déjà trop tard. Lypso eut tout son temps pour préparer un puissant Javelot Riot, qu'il balança sur l'autre sayen. L'explosion leva un écran de fumée, Lypso ne voyait plus son adversaire. Une fois la fumée dissipée, on put voir Ikari, les habits déchirés, et portant des blessures plus ou moins graves sur le corps. Les doigts de ses mains se touchaient, et une boule blanche apparrut au milieu.

"Ikari" - A mon tour de t'envoyer une attaque ! KIOZIIII !!!!!!!

L'énorme boule blanche se dirigea sur Lypso à une vitesse phénoménale. Ce dernier mit ses deux mains en face de lui afin d'intercepter l'attaque. Ikari n'était pas à fond, Lypso put donc dévier le Kiozi pour l'envoyer se perdre dans l'espace. Ikari profita de ce petit moment d'inatention pour lui placer un coup de coude en pleine face. Lypso cracha un mince filet de sang. Puis Ikari lui donna un superbe coup de genou de le ventre. Ce n'était plus un filet de sang qui sortit de la bouche de Lypso, mais un véritable flot. Ikari continua son attaque en donnant une trentaine de coups tous plus puissants les uns que les autres. Le dernier fut d'une rare violence, et envoya Lypso s'encastrait dans le sol. Il se releva dans un effort surhumain. Il était couvert de blessures toutes très graves. Ikari se posa devant Lypso.

"Lypso" - ....Ahh...aahhh...aaaahhhhh....Tu as encore gagné....Argh... ( avec un petit sourire ) Mais je t'aurais un jour !
"Ikari" ( en rigolant ) - Tu rêve !!!


Ils se reposèrent tout les deux après être allez dans la machine de régénération.

"Lypso" - Et merde ! Je doit attendre qu'on soit arrivé pour savoir ton plan !
"Ikari ( très fier ) - Et oui ! T'avais qu'à me battre si tu voulais le savoir plus tôt ! Tant pis pour toi.
"Lypso" ( d'un air triste ) - Je suis vraiment content de t'avoir retrouvé....
"Ikari" ( calme ) - Moi aussi...


Puis ils allèrent tous deux se coucher en attendant arriver sur Végéta.
Quelques heures plus tard, le vaisseau se trouvait devant le champs de force. Ikari envoya un message pour dire qui ils étaient. Le champs de force se désactiva pendant une dizaine de secondes, juste le temps que le vaisseau passe. Lorsque les deux sayens attérirent, ils eurent le plaisir de voir qu'Harios les attendait ! Ikari et Lypso sortirent et allèrent le saluer.
Après des retrouvailles assez touchantes, Harios leurs apprit que plusieurs sayens étaient venu sur la planète et qu'ils cherchaient également à réunir les sayens restant. Harios leurs dit aussi que l'un d'entre eux connaissait Tazine. Lypso et Ikari partirent donc chez Tazine, qui c'était mariée avec Kaimine.
Une fois arrivé, notre petit groupe s'enlacèrent. Lypso et Ikari leurs raconta tout se qui leurs étaient arrivés. Après une heures de bavardage, Tazine dit.


"Tazine" ( regardant dehors ) - Vous cherchez le sayen qui ma sauvé la vie et qui recherche également les sayens rescapé, n'est-ce pas ?
"Ikari" - Oui, c'est exacte.
"Tazine" - Sa tombe bien, le voilà !


Un homme d'une vingtaine d'années rentra dans la pièce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:39

Chapitre 12 : Un nouveau départ.


L'homme s'avança, il avait des cheveux longs et violets. Il portait une veste bleu sur laquelle figuré le logo ainsi que le mot "capsule". Il salua Tazine puis dit.

"???" - Bonjour, je me nomme Végéta, descendant de la ligné des rois de mon peuple. Tazine m'a beaucoup parlé de vous.
"Lypso" - Salut moi c'est Lypso. Et lui c'est Ikari.
"Ikari" - Salut. J'ai entendu dire que tu cherchait également les sayens survivants, c'est exacte ?
"Végéta" - Oui, je les cherche. Et mon objectif et de recréer l'empire sayen.
"Ikari" - Sa tombe bien, nous aussi. J'ai trouvé un moyen pour y arriver très rapidement.
"Lypso" - A oui, c'est vrai, tu devais m'en parler.
"Ikari" - Lorsque que nous étions sur la planète Gladius, j'ai entendu un homme parler de boule qui aurait le pouvoir d'exaucé n'importe quel voeux.
"Végéta" - Vous parlez des boules de cristals ?


Il sortit une boule de cristal orange, dans laquelle brillait une étoile rouge. Il la posa sur la table.

"Végéta" - Il en existe sept au total. Ils nous en manquent encore six. Avec elles on pourrait faire le souhait qu'on voudrait.
"Ikari" - Comme par exemple : demander que tous les sayens encore en vie apparaîssent sur la planète Végéta !
"Lypso" - Nous devrions en parler à Harios, il connaît peut-être un moyen de les trouvers.
"Végéta" - Bonne idée !


Ils partirent tous les trois en direction de la maison d'Harios. Une fois arrivée, ils découvrirent qu'Harios était en train de discuter avec un jeune homme d'une quinzaine d'années. Il portait une armure sayen et un scooter à l'oeil droit. Un sac était posé à ses pieds. Lorsque Les trois sayens pénétrèrent dans la maison, Harios se leva.

"Harios" - A vous êtes là ! J'allais vous chercher. Cet homme viens de me dire comment retrouver tout les sayens. Il s'appelle Kiazo.
"Végéta" - Justement, nous aussi nous avons trouver un moyen de tous les réunirent !
"Ikari" - De quelle manière ?
"Kiazo" - A l'aide des boules de cristals. J'en ai déjà une dans ce sac, il ne m'en manque plus que six !
"Végéta" - Tu veux plutôt dire qu'il NOUS en manquent plus que cinq !
"Harios" - Quoi ?
"Lypso" - C'est ce qu'on était venu te dire. Nous allons partir à la recherche des boules de cristals. Végéta en à égalemment une.
"Ikari" - Ils ne nous manquent que le moyen pour toutes les trouvers.
"Kiazo" - Pas de problème ! J'ai en ma possession un radar qui permet de capter l'énergie émisent par c'est sphères.
"Végéta" - Tu compte nous donner ce radar ou nous accompagner ?
"Kiazo" - Vous accompagner, quelle question !
"Ikari" - Nous n'avons qu'à nous séparer et chercher chacun de notre côté !
"Kiazo" - Mais il n'y a qu'un seul radar !
"Harios" - Ce n'est pas un problème. Il y a quelques jours, un sayen à rejoint notre planète et nous a livrer des technologie remarquable ! Je pense que nous pourrons cloner le radar en cinq jours. Il me faudrait juste l'original.
"Kiazo" ( donnant le radar à Harios ) - Le voilà.


Chacun repartit de son côté. Pendant les cinqs jours qui suivirent, Ikari, Végéta, Lypso et Kiazo restèrent ensemble pour discuter de toutes leurs péripéties. Ils en profitèrent également pour se mesurer les uns aux autres.
Cinq jours plus tard, Harios convoqua les quatres sayens. A la surprise général, se ne fut pas quatre mais cinq sayen et une jeune femme qui vinrent. Le cinquième sayen devait avoir environ vingt ans. Il était assez grand, il avait les cheveux long et noir qui descendaient plus bas que sa nuque. Il portait un pantalon blanc attaché par une ceinture rouge. Il n'avait pas de haut. Il se nommait Bassa. La femme avait une quinzaine d'années, elle était assez jolie. Elle se nommait Winrie. Elle était venu avec Kiazo, main dans la main.
Après avoir fait les présentations, Harios distribua un radar par groupe de deux. Kiazo se mit avec Winrie; Végéta alla avec Bassa; et Lypso resta avec Ikari.


"Harios" - Maintenant, ils ne nous restent plus cas savoir qui cherchent quelles boules.
"Végéta" ( montrant un point clignotant sur le radar ) - Nous allons chercher celle-là !
"Lypso" ( montrant deux autres points ) - Et nous, nous chercherons c'est deux là !
"Kiazo "- Sa marche, je prend les deux dernières.


Les groupes se séparèrent et partirent pour préparer leur nouveau voyage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:40

Chapitre 13 : Les bracelets.


Après quelques heures, Lypso et Ikari furent enfin près pour leurs nouveau voyage. Leurs provisions auraient suffit à nourrir une dizaine d'homme pendant un mois, mais comme ils étaient de gros mangeurs, sa ne leurs suffiraient que pour une vingtaine de jours. Ils firent leurs adieu à Kaimine et Tazine puis entrèrent dans le vaisseau. Ikari alla au commande et entra les coordonnées de la planète sur laquelle se trouvait l'une des fameuses boules du dragons. Le vaisseau décolla et sortit de l'atmosphère en quelques secondes. Lypso alla voir Ikari.

"Lypso" - On prendra combien de temps à atteindre la planète ?
"Ikari" - Un peu plus de cinq jours. Tu veux faire quoi en attendant ?
"Lypso" - Tazine nous as installé une console de jeu dans la salle de repos.... sa te dirais une petite raclée ?
"Ikari" - Alors la tu rêves ! Tu me battras jamais, je joue depuis que je suis tout petit !


Lypso et Ikari foncèrent dans la salle de repos et commencèrent à jouer. Pendant trois jours, ils ne pensaient qu'à s'amusait, à manger et à dormir.

"Ikari "- Je crois qu'on c'est assez amusé. Je pense qu'on devrait s'entraîner aujourd'hui et se reposer le dernier jour.
"Lypso" - T'as raison. Allons à la salle d'entraînement, Harios la réparée avant notre départ. Il m'a même dit qu'il avait installé un appareil capable d'augmenter la gravitée.


A ces mots, ils allèrent dans la salle d'entraînement. Elle était entièrement reconstruite et une boîte se trouvait sur le sol, près de l'entrée. Lypso l'ouvrit et en sortit quatre bracelets et une lettre.

"Lypso" - C'est une lettre d'Harios. Voilà ce qui est écrit:
Afin que votre entraînement soit encore plus efficace, je vous offre ces bracelets. Chacun deux augmente le poids de celui qui les portes. Vous pouvez les réglers à l'aide de l'écran tactile qui se trouve dessus. Votre poids sera multiplié par le nombre qui s'y trouve. Chaque bracelet peut monter jusqu'à 25. Mais je vous conseil de commencer par vous habituer en augmentant progressivement.
"Ikari" - Ils ont l'air trop bien c'est bracelets ! Passe moi s'en deux !
"Lypso" - Tiens, deux pour toi, et deux pour moi.


Ils enfilèrent les deux bracelets. Les écrans s'allumèrent, ils affichaient le chiffre 1. Ikari les régla sur 5 chacuns. Il tomba immédiatement à terre.

"Lypso" - Est-ce que sa va ???
"Ikari" - Ou...oui j'ai juste était surpris. Je n'est pas l'habitude de peser autant....
"Lypso" - Je croit que je vais commencé en réglant les bracelets sur deux...
"Ikari" - T'as raison, je vais faire la même chose.


Aussitôt dit, aussitôt fait. Ils réglèrent leurs bracelets sur deux et commencèrent le combat. Ikari lança une boule de feu juste devant Lypso, qui mit ses bras en croix pour se protéger. Un écran de fumée se leva, Lypso enleva ses bras de devant son visage, et vit Ikari, a quelque mètre au-dessus du nuage. Lypso alla le rejoindre et le vrai combat commença. Chaque sayens donnaient des dizaines de coups, et en prennaient la moitiée. Lypso tenta de donner un crochet du gauche à son adversaire, mais ce dernier l'esquiva en se baissant. Ikari enchaîna immédiatemment en lançant un puissant Heat Phalanx dans le ventre de Lypso, qui cracha un mince filet de sang. Il se tenait le ventre avec les deux mains, Ikari en profita pour lui donner un coup de pied dans la face, qui fit voler le pauvre Lypso a plus de dix mètre. Lorsqu'il se releva, il vit Ikari, les deux mains derrières la tête. Le puissant Canon Garric se dirigeait droit sur Lypso. Mais il eut tout juste le temps de l'esquiver en sautant sur sa gauche. Une boule blanche apparut alors dans sa main.

"Lypso" - JAVELOT RIOOOOOOOOOOT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ikari venait tout juste de lancer son attaque, il ne put donc rien faire pour éviter ou pour bloquer le Javelot Riot. Ce dernier le percuta de plein fouet dans une petite explosion. Quand la fumée se dissipa, Lypso aperçut Ikari, soufflant très fort. Les deux sayens semblaient très fatigués, alors qu'ils avaient l'habitude de se battre pendant des dizaines de minutes, et à un rythme plus élevé.

"Ikari" - Aaahhhh....aaahhhh...Que ce passe-t-il ? Pourquoi je suis déjà à court d'énergie ?
"Lypso" - Aaaahhhh...aahhh...aaahhhh Je croit que c'est à cause des bracelets... On se fatigue beaucoup plus vite.
"Ikari" - T'as raison, sa doit être ça. Faisons une pause, le temps de nous habituer à ses bracelets.
"Lypso" - Sa marche.


Ils baissèrent tout deux leurs énergie, et allèrent chacun dans leurs machines de régénération. Ils en avaient installé une deuxième pour gagner du temps, et sa marchait plutôt bien. Après une heure, ils sortirent de la machine et retournèrent dans la salle d'entraînement. Ils s'entraînèrent durant toute la journée et toute la nuit. Le lendemain matin, Ikari alla voir combien de temps ils leurs restaient avant d'attérir sur la planète où se trouvait la boule de cristal. Une fois de retour dans la salle, Ikari dit :

"Ikari" - Il nous reste seulement 8 heures avant d'attérir. Je pense qu'on devrait se reposer maintenant.
"Lypso" - Oui, tu as raison. Mais gardons les bracelets, on s'y habituera plus vite en les portant tout le temps.


Leurs bracelets étaient réglés sur cinq. Ikari et Lypso avaient prit trois heures pour s'habituer à leurs nouveau poids. Ils allèrent se coucher sans retirer les bracelets, après avoir régler leurs réveilles. Huit heures plus tard, Lypso et Ikari se levèrent, allèrent enfiler leurs vêtements, et se posèrent sans difficulté sur cette planète.

"Lypso" - En avant !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:40

Chapitre 14 : Les Ophiolites


"Lypso" - En avant !

Il sortit du vaisseau accompagné d'Ikari. La planète était très belle. De la verdure était présente en abondance, des fleurs de toutes les couleurs jonchaient le sol. D'immense arbre chatouillait un ciel bleu dans lequel il n'y avait que quelques nuages. On aurait dit l'écume du brisement des vagues dans une mer bleu. Le soleil ne se couchait que très rarement, pour qu'on puisse apprécié se spectacle le plus longtemps possible. L'air était aussi pur que l'âme d'un nouveau-né. Une odeur de rose embaumé cette atmosphère déjà magique. Les deux sayens s'envolèrent à une trentaine de mètre pour admirer le paysage. Ils virent une petite cabane à une demi-douzaine de kilomètres. Ils s'y rendirent en quelques secondes. Cette maisonnette était assez simple, il ne devait y avoir qu'une seule pièce. Soudain, la porte s'ouvrit et un petit homme en sortit. Il avait la peau pâle et portait une cape blanche.

"???" - Bonjours, je suis Goulak. Est vous, qui êtes-vous ?
"Lypso" - Bonjours, moi c'est Lypso et lui c'est Ikari.
"Goulak" - Lypos et Ikari..... C'est donc vous qui avait tué Tarik. Je me vois donc dans l'obligation de vous anéantir.
"Ikari" - Quoi ? Tu connaissais Tarik, tu doit donc savoir que si on la éliminé c'est pour de bonnes raisons !
"Goulak" - Je m'en fou de vos raison ! Tarik était l'un de ma race, et je vais le venger. A cause de vous il n'a pas pu accomplir sa mission...
"Lypso" - Et en quoi consistait-elle ?
"Goulak" - Tarik était chargé de trouver et de ramener la boule de cristal présente sur la planète où vous l'avez tué.
"Lypso" - Vous connaissez l'existence des boules !
"Goulak" - Parfaitement. Je vous tout te dire vous que de toute façon tu vas mourir. Je fait partit du peuple Ophiolite. Nous sommes des combattants, dans notre race, il existe quatre catégories de personne. La première catégorie sont les femmes, cette catégorie est mise à part. La deuxième catégorie, la plus faible, regroupe les combattants dit "Normaux", Tarik en faisait partit est il était l'un des plus faible de sa catégorie. Je suis également un Ophiolite Normal et je suis au moins trois fois plus fort que l'était Tarik. La troisième catégori comporte les "Guerriers". Ils sont plus de cinq fois plus puissants qu'un Ophiolite Normal et leur talent de combattant sont exeptionnel. Enfin, la quatrième et dernière catégorie regroupe les "Nobles". Les Nobles sont unique. La puissance du plus faible d'entre eux est égale à la puissance du plus puissant des Guerriers multiplié par dix !!! Ce sont les Nobles qui nous ont envoyer réunir les boule du dragon afin de les rendre immortels. Tu vois, tu ne fait pas le poid face à nous, alors donne moi la boule de cristal qui était présente sur la planète où tu as tué Tarik.
"Lypso" - Tout ceci est très intéressant. Mais je ne peux pas te donner cette boule, car je ne l'ai pas. Et de toute façon, elle ne t'aurait servie à rien vu que nous allons t'éliminer.
"Goulak" - Assez parlé, passons aux choses sérieuses !
"Ikari" - Tu me le laisse Lypso, d'accord ?
"Lypso" - Vas-y, fait toi plaisir.


Ikari serra ses poings et libera son énergie tout en criant. Une aura blanche apparu et souffla toute les fleurs aux alentour. Le sol se fissura sous ses pieds. Goulak augmenta son énergie à son tour, il était un peu moin puissant qu'Ikari. Ce dernier fonça sur l'Ophiolite a une telle vitesse qu'il pu sans problème décocher un superbe coup de coude dans la mâchoire de son adversaire. Il enchaîna par un coup de genou dans l'abdomen. Goulak cracha un filet de salive en se pliant en deux. Ikari l'attrapa par la gorge avec sa main gauche et le leva le plus haut possible toute le tenant. Il mit sa main droite en arrière et des flammes noirs apparurent autour. Puis la scène se passa au ralentit, Ikari lachâ lentement son adversaire. Plus Goulak se rapprochait du sol, plus le Heat Phalanx d'Ikari se raprochait de l'Ophiolite. Le coup atteignit enfin sa cible avec une puissance fantastique. Goulak fit propulsé à une cinquantaine de mètre. Quand il arreta sa course, il regarda vers le sol et aperçut Ikari entrain de préparer son Kiozi. Il eut juste le temps de mettre ses bras en croix pour protéger son visage. La boule de feu le frappa de plein fouet et il s'écrasa sur le sol. Il se releva difficilement, il saignait d'un peu partout. Une fois debout, il dit :

"Goulak" - Vous allez le payer....
"Ikari" - Pffffff ! Je m'attendait à mieux ! Je suis déçu...
"Goulak" ( en riant très fort ) - HAHAHAHAHA !!!! Vous avez vraiment cru que j'étais aussi faible !? Je ne suis pas encore transformé ! Maintenant, vous allez mourir.


Goulak commença à rayonnait. Puis d'un seul coup, son haut se déchira et il prit deux bon mètre. Il ressemblait comme deux gouttes d'eau à Tarik. Sa puissance était superieur à celle d'Ikari.

"Goulak" - Tout les Ophiolites Normaux se ressemblent ! Il en ait de même pour les Guerriers, ils se ressemblent tous, mais ils ne nous ressemblent pas. Voilà ma véritable puissance !!! Alors, surpris ?

Lypso et Ikari resaient les bras croisées, avec un air d'agacement.

"Ikari" ( calme et sûr de lui ) - Ta puissance a augmenté c'est vrai... Mais tu est toujours bien trop faible !
"Goulak" ( énervé ) - Arrête de te foutre de ma gueule !!! Tu sais très bien que ma puissance est superieur à la tienne !
"Lypso" ( très calme mais agacé ) - Allez Ikari ! Finis-le, on a pas que ça à faire !
"Ikari" - Bon d'accord.... C'est dommage, je m'amusait bien...


Ikari regarda ses bracelets. Ils étaient allumés ! Il les remie tout deux sur un. Sa puissance doubla à la grande surprise de son adversaire. Le sayen dispparu pour réapparaître à une dizaine de mètre derrière Goulak.

"Goulak" - Mais où il est passé ???
"Ikari" - Derrière !!! CANON GARRIIIIIIIC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Goulak se retourna et vit une immense vague déferlante rose se diriger vers lui. Il fut totalement désintégré par l'explosion. Ikari remit ses bracelets sur cinq. Les deux sayens retournèrent là où ils avaient laissés leurs vaisseau. Mais à leurs arrivés, ils virent que leurs vaisseau n'était plus là ! Quelqu'un l'avait sûrement volé pendant leurs combats. Lypso et Ikari restèrent assis pendant près d'une demi heure. Puis ils entendirent un homme leurs parler.

"???" - Les Ophiolites on volé votre vaisseau. Je suis désolé mais je n'ai rien pu faire, ils sont trop fort pour moi...
"Lypso" - Qui est-tu ?
"???" - Je m'appelle Ted. Je vit dans le dernier village de cette planète....
"Ikari" - Enchanté, moi c'est Ikari et lui c'est Lypso.
"Lypso" - Pourquoi ne reste-t-il qu'un seul village sur la planète ?
"Ted" - Venez avec moi, je vous expliquerez tout en route.


Ils s'envolèrent tous les trois en direction du village de Ted.

"Ted" - Très bien, je vais tout vous dire. Il y a environ deux mois, un Ophiolite accompagné d'une armé nous demanda notre boule de cristal. Nous connaissons son pouvoir, c'est la raison pour laquelle nous ne voulions pas la leur donner. L'Ophiolite se mit en colère et tua tout les habitants de la planète à l'exeption de notre village. Si ils nous ont laissé en vie, c'est parce que nous avons caché la boule et si ils nous tues ils ne la retrouveront jamais. Toutes les semaines, ils viennent pour massacrer une partit des survivants pour qu'on ne puisse pas lever une armée. Ils ont également détruit tout les vaisseaux pour qu'on ne s'échappent pas.
Nous sommes arrivé ! Venez, je vais vous présenter au chef du village.


Le village était à moitié détruit. Des morceaux de mur et de toits bouchaient les rues, les quelques maisons encore debout étaient couvertes de fissures, des dizaines de personnes patrouillaient en permanence. Nos amis se rendirent dans la plus grande maison encore entière. Un homme se tenait assis en face d'eux. Il ressemblait à un humain normale d'une centaine d'années.

"Ted" ( se prosternant ) - Maître, ses deux braves ont vaincus Goulak. Mais les Ophiolites leur ont volées leurs vaisseau sous mes yeux, et je n'est rien fait....Pardonnez-moi....
"Maître" - Tu n'as rien a te reprocher. Si tu avait tenté quelque chose tu serait mort et ils auraient quand même emporté le vaisseau. ( regardant Lypso et Ikari ) Alors comme ça vous avez vaincus un Ophiolite ? Vous devez être très fort.
"Lypso" - Ca va, on se débrouille plutôt bien.
"Ikari" - J'ai une proposition à vous faire, si nous vous débarrassons des Ophiolites, vous nous donneraient votre boule de cristal ?
"Maître" - Si vous arrivez à les battres, je vous offrirez se que vous voulez ! Y-compris la boule. Mais faite attention, Goulak était très faible comparé à d'autre, je peux sentir votre énerie et croyez moi, vous ne pourriez pas vaincre deux Guerriers et encore moins un Noble ! Alors si vous en rencontrer un, fuyer aussi vite que possible.
"Lypso" - Très bien, merci du conseil.
"Maître" - Reposez vous ici pour cette nuit, et mangez autant que vous le voulez. Vous partirez demain matin avec un petit cadeau de ma part. ( à Ted ) Montre leurs leurs chambres et la salle à manger. Et dit au cuisinier de leurs faire tout ceux qu'ils désireront.
"Lypso et Ikari" - Merci beaucoup.
"Ted" - Suivez-moi, c'est par ici.


Ils suivèrent Ted jusqu'à la salle à manger. Elle était assez grande, mais complètement vide à l'exeption d'une grande table et de quelques chaises. Lypso et Ikari s'asseyèrent et commencèrent leurs festin. Quelques dizaines de kilos de viandes plus tard, ils allèrent se coucher dans un lit bien confortable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:41

Chapitre 15 : La forêt de Balde.


Lypso et Ikari se réveillèrent, s'habillèrent, puis allèrent directement chez le chef du village. Une demi-heure plus tard, ils étaient arrivés. Le chef était debout, près d'une fenêtre. Il aperçut les jeunes sayens et il leurs dit :

"Chef" - Vous êtes déjà réveillé ? Vous êtes sûr d'être assez reposer ? Une rude journée vous attend !
"Lypso" - Oui, on sait. Nou partirons dans une heure, le temps de manger quelque chose...
"Chef" - Très bien. Revenait me voir avant de partir, j'ai une surprise pour vous !


Les deux sayens allèrent à la salle à manger et mangèrent pour cinq ! Ils auraient facilement pu manger d'avantage mais ils voulaient se sentir leger pour les combats avenirs. Ils retournèrent dans la maison du chef. Celui-ci s'avança vers eux et leurs donna une petite bourse. Elle ne contenait pas de l'argent, mais quelques haricots.

"Ikari" ( très étonné ) - Pourquoi vous nous donnez c'est haricots !?
"Lypso" ( avec ironie ) - Nous avons suffisament manger vous savez....
"Chef" - Ha ha ha ha !!! Ce n'est pas pour vous nourrir ! C'est pour vous soigner. Ces haricots sont magiques, ils soignent et redonnent toutes l'énergie de celui qui en mange un. Ca s'appelle des Senzus. Je vous en ai donner dix, c'est tout ce qu'il me reste.
"Ikari et Lypso" - Merci !
"Chef" - Les Ophiolites se sont installés dans notre ancienne capitale : Isopolos. Vous devrez détruire la ville pour en finir définitivement avec ces créatures. Tout les Ophiolites présent sur la planète sont de la catégorie des Normaux, les Nobles n'ont pas estimé nécessaire d'envoyer des Guerriers pour nous exterminer. De plus, tout les Normaux présent sont tous à peu près deux fois moins fort que Goulak. Votre voyage sera très long, vous devrez d'abbord parcourir une grande distance pour arriver devant la terrible forêt de Balde. Une centaine d'Ophiolites se cachent derrière ses immenses arbres. Vous devrez faire très attention. Une fois la forêt traversée, vous serez en face d'un désert de plusieurs centaines de kilomètres. Au milieu de ce désert se trouve Isopolos. ( donnant un sac à chaqu'un ) Voilà vos affaires. Votre voyage durera certainement plus d'un jour, c'est pourquoi vous avez chacun un sac de couchage. Mais faite attention, dormait chaqu'un votre tour, les Ophiolites n'hésiteront pas à vous attaquer pendant votre sommeil ! Dans ce sac vous trouverez également trois charges d'explosifs. Deux d'entre eux sont très puissants et peuvent vous servirent à tuer des dizaines de ces affreuses créatures. La dernière charge et dix fois plus puissante. Vous devrez la placer près du générateur de la ville pour tout faire sauter.
"Lypso" - Et où se trouve se générateur ?
"Chef" - Dans le sous sol. Les Ophiolites ignorent son existence.


Trois hommes entrèrent dans la pièce. Ils portaient des tenues de combats et avaient tous des cheveux noirs. Deux d'entres eux étaient assez grand, ils devaient avoirs environ vingt-cinq ans. Le troisième était beaucoup plus jeune, et devait avoir environ quinze ans. Le plus grand des trois s'avança et dit :

"???" - Bonjours, je me nomme Pridamant. C'est moi qui ferait exploser la ville, aucun d'entre vous n'a le temps d'apprendre à faire marcher ces explosifs.
"Ikari" - Quoi !? Sa veux dire que vous venez avec nous ?
"Chef" - Ah oui, j'ai oublié de vous le dire. Voilà nos trois meilleurs combattants, ils vous accompagneront dans votre quête. Pridamant à 28 ans, il est un peu plus fort que Goulak et c'est un expert en explosif. ( montrant un autre homme ) Celui-ci ce nomme Stakose, il a 25 ans et a environ la même force que Goulak. Le dernier a seulement 15 ans, mais sa puissance dépasse allègrement celle des autres soldats de sa race. Il se nomme Dril et a environ la même force que Stakose.


Stakose, Pridamant, Dril, Ikari et Lypso firent connaissance. Après que les présentations soient faites, le chef du village donna une carte à Ikari. Leur voyage était indiqué par un trait rouge. Ils devaient marcher pendant environ 1420 km pour arriver devant la forêt de Balde. Elle faisait presque 200 km de long ! Et juste après cette grande forêt, un immense désert de plus de 1100 km. Et pour couronner le tout, des centaines, voir des milliers d'Ophiolites tous aussi fort que Tarik. Autant dire que leurs voyage n'allaient pas être de tout repos ! Ils prirent la carte et partirent vers la forêt de Balde sans attendre. Ils y allèrent en marchant, pour ne pas alerter les Ophiolites. Cela leurs pris environ quatorzes heures, pendant lesquelles ils apprirent à mieux se connaître. Ils arrivèrent à un kilomètre de la forêt. Une centaines d'aura plus ou moins puissantes se déplaçaient sans arret derrière cette immense mur naturel. Le petit groupe entra et tous cachèrent leurs forces et restèrent sur leurs gardes. La forêt était très dense, il était impossible de distinguer le ciel. Les arbres avaient un diamètre allant de trois à plus de dix mètres ! Après une heure de marche, Ikari entendit à bruit a une dizaine de mètre d'eux.

"Ikari" - Ils sont malins ! Ils ont aussi caché leurs énergies.
"Lypso" - On va devoir rester très vigilents. ( tournant la tête très rapidement et chuchotant ) Là-bas. Vous l'avez vu ? Ils nous suivent depuis presque dix minutes.
"Pridamant" - Oui, ils sont environs trentes.
"Stakose" - On devrait les attaquer et s'en débarrasser avant qu'ils n'alertent les autres Ophiolites de la forêt.
"Dril" - Quoi ? Ils nous observent ? Je n'ai rien vu... Pourquoi ne nous ont-ils pas encore attaqués ?
"Ikari" - Ils attendent sûrement le bon moment pour le faire. Faisons semblant de nous coucher, et dès qu'il se montrent pour nous attaquer, on les démontent !
"Tous les autres" - Sa marche !


Ils marchèrent pendant encore une petite heure. Un voile obscure recouvrit cette lugubre forêt. Il était presque 22 heures. Le petit groupe se posa et commença à monter un petit camp. Ils installèrent chacun leurs sacs de couchages et se couchèrent après avoir bien mangé. Dix minutes plus tard, cinquante Ophiolites entouraient le camp. Ils se préparaient à attaquer, leurs puissance augmentaitent lentement. Deux d'entres eux, qui avaient vu Goulak se faire tuer, décidèrent de le venger. Ils foncèrent l'un sur Ikari et l'autre sur Lypso. Ce dernier se leva brusquement, et d'un puissant coup de poing, arracha la tête de son agresseur. Il n'eut aucun mal pour le décapiter car l'Ophiolite avait été surpris. Ikari en profita également, et coupa une autre créature en deux, d'un coup de pied, dans le sens de la largeur. Les trois autres hommes se levèrent également. Une fois debout, les cinqs soldats libérèrent leurs énergies dans un énorme souffle.

"Lypso" - Enfin de l'action !!!
"Ikari" - Si l'un de vous a besoin d'aide qu'il crit ! C'est parti !!!!!!


Les cinqs partirent dans des directions opposées. Lypso rentra dans un tas de quinze adversaire, le coude en avant. L'un d'entre eux fut touché de plein fouet et alla s'écraser sur un arbre en emportant trois Ophiolites dans sa course. Les onzes monstres restant commencèrent à donners des centaines de coups, mais Lypso les bloquaient tous sans aucune difficultés. Il régla ses bracelets sur un, puis hurla de toute ses forces en serrant ses poings. Des dizaines de fissures se formèrent autour de lui et un souffle emporta tout les Ophiolites. Ils allèrent s'écraser contre les arbres. Lypso fonça sur l'un d'entre eux et lui décocha un superbe crochet du droit en plein dans la mâchoire, elle fut brisée comme du verre. Une vague de sang sortit de la bouche du pauvre Ophiolite, mais Lypso ne s'arrêta pas la, il concentra son énergie dans son pied gauche, et donna un coup qui brisa les côtes et la colonne vertebrale de la créature. Cette dernière s'écroula au sol, totalement désarticulée. Les autres Ophiolites venaient de partout pour la venger. Lypso envoya des dizaines de boule d'énergie pour les stoppers, mais c'était peine perdu. Il mit ses mains en position pour faire un Shinioza. Le premier monstre qui arriva devant Lypso essaya de lui donner un coup de poing. Mais le sayen esquiva sans problème en baissant la tête, puis il posa ses mains sur le ventre de son adversaire. Le Shinioza transperça le corps de l'Ophiolite et alla en frapper un autre, qui fut surpris et donc totalement détruit. Un autre Ophiolite arriva devant Lypso et lui déclancha un crochet du droit, puis un uppercut de la main gauche. Lypso fut envoyé à une dizaine de mètre de haut. Un Ophiolite descendit en piqué, le pied vers le sol. Il heurta le sayen de plein fouet. Ce dernier cracha un filet de sang avant de s'écraser sur le sol. Tous les monstres se mirent à une vingtaines de mètres et lui lancèrent des centaines de boules d'énergies. Lorsque la fumée fut dissipé, les Ophiolites aperçurent que le cratère était vide. Lypso était à une cinquantaine de mètre au-dessus d'eux, les vêtements déchirés, avec un Javelot Riot dans chaque main et des égratinures plus ou moins graves sur tout le corps. Il les lança sur deux créatures qui périrent dans l'explosion, puis il disparut et réapparu derrière une autre. Ses mains s'entourèrent de flammes noires, il les joignient au-dessus de sa tête et frappa de toutes ses forces. L'Opiolite s'écrasa violemment sur le sol avant d'être désintégrée par une vague déferlante. Trois autres bestioles foncèrent sur Lypso. Les deux premières lui attrappèrent chacune un bras, le troisième se mit en face de lui et lui donna un coup de poing en pleine face, puis il lui donna un puissant coup de genou dans le ventre. Pour finir, il attrappa la tête de Lypso et il l'écrasa sur son genou. Du sang sortait de la bouche et du nez du sayen, le genou de l'Ophiolite en était couvert. Ce dernier posa ses deux mains sur le torse de Lypso. Elles se mirent à briller et une vague déferlante en sortit, emmenant le sayen, qui s'écrasa sur le sol dans une grande explosion. Lypso se releva le plus vite possible, il saignait d'un peu partout. Il fixait sans cesse l'Ophiolite qui venait de l'attaquer, avec une rage immense. Des cailloux se levait autour de lui, son aura grandit d'un coup. Il fonça sur cet Ophiolite en esquiva les attaques des huit autres encore en vie. Ses mains s'entourèrent de flammes noires et il arracha la partit droite du corps de sa cible d'un seul coup. La créature tomba à terre, morte. Les flammes noirs sortirent des mains de Lypso pour former deux boules de feu noires. Il les jeta sur deux monstres qui périrent brûlés. Les six derniers Ophiolites commençaient à avoir peur et essayèrent de s'enfuirs. Lypso rassembla toutes ses forces en tendant ses mains derrières lui.

"Lypso" - Je ne vous laisserez pas vous échapper. SHINIOZAAAAAA !!!!!!!!

Une gigantesque vague déferlante blanche alla s'écraser au milieu des Ophiolites. Aucuns d'entres eux ne survécuent. Lypso tomba à terre, totalement à bout de force.
Quelques minutes plus tard, Stakose alla le chercher et le ramena au camp. Pridamant, Dril et Ikari l'attendaient, coucher sur le sol. Ils étaient tout les cinqs dans un état pitoyables. Ikari sortit les Senzus et en donnant un à chacun.


"Ikari" ( arrivant à peine à parler ) - Tenez, voilà de quoi vous soignez. Moi aussi je vais en prendre un.

Ils les mangèrent sans attendre.

"Lypso" - C'est vraiment formidable ! Je suis entièrement guéri ! Et je suis même plus fort qu'avant !
"Pridament" - Tu ne connaissais pas les Senzus ?
"Stakose" - Je ne comprend pas, normalement tu devrais juste être guéri ! Tu ne devrais pas être plus fort...
"Dril" - C'est vrai, je ne suis pas plus fort et pourtant j'ai aussi manger un haricot !
"Ikari" - Ce ne sont pas les haricots qui nous ont rendu plus fort, ce sont nos cellules.
"Lypso" - C'est vrai, à chaque fois que nous frôlons la mort notre énergie augmente considérablement.


Après quelques minutes de discussion, les cinqs voyageurs allèrent se couchaient. Ils purent se reposaient tranquillement jusqu'au lendemain matin. Comme la forêt cachait le ciel, ils ne purent apercevoir le soleil se lever. Ils se réveillèrent donc vers 10h30. En à peine une demi heure, ils mangèrent et ils rangèrent leurs affaires. Puis après une heure de marche, ils arrivèrent enfin à la lisière de la forêt. Une quarantaine d'Ophiolites les attendaient.

"Ophiolite" - Vous ne sortirez pas vivant de cette forêt !
"Ikari" - C'est ce qu'on va voir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:41

Un nouveau combat débuta. Ikari se retrouva face à onze adversaires. Il mit ses bracelets sur 1, puis libéra toute son énergie. Il était bien plus fort que lorsqu'il avait vaincu Goulak. Il mit ses deux mains en face de lui et prépara un Kiozi. Il le lança sur les Ophiolites. Ces derniers n'eurent aucun mal à esquiver en raison de la faiblesse de l'attaque. En effet, Ikari ne voulait pas attaquer mais seulement séparé les Ophiolites. Les créatures tombèrent dans le piège et sautèrent toutes dans des directions opposées pour éviter l'attaque. Ikari fonça sur un Ophiolite et commança à l'enchaîner avec des dizaines de coup. Trois autres Ophiolites envoyèrent des vague déferlantes pour stopper le sayen. Mais ce dernier attrappa la créature qu'il tappait et la projeta sur la vague. Il ne restait plus que dix monstres. Les trois qui avaient attaqués allèrent droit sur Ikari. Ce dernier fonça également vers les trois monstres et le combat commança. Les Ophiolites donnaient des centaines de coup, qui étaient presque tous bloquaient, et ils en prenaient chacun des dizaines. Ikari disparut pour réapparaître vingt mètres plus haut. Les Ophiolites le cherchaient, et quand ils le trouvèrent, ils virent un énorme Canon Garric qui se dirigaient vers eux. Ils périrent tout les trois dans l'explosion. Il ne restait plus que sept Ophiolites. Ikari descendit en piqué sur le genou d'un de sas adversaires qui était resté à terre. Il allait à une telle vitesse que la créature ne put l'esquiver. Sa jambe se cassa en deux et il hurla de tout ses forces. Ikari avait le genou de son adversaire sous le pied, puis il lui donna un superbe uppercut qui le fit décollé. Sa jambe était toujours sur le sol, mais son corps était à plus de deux mètres de haut. Ikari l'acheva en lui lançant une vague déferlante qui le transperça. Les six derniers Ophiolites attaquèrent Ikari en même temps. Le sayen bloquait le plus de coup possible, mais il en prenait quand même pas mal. Ses mains s'entourèrent de flammes noirs pour que les rares coups qu'il arrivait à placer face le plus mal possible. Il était en très mauvaise posture, il se prenait de plus en plus de coups et en donnait de moins en moins. Les Ophiolites allaient le finir dans très peu de temps, quand soudain, Ikari mis ses mains vers le sol et lança une vague déferlante de faible puissance, pour se projeter en l'air. Les Ophiolites lui lancèrent tous une boule de feu très puissante. Ikari rassembla toute ses forces et lança un Canon Garric. Le rayon désintégra les boules et tua les monstres dans une énorme explosion. Quelques minutes plus tard, Ikari rejoignit le reste du groupe qui était tout aussi mal au point que lui. Ils prirent chacun un senzu.

"Pridamant" ( l'air inquiet ) - C'était les derniers... Nous devrons faire attention dorénavant !
"Ikari" - Ne t'inquiète pas, nous avons encore les charges explosives.
"Lypso" - Et en plus nous sommes encore devenu plus fort !
"Dril" - C'est vrai, vu que vous avez frôlé la mort.
"Stakose" - Sortons de cette forêt.


Ils sotirent sans attendre. En face d'eux se trouvait un immense océan de sable fin. La température était de 45 degrés. Des centaines et des centaines d'Ophiolites se dirigeait vers eux. Vu leurs vitesse et la distance à laquelle ils sont, ils arriveront dans 30 minutes !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:41

Chapitre 16 : La fin d'un héros


Ils arriveront dans 30 minutes !

"Pridamant" - Vite, dépêchons-nous ! Ils nous restent vingts minutes pour placer les charges explosives. Nous devons finir dix minutes avant leurs arriver sinon ils nous verrons !
"Stakose" - Pridamant a raison ! Nous ne pourrons pas les vaincres tous, ils sont plus de milles.
"Dril" - Quoi !? Mille !!!!
"Ikari" - Pas de temps à perdre, allons-y !


Ikari et Lypso sortirent les charges de leurs sacs, exepté celle réservé pour le générateur de la ville. Ikari lança une petite vague déferlante sur le sol afin de creuser un petit trou. Il enterra les charges puis recouvrit le trou avec du sable. Ensuite, le petit groupe alla se cacher dans la forêt pour ne pas être blessé lorsque les charges exploseront. Ils attendèrent pendant trente minutes, qui leurs sembla plus longues qu'une éternitée. La vague d'Ophiolite se rapprochait de plus en plus vite. Plus que quelques mètres. Enfin, les Ophiolites passèrent sur les charges, et lorsque ces dernières furent au milieu des créatures, Pridamant fit tout sauter. Une énorme explosion se produisit, le sol tremblait, même le vent fuyer la puissance de cette gigantesque éruption d'énergie. Une lumière aussi aveuglante que celle du soleil accompagna le souffle destructeur qui ravagea une partit de la forêt. La matière se désintégrait au contact de ce cône brûlant qui avançait à grande vitesse. Enfin, le bruit sourd de l'explosion s'instala en maître dans le désert. Un énorme cratère d'une centaine de mètre de diamètre et de plusieurs dizaine de mètres de profondeurs avait remplacé la vague de monstres. Les cinqs protagoniste de cette expédition partirent vers la ville tout en regardant l'énorme cratère qu'ils avaient provoqué. Ils marchèrent pendant près d'une dizaine d'heure. La nuit tomba doucement dans cette mer de sable. La température passa de 45 degrès à -10 ! Notre petit groupe se reposa toute la nuit en montant la garde chacun leur tour. ( Hors sujet : Première heure, s'passe rien ! ) Le jour se leva de façon peu commune. Un soleil rouge sang se leva au nord en innondé le désert d'une lumière rougeâtre. Le ciel resta noir, comme si il voulait annoncer un énorme malheur. Le soleil était levait depuis presque une heure, Lypso et les autres avaient mangé et étaient près à partirent. Le ciel était toujours aussi noire.

"Pridamant" ( regardant le ciel ) - Le ciel a raison de resté sombre. Cette journée marquera la fin d'une guerre qui dure depuis trop longtemps. Tout les miens sont tombées durant cette guerre, et il est tant pour les Ophiolites de payers !!!
"Ikari" ( triste ) - Je sais se que sa fait de voir les siens se faire tuer sans pouvoir réagir. Je te comprend, et je sais à quelle point tu peux les haïrs, et pour cette raison, je te promet de faire tout mon possible pour t'aider dans ta vengence !


Après une petite heure de marche, ils arrivèrent enfin devant Isopolos. Cette ville était sombre, une étrange lune en forme de coeur éclairait les allers sombre et les bâtiments noirs. Au milieu de la ville flottait un énorme château. C'était certainement la demeure de l'Ophiolite Guerrier.

"Lypso" - Pridamant, Stakose et Dril, allez placer la bombe à côtée du générateur. Pendant ce temps, Ikari et moi on va faire diversion !
"Ikari" - Mais dépêchez-vous ! On ne pourra pas tenir indéfiniment !
"Stakose" ( inquiet ) - Mais...mais vous allez vous faire
"Pridamant" ( il ne le laissa pas finir ) - D'accord. Nous ferrons comme vous avez dit. ( Pensant ) Cette lueur dans ses yeux... personne ne pourra les faire changer d'avis. Leurs passer a dû être très difficile pour qu'il est tellement envis de nous sauver. Je sais qu'ils sont très forts, j'espère qu'il vous tenir !
"Lypso" ( à Ikari ) - Allons-y !
"Ikari" - Oui !


Pridamant, Stakose et Dril partirent vers le générateur. Ikari et Lypso entrèrent dans ma ville par l'allé principal, afin que tout les "habitants" puissent les voirs. En effet, des Ophiolites sortaient de chaque ruelle, de chaque immeuble, il y en avait des dizaines devant eux. Des centaines d'autres sortirent du château. Tout les Ophiolites entourèrent les deux sayens.

"Ikari" ( avec mépris ) - Pfffffff ! Vous êtes si peux nombreux ? Nous venons de tuer plus de mille des votres et vous croyez nous arréter !? Vous vous moquez de nous ?
"Lypso" ( avec encore plus de mépris ) - Je suis déçu... Je croyais qu'on allait enfin pouvoir affronter un adversaire aui en vale la peine ! ( Pensant ) Espérons qu'on arrive à gagner assez de temps ! Si ils nous attaquent, on est mort !
"Ikari" ( Toujours d'un air supérieur ) - Bon, je croit qu'on va devoir nous contenter de ses minables !


Tous les Ophiolites augmentaient leurs énergies. Ils étaient fous de rage, ils mourraient d'envie de les voirs souffrir. L'un d'entre eux se jetta sur Lypso, lorsqu'il fut a un mètre du sayen, une voix sortit du château.

"???" - Arrète ça !!!

L'Ophiolite s'arréta nette.

"???" - Ils veulent à véritable adversaire ? Et bien laissez les monter dans le château, et leurs voeux pourra être satisfait !
"L'Ophiolite qui avait tenté d'attaquer" - Hahahahahahaha !!! Vous allez regrettez de nous avoirs insultés. Notre maître s'appelle Rodar, c'est un Guerrier ! Il va vous faire tellement mal que vous haïrez votre mère pour vous avoir mis au monde !


Les Ophiolites se séparèrent pour lancer une aller centrale vide, au bout de laquelle les attendait Rodar. Les deux sayens avancèrent lentement, à leurs passage, les Ophiolites devenaient fou de rage, l'un d'entre eux sortit du rang et esseya de donner un coup à Lypso. Ce dernier fut surpris, mais heuresement un rayon transperça le corps de son aggresseur, qui tomba, mort. Ikari et Lypso regardèrent immédiatement devant eux, ils virent Rodar, le doigt fumant pointé sur l'Ophiolite.

"Rodar" - Le prochain qui tente de les attaquer, je le torture pendant un siècle ! ( s'adreesant aux sayens ) Je veux que vous soyez en pleine forme pour m'affronter. Je ne veux pas d'un combat trop facile !
"Lypso" ( choqué ) - J...je...je n'ai rien vu ! Il est beaucoup plus fort que nous !
"Ikari" ( très inquiet ) - Il faut espérer que Pridamant et les autres fassent vites ! On ne tiendra pas longtemps.


Pendant ce temps, Pridamant, Dril et Stakose avait déjà parcouru un quart de la ville. Ils volaient assez lentement pour ne pas se faire repérer. Heureusement pour eux, tout les Ophiolites se trouvaient près des sayens. Pridamant avait l'air très inquiet pour Ikari et Lypso, il se demandait si il avait eu raison de les laissez seuls contre tant d'adversaires. Même si il sait qu'il n'aurait rien changé pendant un tel combat. Après presque vingt minutes, le petit groupe arriva devant l'entré d'un chemin souterrain menant au générateur. Ils entrèrent immédiatement. Au même moment, Ikari et Lypso entraient dans le château de la ville. L'intérieur était composé de plusieurs grande pièce, mais ils n'eurent le temps d'en regarder aucune. Rodar les conduisit directement dans une immense salle qui servait de colisée. Tout les Ophiolites étaient présent sur les gradins, afin d'admirer la fin des deux hommes qui avaient osé les insultés. Ils criaient des insultes aux sayens et ils encourageaient Rodar, tout en sachant qu'il allait gagner. Ikari et Lypso ne se laissèrent pas impressionner et se mirent l'un à côté de l'autre. Ils commencèrent à s'échauffer et à s'étirer pour gagner du temps.

"Lypso" ( à voix basse ) - Sa te rappelle des souvenirs ?
"Ikari" - Oui, de très mauvais souvenir...
"Rodar" - Vous êtes prêts ?
"Ikari" - Dans quelques secondes...
"Lypso" - Voilà, on est prêts ! ( pensant ) Enfin j'espère !


Lypso et Ikari libérèrent toute leurs énergies. Des fissures se formèrent sous leurs pieds, le sable fin qui faisait office de sol se souleva d'un coup, en les entourant. Leurs puissance actuelle n'avaient rien a voir avec la puissance qu'il avaient en arriavnt sur la planète. Rodar plia les bras devant son visage et plia un peu les genoux. Une lueur violette parcouru par quelques éclair apparru autour de lui. Le sable se leva, et tout resta immobile pendant quelques secondes. Le vent lui-même n'osé pas faire un pas. Puis Rodar décroisa sesbras très rapidement en criant de toutes ses forces. Le sol se mit à trembler, des fissures recouvraient les mures de la pièce, le venbt soufflait comme en plaine tempête. Les deux sayens avaient du mal à tenir debout. Le vent se calma soudain. Rodar dégageait une énergie impressionante, les sayens n'avaient aucune chance de gagner.

"Rodar" - Vous vouliez un vrai combat ? En voici un !
"Lypso" ( à Ikari ) - Ne tentons rien de risquer ! Il faut juste qu'on tienne jusqu'à se qu'ils placent la bombe.
"Ikari" - T'inquiète pas ! Allons-y !


A peine avait-il eu le temps de finir sa phrase que Rodar apparru devant lui, et lui décocha un puissant coup de poing qui le fit valser vingt mètre derrière. Lypso voulu venger son ami et envoya un Heat Phalanx en plein dans le menton de son adversaire. Ce dernier ne bougea pas d'un centimètre.

"Rodar" - C'est tout ? Je m'attendait à mieux....
"Lypso" ( totalement sous le choc ) - .............


Rodar attrapa le bras de Lypso et projeta le sayen sur Ikari. Ce dernier était entrain de se relever, il se prit son ami en plein dans le ventre. Les deux sayens étaient à terre, et Rodar en profita en lançant une puissante vague déferlante de couleur violette. L'explosion leva un écran de fumée. Lorsqu'il se dissippa, l'Ophiolite pu voir que les deux sayens étaient toujours vivant. Ils se tenaient l'un à côté de l'autre, les mains tendu en arrière. Ikari lança un Canon Garic et Lypso un Shinioza. Les deux vagues se réunirent en une troisième, trois fois plus grosse. Rodar n'avait plus le temps d'esquiver ni de contre-attaquer. Il mit ses deux mains en face de lui et tenta d'arreté l'attaque . Les deux sayens commencaient à faiblir, Rodar prnait le dessus.

"Ikari" ( à bout de force ) - Il...il faut....il faut qu'on tienne !!! HHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!
"Lypso" - On ne peux pas perdre, on ne doit pas perdre !!! HHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!


La vague tripla de volume. Rodar enleva ses mains et les mient devant son visage en croisant ses bras. L'attaque le heurta de plein fouet, une énorme explosion eut lieu, les Ophiolites fuyaient le colisée, pour ne pas périrent dans la déflagration. La fumée se dissippa. Rodar était toujours vivant, mais il était gravement blessé. Les deux sayens, quant à eux, étaient un genou à terre. Ils ne tenaient plus debout, ils n'avaient plus de force.

"Ikari" ( souriant ) - Et merde...... on l'aura quand même blessé....
"Lypso" ( souriant également ) - Et en plus Pridamant ne va pas tarder à tout faire sauter. On a sauvé des milliers de personnes....
"Rodar" ( fou de rage ) - Personne, personne n'a jamais osé se moquer de moi ainsi ! VOUS ALLEZ LE PAYEZ !!!!!!!!!


Il balança une boule de feu sur Lypso. Mais une autre boule vint arrété celle de Rodar. C'était Pridamant, il se tenait debout à quelque mètre derrière Ikari.

"Rodar" ( encore plus énervé ) - Qui est-tu !!??
"Pridamant" - Je suis le responsable de ta futur perte. Mais je ne suis pas le seul, deux autres personnes m'ont aidés, ainsi que ses sayens !
"Rodar" - Quoi !? Tu croît être de taille à me tuer !? HAHAHAHAHA !!!!
"Lypso" - Pourquoi tu n'est pas partie ? Tu aurais pu tout faire sauter une fois dans le désert.
"Pridamant" - Je m'en voulais de vous avoir laissé seule...
"Rodar" - Finis de rigoler !!! Je vais tous vous tuer !!!
"Ikari" - Il a raison... Même avec toi, on a aucune chance.


Rodar fonça sur Pridamant et lui donna un superbe coup de pied dans l'abdomen. Pridamant se retrouva trente mètre plus loin. Rodar voulu lancer une vague déferlante, mais il se prit un coup de pied en pleine face. L'homme qui venait de l'attaquer se retourna vers nos trois héros.

"???" - Partez immédiatement ! Je vais le retenir jusqu'à se que vous soyez assez loin. Puis vous ferrez tout sauter, compris ?

_________________


Dernière édition par le Mer 18 Juil - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:41

"Pridamant" - Maître !!?? Mais que faites-vous ici ??? Vous devriez être au village !
"Maître" - Je ne pouvais pas rester sans rien faire... alors je suis parti quelques heures après vous.
"Ikari" - Vous auriez dû rester au village... Il est beaucoup trop fort pour que vous puissiez le retenir.
"Maître" - On verra... ( s'adressant à Pridamant ) Tu t'occuperas bien du village ?
"Pridamant" ( les larmes aux yeux ) - Ou...oui je vous le promé !
"Maître" Très bien. Alors adieu.


Les trois guerriers partirent sans poser d'avantage de question.

"Rodar" ( se relevant ) - Je ne laisserez partir personne !!!!
"Maître" - Je ne t'es pas demandé ton accord. Prépart toi à payez pour se que tu a fait à mon peuple ! Ma femme est morte entre mesbras à cause de vous !!! Tu vas payer !!!!! HHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Un souffle surpuissant emporta les graddins et les murs de la pièce, un immense cratère s'ouvrit sous ses pieds. Sa puissance était largement supérieur à celle d'Ikari et de Lypso réunit. Mais elle était toujours insuffisante pour vaincre Rodar. Les deux hommes foncèrent l'un sur l'autre, et un combat de titan démarra. Pendant se temps, Ikari, Lypso et Pridamant avaient quitter la ville. Ils se trouvaient à une dizaine de kilomètres. Pridamant appuya sur le détonnateur en versant des larmes. Un enorme champignon nucléaire recouvra la ville et ses alentours. Les trois hommes pleuraient. Ils étaient tristes d'avoir perdu une personne chère mais content d'avoir connu une personne aussi courageuse. Ils regardaient l'explosion rasé entièrement la citée, aucun n'y avait survécu.

"Pridamant" ( en pleure ) - Je ne pourrez jamais vous égaler, maître. Mais je jure de défendre mon peuple jusqu'à la mort ! Nous honorerons votre mémoire, je ferais construire une statue en votre nom, et j'ordonnerait que tout les enfants apprennent l'histoire du plus courageux des hommes. Je suis très fière de vous avoir eux pour maître...
"Ikari" - Rentrons maintenant. Tu as une ville a gouverné, ne l'oublie pas.


Ils se mirent en route et arrivèrent deux jours plus tard. Ils furent accueillient comme des héros. Pridamant raconta tous ceux qui s'était passer, notamment avec le chef du village. Le peuple accepta immédiatemment que Pridamant prennent la tête du village et inscrire cette date dans les calendriers comme "journé du sauveur". En effet, personne ne connaissez son véritable nom, tout le monde l'appelait "maître". Les deux sayens restèrent encore trois jours, pendant lesquelles ils récupperèrent la boule de cristal.

"Pridamant" - Vous allez nous quitter ?
"Ikari" - Oui, nous avons encore une boule de cristal a trouver.
"Lypso" - Mais nous reviendront vous voirs, c'est promis !
"Pridamant" ( leurs donnant une graine ) - Tenez, c'est pour vous.
"Ikari" - Qu'est-ce que c'est ?
"Pridamant" - C'est une graine de senzu. Si vous la plantez, elle poussera et vous aurez un petit arbre à senzu. Je pense que sa vous serra très utiles. Aurevoir !
"Lypso et Ikari" - Merci. Aurevoir !


Ils partirent à bord de leur vaisseau, qu'ils avaient reconstruit à l'aide de la population. Ils plantèrent la graine dans un vase plein de terre. Après s'être bien installé, Ikari démarra le vaisseau.

"Lyspo" - Plus que une ! J'espère que Végéta et Kiazo on trouvé les leurs...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:42

Chapitre 17 : Cloud et Sephiroth


Ikari et lypso se dirigeaient vers la planète qu'indiquait le radar. Leur voyage ne leur prit que quelques jours. Le vaisseau attérit tranquillement. Les deux sayens sortirent et purent voir à quoi ressemblait cette planète. Elle n'était qu'une immense plaine parsemée de colines et de quelques arbres. La planète était à première vu inhabitée. Nos amis partirent donc à la recherche de la boule de cristal. En seulement quelques heures, ils firent le tour de la planète pour finalement revenir devant leur vaisseau. Un homme se tenait debout à côté de celui-ci. Il était assez grand. Ses cheveux étaient jaune.

"Ikari" - Qui êtes-vous ? Nous n'avons vu aucune habitation sur la planète.
"???" ( très calmement, d'une voix mélancolique ) - Qui je suis ? C'est une bonne question.... A vrai dire, je ne sais pas qui je suis, je me cherche comme tout homme.
"Lypso" - Quoi ? J'ai rien compris !
"???" ( avec la même intonation ) - Il y a tellement de chose à apprendre, et toi tu ne comprend rien.
"Ikari" - Arrete de te moquer de nous ! Et répond à ma question. Qui est-tu ?
"???" - Je t'es déjà répondu, mais si tu veux me donner un nom, appelle moi Cloud.
"Ikari" - Très bien Cloud, pourquoi vis-tu sur une planète déserte ?
"Cloud" - Et toi, pourquoi vis-tu sur une planète peuplé ? Si je suis ici, c'est parce que c'est l'endroit le plus proche de mon créateur.
"Lypso" ( totalement largué ) - Ton.....créateur ???
"Cloud" - Oui. Je parle de l'unique créateur, celui dans qui chacun de nous puise sa force. Il est le début et la fin, créateur de la matière et préface du néant. Mais inutile que je vous parle de lui plus longtemps. Vous n'allez pas tarder à le rencontrer.
"Ikari" - Il va venir ici ?
"Cloud" - Non, c'est vous qui irez à lui. Vous cherchez la boule du dragon n'est-ce pas ? Et bien la demeure de mon créateur la possède.
"Ikari" - Dis-nous où il est.
"Cloud" - Je doit d'abbord vous préparez. Si vous y allez maintenant, vous mourrez. ( pointant Lypso ) Je vais d'abbord me battre contre toi, tu m'as l'air un peu plus faible que ton ami. Tu es près ?


A ces mots, Cloud créa un bouclier autour d'Ikari afin qu'il ne puisse pas intervenir, puis il disparrut. Il réaparru devant Lypso et lui donna un coup de poing en pleine face. Le sayen fut projeté sur cinquante mètres, avant de s'écraser contre une falaise. Il en sortit couvert de blessure, il avait perdu pas mal d'énergie.

"Cloud" - Désolé, je te croyais plus fort. Je vais baisser ma puissance.
"Lypso" ( énervé ) - Quoi !? Je t'interdit de te moquer de moi !!! Je porte des bracelets qui augmente mon poids, et ils sont réglées sur 25 chacun !
"Cloud" ( très calme ) - Très intéressant...


Lypso remit ses bracelets sur 1. Sa puissance tripla et il attaqua Cloud le plus rapidement possible. Les deux hommes disparurent pour réapparaître vingt mètres plus haut. Le sayen donnait des centaines et des centaines de coups, mais Cloud les stoppait tous en utilisant simplement ses jambes. De plus, Cloud rabaissait Lypso en plein combat.

"Cloud" - Tu es sûr d'être un guerrier ? Parce que tu est vraiment très faible.
"Lypso" ( pensant ) - Mais c'est qui ce gars ??? Je suis à fond et j'arrive même pas à le toucher !


Cloud augmenta un peu son énergie et l'onde de choc fit volait Lypso à plus de dix mètres. Cloud se posa sur le sol, les bras croisé et les yeux fermés. Lypso en profita et tenta d'attaquer son adversaire par derrière. Mais ce dernier donna un coup de talon derrière lui sans se retourner, ce qui fit valser le sayen à quinze mètres de haut. Cloud fit un bond majestueux pour arriver au niveau de Lypso. Lypso était toujours derrière lui, mais Cloud fit une rotation vers l'arrière tout en décocha un puissant coup de pied dans le ventre du sayen. Ce dernier s'écrasa violemment. Puis quelques secondes plus tard, Cloud descendit en plein sur Lypso. Au moment de l'impact, le sol s'effondra et un immense cratère de plus de dix mètre se forma. Lypso cracha un amma de sang avant de tomber dans le coma. Cloud se posa doucement à côté du sayen et désactiva le bouclier qui entourait Ikari. Ce dernier vola à toute vitesse vers Lypso.

"Ikari" ( les larmes aux yeux ) - Lypsoooooooo !!!!!!!!!
"Cloud" - Ne t'inquiète pas, il n'est pas mort. Met le à l'abri, c'est à ton tour.


Ikari prit le corps de Lypso et l'amena sans tardé dans le vaisseau. Une fois à l'intérieur, il donna un senzu à son ami, qui se réveilla immédiatement.

"Ikari" ( soulagé ) - Lypso, sa va ? Il a failli te tuer.
"Lypso" ( encore sous le choc ) - Il....il est....il est beaucoup trop fort. J'était à fond, et lui il ne se battait qu'avec ses jambes ! Je ne pourrait jamais le battre...
"Ikari" - Alors c'est moi qui le battrait.


Ikari sortit du vaisseau accompagné de Lypso. Cloud les attendait, il avança vers les sayens et dit.

"Cloud" - Tu es guéri ?
"Lypso" ( baissant les yeux par honte ) - O..oui.. nous avons des haricots magiques qui nous guérisse immédiatement et nous redonne notre énergie.
"Cloud" - T'as puissance a beaucoup augmenter, tu es un sayen, n'est-ce pas ?
"Lypso" - Oui.
"Cloud" - Arrete d'avoir peur de moi, je ne suis pas un monstre, simplement son fils. Mais finit de bavarder, c'est à ton tour.
"Ikari" - Viens, je suis près !


Ikari régla immédiatemment ses bracelets sur 1 puis libéra toute son énergie. Lypso se mit à une trentaine de mètre, pour ne pas gêner les deux combattants. Le combat commança aussitôt. Ikari jeta une boule de feu sur Cloud afin de le faire bouger. Mais se dernier resta immobile, et quand la boule fut à quelque centimètre de lui, il disparru pour réaparaître devant Ikari. Ce dernier, très surpris, se prit un coup de genou en plein dans l'estomac, se qui le fit cracher un mince filet de sang. Puis Cloud lui donna des dizaines de coup en utilisant uniquement ses jambes. Puis il lui déclancha un coup de pied sur le flanc droit, Ikari tenta de l'arrété avec son bras, mais il fut brisé comme du verre. Ikari cria tellement fort qu'il aurait pu réveiller un mort, tout en se tenant le bras droit. Cloud ne s'arreta pas pour autant, au contraire. Il enchaîna en brisa la jambe gauche d'Ikari d'un "simple" coup de genou. Le sayen tomba à terre, il ne pouvait même plus se relever, mais il essaya quand même.

"Cloud" - Abandonne, tu as perdu.
"Ikari" - Non....pas encore AAAAHHHHHHH !!!!!!


Ikari se leva en hurlant de douleur. Dans un effort surhumain, il se mit debout sur une jambe, le bras droit tombant.

"Ikari" - Je n'ai pas encore perdu !!!

Ikari lança un puissant Canon garic en se servant d'une seule main. Cloud fut surpris de la puissance de l'attaque, pour la première fois, il décroisa ses bras et d'un revers de la main, il envoya l'attaque dans les airs. Puis il se déplaça très vite derrière le sayen et lui donna un petit coup du tranchant de la main dans la nuque. Ikari tomba, inconscient. Lypso courut chercher les senzus et en donna un à Ikari. Ce dernier se leva, sa puissance avait beaucoup augmentait. Ensemble, ils allèrent voir Cloud.

"Cloud" - Tu es aussi un sayen c'est ça ?
"Ikari" ( avec beaucoup de respect ) - C'est exacte. Comment connaissez-vous l'existence des sayens ?
"Cloud" - Il y a une centaine d'années, un sayen tenta de prendre cette planète. Il m'affronta dans un combat et je put le vaincre difficilement.
"Lypso" - Il devait être très fort pour que vous ayez eu du mal à le battre.
"Cloud" - Arretez de me vous-voyez. Et en effet, il était très fort. Mais je ne comprend pas pourquoi vous ne vous êtes pas transformé. Sa puissance était vingt fois plus grande après sa métamorphose.
"Lypso" - Il c'était transformé en gorille géant ?
"Cloud" - Non. Son aura ainsi que ses cheveux étaient devenu dorée. Des éclair bleu traversaient sans cesse son corps.
"Ikari" - Je vois, sa devait être un super sayen.
"Cloud" - Bon, assez discuter. Je vais vous entraînez afin que vous puissiez retrouver la boule du dragon. Il faut se dépécher, il sera bientôt là.
"Lypso" - De qui parles-tu ?
"Cloud" - De mon pire ennemi... vous en saurez d'avantage le moment venu. Pour l'instant, vous avez besoin d'un sérieux entraînement si vous voulez être à la hauteur ! La boule de cristal se trouve dans la demeure de mon créateur. C'est-à-dire la demeure des ténèbres. Il y a dix milles ans, une femme nommé Jénova attéri sur une planète. Elle était le symbole de l'apocalypse, et personne ne pouvait la vaincre, jusqu'à l'arrivé d'un sayen. Se sayen avait des cheveux noirs, une espèce de fourrure rouge et son peuple disait que c'était un super sayen millénaire de niveau 4. Sa puissance était incomparable. Le combat entre se sayen et Jénova commença imméditement, il dura 200 ans. Finalement, ils mourrurent tout deux, et des chercheurs prélevèrent leurs ADN pour créé le combattant ultime. Mais il est très dur de tuer l'apocalypse, Jénova survécu en se réfugient dans le corps de ce guerrier nouvellement créé. Mais les chercheurs remarquèrent trop tard leur erreurs, Sephiroth, fils et réincarnation de Jénova s'enfuit afin de finir sa croissance. Les chercheurs décidèrent donc de créé un nouveau guerrier mais en utilisant plus de cellules du sayens que de Jénova, afin de vaincre Sephiroth et de ne pas créé un deuxième monstre. L'expérience fut à succès, et le guerrier créé fut très puissant, mais moins que Sephiroth. Ce dernier attaqua le laboratoire afin de tué son frère et son fils qui n'était en réalité qu'une seule et même personne, le nouveau guerrier créé, c'est-à-dire, moi. Je pris donc la désicion de venir sur cette planète, car son noyau est une porte vers les ténèbres, Sephiroth viendra tôt ou tard, et il faudra que je le tue. Vous connaissez donc mon histoire, pour en venir à se qui vous intéresse, la boule de cristal se trouve dans le noyau de cette planète, donc dans les ténèbres.
"Ikari" - Très bien, si j'ai bien tout compris, Sephiroth est ta mère, ton père et ton frère ?
"Cloud" - En faite, c'est plus compliquer, une infime partit de Jénova est également en moi, pour faire court, il est moi et je suis lui. Il est ma part de ténèbre et je suis celui qui lui faut pour exister entièrement.
"Lypso" - Euuuuhhhhh....ouais, bon. En résumé, tu veux qu'on t'aide à le tuer, c'est ça ?
"Cloud" - Non. Je veux l'affronterais seul. Je veux que vous alliez dans les ténèbres et que vous détruisiez le coeur de ce royaume. Sephiroth perdra la plus part de ses pouvoirs si il arrive quelques chose aux ténèbres, et je serait enfin de taille à l'affronter !
"Ikari" - Je vois. C'est pour cette raison que tu as mis la boule dans les ténèbres, tu savais que des guerriers tenterais de s'en emparé. Et donc ils seraient obligé d'aller dans les ténèbres et d'en détruire le coeur !
"Lypso" - C'est un bon plan, la preuve, on est là !
"Cloud" - Oui.... Mais vous êtes encore trop faible pour aller affronter les créatures des ténèbres. Je vais vous entraîné, et d'ici quelques mois, vous serrez près.
"Ikari" - D'accord. Mais j'ai une dernière question, pourquoi tu ne vas pas toi-même détruire le coeur ? Tu est assez fort non ?
"Cloud" - Je ne peux pas aller dans les ténèbres. Si je le fait, Jénova s'emparera de moi, et se sera la fin de toute vie.
"Ikari" - C'est logique.... Bon, commençons l'entraînement, on en as bien besoin !
"Cloud" - Très bien, pour commencer, réglez vos bracelets au maximum ! Sa vous sera très utiles.


Ils obéirent immédiatement. Leurs puissances diminua nettement.

"Cloud" - Très bien, maintenant on va pouvoir y aller.
"Lypso" - On va allez où ?
"Cloud" - Sur une planète très proche, prenons votre vaisseau.


Ils montèrent tout les trois dans le vaisseau et décollèrent aussitôt. Après une demi heure, ils se posèrent sur une petite planète. Lypso sortit en premier. L'air été gelé, il faisait -45 degrès ! Un sol de cristal reflété des paillettes blanche qui tombaient sans arrêt. Le vent soufflait à plus de 150 km et il ne s'arreté jamais. Cette planète était en pleine période glacière.

"Lypso" ( grelotant ) - M..m...mm.mais t..t..ttt..tt...tu es fou !!!
"Ikari" ( grelotant également ) - P..ppp..pp...pourquoi t..ttu..tu nous a....amené....ici ??
"Cloud" - Vous avez froid ? Tant mieux. Votre corps va utiliser de l'énergie pour se réchauffer, par conséquence, vous ne pourrez pas vous battre à fond. De plus vos mouvements seront ralentit par le froid. Et en plus vous portez vos bracelets, voilà qui fera un entraînement intéressant. On va commencez tout de suite ! Voilà le programme du matin. Vous allez d'abbord faire le tour de la planète à pied, sans voler, une fois que vous aurrez terminé, vous plongerais dans se lac gelait en brisa la glace. Pour votre information, la glace fait plus de douze mètres d'épaisseur, et elle est vraiment très résistante. De plus vous n'aurrez pas le droit d'utiliser des attaques destructrices.
"Lypso" - Quoi ? Sa veux dire qu'il faut la casser à main nue ???
"Ikari" - Puis nager jusqu'à l'autre bout ?
"Cloud" - Le lac fait 300 mètre, et vous ferrez dix allez-retours ! Et vous avez de la chance aujourd'hui l'eau est à - 75 ! Elle est beaucoup plus chaude que d'habitude. Sa température normale est de -93 degrès, et j'espère bien qu'elle sera à cette température les prochains jours.
"Ikari" - Les prochains jours ? Sa veux dire qu'on va revenir ?
"Cloud" - Non, on ne va pas revenir, puisqu'on ne va pas partir. Nous resterons sur cette planète pendant trois mois et vous vous entraînerrez tout les jours. Allez, c'est parti !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:42

Ikari et Lypso commencèrent à courrir à une vitesse modérée, ils voulaient garder des forces car le programme que Cloud leurs à dit n'était que l'échauffemant du matin. Ils savaient que ce serait beaucoup plus dure l'après-midi. La planète était assez petite, elle faisait seulement 400 km c'est-à-dire cent fois moins que la terre. En raison du froid et des bracelets, les deux sayens prirent quand même plus de deux heures, avant d'arriver près du lac. Lypso sauta puis descendit en piquet, la tête la première. Il donna un coup de poing en plein sur la glace, mais cette dernière ne se fissura même pas.

"Lypso" - Quoi ? Pourtant je n'y suis pas allait de main morte !
"Ikari" - A mon tour d'essayer !


Ikari se concentra quelques secondes et donna un puissant coup sur cette patinoire. Une petite fissure apparu dans le sol.

"Ikari" ( surpris ) - Et merde ! Pourtant j'y ai mit presque toute ma force !
"Cloud" ( qui se tenait tout près ) - Alors ? Vous n'arrivez même pas à briser une petite couche de glace ?
"Lypso" - Tu croît ça ? Et bien ouvre grand les yeux !!! aaaaaaaAAAAHHHHH !!!!!!!


Lypso crait de plus en plus fort, son énergie augmentait rapidement. Une fois à fond, sa main s'entoura de flammes noirs, il sauta à nouveau et réattaqua la glace.

"Lypso" - HEAT PHALANX !!!!!!!!!!!!!!!!

Le coup fut si puissant que la glace fondu sur un petit espace. un petit trou d'un mètre de diamètre était visible. Le trou allait jusqu'à l'eau. Les deux sayens plongèrent et commencèrent à nager le plus rapidement possible. Ils devaient faire vite, car ils ne pouvaient remonter à la surface en plein milieu du lac. De plus, le trou se refermé de plus en plus vite, en raison de la température de l'air. Après une vingtaine de minutes, les sayens sortirent totalement trempés. Ils tremblaient comme des feuilles, leurs lèvres étaient plus bleu qu'une belle mer propre. Cloud leurs offrit une couverture.

"Cloud" - Je vous laisse dix minutes. Après, on reprendra l'entraînement.

Dix minutes passèrent, pendant lesquelles les deux sayens se reposèrent. Puis ils allèrent voir Cloud.

"Cloud" - L'un d'entre vous va rester avec moi, je lui apprendrais à mieux se battre. L'autre ira en haut de cette montagne et méditera. Nous inverserons les rôle chaque jours.
"Ikari" - Très bien, je commence à médité ! Je doit escalder cette montagne c'est ça ?
"Cloud" - Exactement. Au sommet il fait deux fois plus froid qu'au sol. Cela t'aidera à te concentrer. ( Regardant Lypso ) Sa veut dire que c'est toi qui commence à te battre contre moi ? J'espère que tu as prévu quelques senzus...
"Lypso" ( timidement ) - Oui.... je ne les ai pas oubliés...


Ikari partit vers le sommet de la montagne. Lypso resta et commença son combat contre Cloud. Durant ce dernier, Cloud faisait des tas de reproches à Lypso pour lui permettre de s'améliorer. Ils firent quatres combats pendant lesquelles Lypso du utiliser deux senzus. Cloud alla chercher Ikari et il dit aux deux sayens de faire à nouveau trois tours de la planète à pied. Ils obéirent sans discuter. Après quelques heures, nos deux amis arrivèrent enfin devant Cloud.

"Cloud" - Bien. Voilà votre entraînement du matin. Vous ferrez sa tout les jours pendant les trois mois.
"Ikari et Lypso" - QUOI !!!!????
"Cloud" - Et voilà la suite du programme. Après l'entraînement du matin, vous devrez gagner votre nourriture. Vous voyez cette petite lune ? Elle est dans l'atmosphère de la planète, ce qui veut dire que vous pouvez y aller en volant. Bref, votre nourriture se trouve là-haut, mais elle est gardé par de puissants titans ! Dès que vous aurez rapporter à mager, on passera au déjeuner puis on commencera l'entraînement de l'après-midi. C'est parti !


Une aura blanche entoura les deux sayens, qui décollèrent et qui volèrent à toute vitesse vers la lune. Ils y arrivèrent en quelques minutes. Une fois dessus, ils virent trois immenses colosses de glaces devant des dizaines de pommiers, poiriers, orangers, citronniers... Poussé par la faim, Lypso fonça tête baissé pour atteindre les arbres le plus rapidement possible. Mais l'un des titans l'arréta en lui balançant une gifle. Ikari regarda son ami échoué puis dit.

"Ikari" - Ce n'est pas quelques titans qui m'empêcheront de manger !

Ikari fonça sur l'un des titans. Ce dernier tenta de donner un coup de poing à Ikari, mais le sayen esquiva et se mit à courir sur le bras de son agresseur. Le deuxième titan essaya de lui donner un coup qu'il évita sans problème. Le deuxième titan cassa le bras du premier avec ce coup. Ikari était devant les deux titans, et le troisième tenta de l'attaquer par derrière. Heureusement Lypso coupa le bras du troisième titan à l'aide d'un puissant Heat Phalanx. Tout les titans commencèrent à envoyer des piques de glaces qu'il faisaient apparaître dans leurs mains. Les sayens les évitèrent tous avec beaucoup de difficultés, puis ils contre-attaquèrent en lançant des centaines de boules de feu. Les titans, qui encerclé le duo, commençaient à faiblir. C'est alors que Lypso lança un Javelot Riot sur le genou d'un titan, et Ikari jeta au même moment un Kiozi sur l'autre genou du titan. Ce dernier s'écroula, les jambes et un bras coupés. Les deux derniers titans commencèrent à douter. Les sayens en profitèrent et attaquèrent en même temps. Lypso, la main droite entourait de flamme, se trouver contre Ikari qui avait sa main gauche entouré de flamme. Ils volèrent ensemble et donnèrent un coup tellement puissant que le titan fut coupé en deux horizontalement. Le troisième fuya se cacher derrière une colline.

"Ikari" ( soulager ) - On va enfin pouvoir manger !
"Lypso" ( heureux ) - Dépêchons-nous, il faut ramener le plus de nourriture possible et vite ! Les titans sont entrains de se reformer !


Ils prirent autans de nourriture qu'ils le pouvaient et ils repartir voir Cloud. Une fois arrivé, ils déposèrent les fruits et virent que Cloud avait ramené de la viande. Les trois hommes passèrent à table.

"Cloud" - Vous en avez mis du temps ! Les titans ne sont pourtant pas si fort...
"Ikari" - On fera plus vite la prochaine fois !
"Lypso" - En parlant des titans, comment font-ils pour se soigner ?
"Cloud" - Ils tirent leurs énergie du froid, et comme la température et très basse, ils peuvent se reconstruire à l'infini, à moins qu'on ne les détruisent complètement, se que je vous interdit ! Maintenant, manger. Vous aurez besoin de force pour la suite de l'entraînement.


Ils mangèrent sans dire un mot. Une heure après, ils avaient enfin fini. Cloud les conduisit jusqu'au sommet de la montagne pour méditer. Il disait que c'était le seul entraînement possible le ventre plein et il avait raison ! Nos trois amis méditèrent donc pendant près de deux heures. La température était descendu à -64 degrés. Cloud se leva le premier et dit.

"Cloud" - Passons à l'entraînement de l'après-midi ! Vous allez vous mettre contre le mur, et je vais vous lancer des pics de glaces. Vous devrez tous les esquivers.
"Ikari" - C'est tout ? Sa va être facile.
"Cloud" ( leurs tendants deux bandaux ) - Bien sûr, vous mettrez ces bandaux sur vos yeux.
"Lypso" - Quoi ? Mais on ne verra rien....
"Cloud" - Justement, vous ne pourrez pas toujours compter sur votre vu, il faut que vous appreniez à vous battre sans. Bon, je vais commencer doucement.


Cloud ramassa un des nombreux pics qui se trouvaient à ses pieds. Il le jeta sur Lypso, qui se le prit en plein dans le bras. Il cria de douleur.

"Cloud" ( énervé ) - Concentre-toi !!! Essaye de sentir le mouvement de l'air, et écoute le bruit que fait le pic. Tu sera alors capable de l'éviter. Allez, on recommence.

Lypso arracha le pic avec souffrance et se concentra. Cloud prit un nouveau pic et le lança à nouveau sur Lypso. Ce dernier fit un bond de côtée, mais le pic lui entailla la jambe. C'était juste une petite coupure.

"Lypso" - Merde ! Je me le suis repris...
"Cloud" - C'est vrai, mais tu la presque évité, continu et tu y arriveras. ( Pensant ) Je n'aurais jamais penser qu'il l'éviterais dès la deuxième tentative, et en plus il porte ses bracelets qui sont réglés sur 25 chacun...


Cloud prit les pics et les lança de plus en plus vite sur les deux sayens. Ces derniers en esquivaient pas mal, mais la plus part les frôlaient quand même. Ils continuèrent comme ça pendant une demi heure au bout de laquelle Les deux sayens étaient ouverts d'un peu partout. Ils enlebèrent leurs bandaux et purent voir dans quel état ils étaient.

"Lypso" ( regardant Ikari et se moquant ) - Tu t'en ai prit pas mal !
"Ikari" ( regardant Lypso et se moquant également ) - Tu t'es vu !?
"Cloud" - On va pouvoir passer à mon exercice préférée. Vous allez faire deux allez-retour de la mer. Elle fait quinze kilomètre de long.
"Ikari" - Après se qu'on vient de subir, sa sera un jeu d'enfant !


Lypso et Ikari se précipitèrent vers la mer. Ils plongèrent ensemble, et lorsque leurs têtes rejoignient la surface, ils hurlèrent de douleur.

"Cloud" ( avec un large sourire ) - Oups, j'ai oublié de vous dire que c'était de l'eau salée ! Sa doit pas être agréable avec toute ses coupures.... ( à nouveau sérieux ) Allez c'est pas le moment de faire les gamins, vous avez soixantes kilomètres à faire !

Nos deux amis durent supporté la douleur en silence et faire les deux allez-retour. Après cette douloureuse épreuve, Cloud leur dit qu'ils arrivaient à la dernière épreuve de la journée.

"Cloud" - Vous avez presque fini l'entraînement. On refera la même chose tout les jours. La dernière épreuve est un combat !
"Lypso" ( rassuré ) - Ouf ! Un combat... j'ai cru qu'il allait encore nous trouver une idée tordu ! Et où est mon adversaire ?
"Cloud" Vous vous batterez l'un contre l'autre, et je vous arreterez pour vous dire se qui ne va pas.
"Ikari" - Voilà un entraînement qui me plaît !


Les deux sayens se mirent l'un en face de l'autre et augmentèrent leurs énergies. Ils se jetèrent l'un sur l'autre et commencèrent leurs combats. Ils étaient de forces égales, et faisaient autant d'erreurs l'un que l'autre. Cloud les aida beaucoup et au bout de trois heures de combats acharné, il avaient enfin finit leurs entraînements.

"Cloud" - Voilà, vous savez maintenant tous ce qu'on va faire pendant ces trois mois. ( Montrant la lune ) Ils ne vous reste plus qu'à allez chercher à manger !

Les sayens obéirent et partirent pour la lune. Ils réussirent à battre les titans en une dizaine de minutes, puis ils allèrent dîner avec Cloud.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:43

Chapitre 18 : L'antre des ténèbres


Ils s'entraînèrent ainsi pendant près de un mois. Ikari et Lypso avaient tout deux bien progresser, mais ils n'arrivaient toujours pas à la cheville de Cloud. Ce dernier commençait à apprécier ses deux élèves. Un matin, Cloud réveilla les deux sayens, et leurs dit :

"Cloud" - Je pense que vous êtes près. Mais pour en être sûr, je vais vous affronter. Battez-vous ensemble et de toutes vos forces !
"Ikari" ( Ravi ) - On va enfin pouvoir prendre notre revenge ! Tu es prêts Lypso ?
"Lypso" - C'est parti !!!


Lypso et Ikari serrèrent leurs poings et libérèrent leurs énergies en criant de toute leurs forces. Le sol se fissura a plusieurs endroit, des pics de glaces sortaient du sol, une aura blanche entouraient les deux sayens. Ils avaient à peu près la même force que Rodar. Ils se mirent en position de combat avec un sourire vicieu au bout des lèvres. Ikari et Lypso disparurent. Lypso réaparut en face de Cloud, ce dernier n'avait pas eu le temps de se préparer, il se prit donc un terrible coup de poing en pleine joue. Lypso enchaîna avec un coup de genou gauche dans l'abdomen, puis avec cette même jambe, il balaya son adversaire. Cloud était en train de tomber, quand son corps fut parallèle au sol, Lypso lui décocha un coup de pied droit dans la côte, se qui l'envoya a une trentaine de mètres dans les airs. Ikari était déjà la haut, et reçu Cloud en lui donnant un coup avec les deux mains l'une contre l'autre. Le pauvre Cloud redescendit encore plus vite qu'il n'était monté. Il se dirigait droit sur Lypso, ce dernier fit une magnifique reprise de volée. Cloud ce la prit de plein fouet, il gicla sur plusieurs dizaines de mètres. Et avant qu'il n'eut pu se rétablir, Ikari descendit en piquet et incrusta son adversaire dans le sol avec un coup de poing. Les deux sayens étaient à côté de Cloud, Lypso le prit par les pieds et l'explosa contre le genou d'Ikari, puis il le lança de toute ses forces sur une montagne de glace. Celle-ci s'effondra comme un château de cartes. Lypso et Ikari augmentèrent leurs énergies et une aura les entoura.

"Ikari" - Vite, il ne faut pas lui laisser une seule seconde, sinon on est finit !
"Lypso" - T'as raison, il faut enchaîner !
"Ikari et Lypso" - YYYYYAAAAAAHHHHHHH


Des boules de feu apparurent dans leurs mains. Il lancèrent des centaines et des centaines de boules blanches sur les débris de la montagne. Les explosions devenaient de plus en plus forte, les deux sayens commençaient à fatigué, mais ils continuaient de lancer des boules de feu toujours plus puissantes. Tout d'un coup, la montagne explosa de l'intérieur, et Cloud en sortit couvert de blessures. Il fonça entres les boules et donna un coup de poing dans l'estomac de Lypso, puis il enchaîna en le prenant par le bras pour l'envoyer sur Ikari. Les deux sayens se relevèrent et allèrent devant Cloud. Les trois hommes se regardaient fixement.

"Cloud" - Vous avez fait d'énorme progrès, je suis fier de vous. Vous êtes près à aller dans les ténèbres.
"Ikari" - Tu crois ? Je ne sais pas si notre puissance suffira. Tu te battait avec seulement 10% de ta force, et on a à peine réussi à t'égratiner....
"Cloud" - Les monstres que vous trouverez seront bien moins fort que moi, mais faites attention, ils sont quand même très fort. Et puis vous non plus vous ne vous êtes pas battu sérieusement !
"Lypso" - C'est vrai, on a gardé nos bracelets. Mais tu nous aurais quand même battu.
"Cloud" - Bien sûr ! C'est pour sa que je suis le maître et vous les élèves. Mais parlons sérieusement, je vais vous conduire à l'entré des ténèbres, suivez-moi
.

Il quittèrent la planète à l'aide du vaisseau. Une fois de retour sur la planète de Cloud, ce dernier les conduisit jusqu'à un petit tunnel. Une porte en fer bloquait l'entrée.

"Cloud" - Allez-y, mais faite attention, il fait toujours nuit dans les ténèbres. Vous devez trouver une boule de lumière noire, c'est le coeur des ténèbres. Détruisez-le, la boule de cristal se trouve dedans. Bonne chance !
"Lypso" - Merci pour tout, Cloud.
"Ikari" - Je te promet qu'on, détruiras se coeur, et tu pourras enfin vaincre Sephiroth !
"Tous" - Au revoir !


Les deux sayens ouvrirent la porte et pénètrèrent dans un long tunnel noir. La porte se referma derrière eux.

"Lypso" - La porte, elle a diparut !
"Ikari" - On s'en occupera plus tard, on a une mission à accomplir.
"Lypso" - Oui, tu as raison. Tu as sentit toute ses énergies maléfiques ?
"Ikari" - Oui, elles approchent !


Les deux sayens firent apparaître leurs aura, pour faire de la lumière. Ils virent une trentaine de monstres, qui leurs souriez. Ils avaient l'air affamé. L'un d'entre eux voulut donner un coup de pied dans la face de Lypso. Mais ce dernier le bloqua sans effort avec l'avant bras. Un autre monstre se jeta alors pour lui donner un coup de poing. Lypso se le prit de plein fouet, pourtant il resta debout. Les monstres reculèrent, effrayés. Lypso remit se tête droite, il avait une goutte de sang qui coulait au coin de la lèvre. Il souria légèrement et Ikari en fit de même.

"Lypso" - C'est bien ce que je pensais. On va les battres en moins de deux ! Et on s'occupera du coeur.
"Ikari" - Finissons-en vite. Tu t'en prends quinze, et je me fait les quinzes autres !


Lypso alla tellement vite que son adversaire n'eut pas le temps de réagir. Il donna un coup de coude gauche dans l'abdomen du monstre, qui se plia. Puis, avec sa main droite, il décocha un uppercut dans son menton, qui le fit valser à des dizaines de mètres. Trois autres créatures tentèrent de donner un coup de poing au sayen. Ce dernier en bloqua un avec son avant bras gauche, un autre avec sa main droite et le dernier avec son genou.

"Lypso" - C'est tout ? AAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il fit voltigé les trois monstres en utilisant simplement le souffle provquer par son énergie. Le sayen s'envola en balança un Javelot Riot sur le monstre qui était resté en l'air. Ce dernier tomba au sol, carbonisé. Les quatorzes monstres restant lancèrent des dizaines de boule de feu noirs sur le sayen. Ce dernier ne bougea pas d'un milimètre et se prit toutes les attaques. Un immense nuage de fumée se forma alors. Mais avant qu'il ne puisse disparaître, Lypso en sortit et décrocha la tête d'un de ses ennemis d'un Heat Phalanx. Il se retourna et vit un autre monstre en face de lui, qui allait lui donnait un coup de poing, il l'esquiva en baissant la tête, puis il posa ses deux mains sur le ventre de son agresseur. Une vague déferlante en sortit tuant la créature. Par contre, il ne put voir l'attaque qui venait de dos. Lypso se prit un coup de coude, puis un deuxième monstre lui donna un coup de genou dans l'abdomen. Le sayen se retrouva écraser entre un coude et un genou. Les deux créatures continuèrent leurs attaques en joignant leurs mains respectives, et en donnant un superbe coup sur le sayen. Ce dernier s'écrasa violemment sur le sol. Quelques millième de secondes plus tard, une troisième créature fit un tacle magnifique, que Lypso se prit dans l'estomac. Il racla le sol jusqu'à ce qu'un autre monstre lui donne un coup de pied afin de le faire volé. Une autre créature voulu lui donner un coup, mais le sayen disparu. Lypso était une trentaine de mètre plus haut, avec plusieurs blessures sur le corps. Son sourire avait disparu, laissant place à de la haine.

"Lypso" ( Fou de rage ) - Vous allez payer !

Il régla ses bracelets sur dix, se qui fit doubler son énergie. Il lança des milliers de vagues déferlantes sur toutes les créatures. Des explosions toutes plus belles et terribles les unes que les autres apparaissaient au milieu du champ de bataille. Les monstres, affolés, tentés de fuir en courant partout. Mais le sayen ne leur laissa aucune chance. La plupart furent anéantis, mais deux d'entre eux survécurent.

"Lypso" - Vous ne voulez pas mourir ? Il va pourtant falloir si résoudre.....

Il apparu devant l'un des deux monstres, et le coupa en deux dans le sens de l'un largeur, d'un coup de pied. La dernière créature tenta de s'enfuir, mais Lypso la ratrappa et lui arracha la tête d'un coup du tranchant de la main.

*Pendant le combat de Lypso*

Ikari fonça attrapper la jambe d'une des créatures. Il la fit tourner sur elle-même en tappant tout les monstres aux alentours. La tête du monstre cogna la tête d'un autre monstre, et leurs crâne explosa. Ikari lachâ le corps sans vie, qui alla s'écrasa sur une autre créature. Cette dernière rattrappa le corps, et ne put donc esquivait la vague déferlante qui lui arrivait en pleine face. Elle explosa en mille morceaux. Ikari s'envola le plus vite possible, suivis par les douzes créatures. Heureusement, il était bien plus rapide. Il avait une cinquantaine de mètre d'avance, alors il décida de se retourner brusquement, les deux main en position pour un Canon Garic. La vague déferlante explosa sur l'un des monstres, qui périt sur le coup. Les onzes monstres restants entourèrent le sayen, et commencèrent à lui donner des milliers de coups. Ikari les bloquaient presque tous, mais il s'en prenait quand même pas mal. Il disparut pour réapparaître un peu plus loin, mais deux créatures l'avaient suivit. La première tenta de lui donner un coup de pied, qu'Ikari esquiva en s'appuiant sur la jambe de son agresseur pour passer au-dessus, puis il s'accroupit et balaya le monstre, puis l'acheva d'une boule de feu. Le deuxième lui décocha un puissant coup de poing, qu'il prit en pleine face. La créature voulu enchaîner avec un deuxième crochet, mais Ikari le bloqua de l'avant bras gauche, et avec la main droite, il lui donna un Heat Phalanx en plein dans le menton. Une gigantesque vague déferlante arrivait sur le sayen. Ce dernier esquiva de justesse, et la créature qui était devant lui explosa. Cette vague venait du reste des monstres, qui se dirigeaient à présent vers lui.

"Ikari" - Venait, je vous attends ! HHHHHHAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!

Il régla ses bracelets sur dix, et libéra toute son énergie. La scène était magnifique, Ikari, entouré d'une aura blache, fonça vers une masse ténébreuse qui se dirigeait vers lui. Une seconde avant l'impacte toutes les énergies disparurent. Elles réapparurent trente mètre plus haut, Ikari étaient encerclé par les neufs créatures, il se prenait des centaines de coups, et en donnait des dizaines. Il était en mauvaise posture, il lui fallait un plan !

"Ikari" ( pensant ) - Si je trouve pas quelques chose, je vais mourir ! Ma seule chance c'est la vitesse....

A ces mots, Ikari descendit sur le sol à toute vitesse, puis il commença à partir de tout les côtés. Les créatures avaient du mal à suivre. Comme ils y en avaient de plus rapides que les autres, le groupe de monstre fut séparé petit à petit. Ikari allait tellement vite, qu'il n'y avait plus qu'une seule créature qui le suivait. Le sayen en profita, et s'arréta brusquement, il se retourna et coupa le monstre en deux d'un simple coup de pied. Se ne fut pas très dur, car la créature était emportée par son élan. Il fonça sur une autre créature seule, et lui donna un coup de genou dans l'estomac. Le monstre se plia en deux, et Ikari en profita pour le balayer. Juste avant que le monstre ne touche le sol, le sayen lui donna un magnifique coup de pied dans la côte. Puis il l'acheva en lui balançant un Kiozi. Il ne resté plus que sept ennemis dispersé en deux groupes. Ikari fonça sur le groupe de cinq, les deux mains entouraient de flammes. Il enchaîna des centaines de coups et les tua tout les cinqs. Les deux dernières créatures se précipitèrent sur lui. Les flammes qu'Ikari avaient sortirent de ses mains pour former deux boules de feu. Il les jetta sur les monsrtes, qui périrent brûlées.
Ikari alla rejoindre Lypso.


"Ikari" - Ils étaient plus fort que je le pensais !
"Lypso" - C'est vrai, j'ai eut du mal. Trouvons se maudit coeur et finissons-en.
"Ikari" - T'as raison, allons-y.


Les deux sayens marchèrent pendant plus d'une heure, quand finalement, ils arrivèrent devant une boule de cristal ( pas une Dragon Ball ! ), dans laquelle il y avait des éclairs noirs. Un monstre bien plus puissant que les autres gardait la boule. Nos amis comprirent tout de suite que cette boule était le coeur des ténèbres. Ils voulurent en finir tout de suite et envoyèrent de puissantes vagues déferlante. Mais le monstre les envoya à des dizaines de mètres d'un simple revers de la main.

"Monstre" - Hihihihi !!! Vous allez mourir...

A ces mots, le monstre se retourna, et avala la boule ! Il se mit à crier, en se tenant la tête à deux mains. Il hurlait de plus en plus fort, en levant sa tête vers le haut. Une terrible aura emmana de lui. Enfin, le monstre se lâcha la tête, et regardait nos amis. Il avait l'air essouflé.

"Monstre" ( essouflé ) Haa....ha....ha... Vous êtes fini. Je vient de fusionner avec le coeur des ténèbres. Je suis bien trop fort pour vous.
"Ikari" - Ah oui ? On va voir sa !!!
"Lypso" ( à voix basse ) - Ikari, il est très fort, il faut qu'on reste ensemble si on veut avoir une chance.
"Ikari" - Ok. T'es prêts ?


Les deux sayens se mirent côtes à côtes, et libérèrent leurs énergies dans un puissant souffle. La créature ne bougea pas d'un cheveux. Les sayens foncèrent l'un derrière l'autre. Lypso était partit devant, et une fois à un mètre du monstre, il disparu, laissant apparaîter Ikari, qui l'avait suivi. Le monstre fut très surpris, et ne put esquiver le coup de coude du sayen. Lypso réapparrut derrière lui, et le balaya. Ikari lui attrappa les jambes, et commença à le faire tourner. Pendant ce temps, Lypso se précipita dans les airs.

"Ikari" - Tu est prêts !?
"Lypso" - Oui, vas-y !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:43

Ikari lança la créature en direction de son ami. Ce dernier lui balança un Shinioza qui créa un énorme explosion. Une fois la fumée dissippée, on put apercevoir la créature, avec seulement quelque blessures. Elle était folle de rage. Elle se précipita sur Lypso à une telle vitesse, qu'il ne put rien faire. La créature lui rentra dans le ventre avec la tête. Lypso cracha un flot de sang. Ikari vola à son secours, mais le monstre se retourna, ouvrit la gueule, et un énorme rayon en sortit. Ikari fut gravemment touché, et il s'écrasa sur le sol, inconscient. Lypso, en voyant ça, fut ensevelie sous une colère noir. Sa puissance augmenta d'un coup. Il donna des centaines de coups de poings dans le ventre de son adversaire, puis il voulu l'atteindre au visage. Mais le monstre attrappa ses deux mains, et lui donna un terrible coup de genou dans le ventre. Lypso se tenait le ventre avec le deux mains. Le monstre en profita et l'envoya sur le sol avec un coup de coude. Le sayen s'écrasa lamentablement. Son adversaire ne le laissa pas se relever, et descendit en piquer, le pied vers le sol. Puit il donna des dizaines de coups de poings sur le pauvre sayen. Ce dernier saignait abondamment, et son état empirait de secondes en secondes. Après quelques minutes de passage à tabac, le monstre s'envola à une trentaine de mètre au-dessus de sa cible. Il écarta les bras, et deux terrible boules noirs apparrurent dans ses mains. Il les réunissa au-dessus de sa tête, et lança une vague déferlante vers le sayen. La vague approché à une vitesse vertigineuse, et Lypso ne pouvait pratiquement plus bouger. Il pensa que sa dernière heure était venu. Mais juste avant l'impact, on entendit un bruit.

"???" - KIOZIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!

La boule de feu heurta la vague du monstre, se qui l'envoya à une vingtaine de mètre de son point d'impact initial. L'explosion était gigantesque ! La créature, très surprise, regarda l'endroit d'où était partit l'attaque. Il vit Ikari, les mains encore fumantes. Il avait un regard noir, rempli de haine.

"Ikari" ( calme et sûr de lui ) - Toi..... Tu n'est rien d'autre qu'une créature crée par les ténèbres. Rien de bon n'émane de toi... tu ne mérite pas de vivre.

Il commença à serrer ses poings, tout en baissant la tête. Sa puissance augmenter incroyablement vite. Ses bracelets était à présent régler sur un.

"Monstre" - HAHAHAHA !!!!!!! Tu me fais rire... Toi aussi tu as une part de ténèbres, on ai pas différent !
"Ikari" - Tu te trompe. Il y a bien longtemps que j'ai chassé les ténèbres présent dans mon cœur. ( sa voix était devenu triste ) Ceux sont les ténèbres de certaines personnes qui sont à l'origine de la mort de tant de personnes. Et toi, tu représentes les ténèbres. ( une colère noir l'envahi ) C'est donc en partie de ta faute si le peuple des sayens à était anéantis. Et bien aujourd'hui, c'est à ton tour de disparaître !


Il serrait les poings de plus en plus fort. Une coulé de sang dégouliner entre ses doigts. Sa puissance avait aisément triplé !

"Monstre" - Toi ? M'anéantir ? Hahahahaha !!!! même si ta puissance à augmenter, tu ne fait pas le poids !
"Ikari" ( à nouveau très calme ) - Tu as raison, si nous nous battons, je perdrais. Mais à deux.....
"???" - SHINIOZAAAA !!!!!!
"Monstre" - QUOI ???!!!!


Lypso se tenait debout, ses bracelets sur un. Il avait rassemblé toutes ses forces pendant qu'Ikari faisait diversion. Son Shinioza faisait au moins deux mettre de diamètre, et cette terrible vague se dirigeait droit vers le monstre. Ce dernier n'avait pas le temps d'esquiver, il arrêta l'attaque en mettant ses deux mains devant lui. Il essayait de la renvoyer, mais rien à faire. Le Shinioza le faisait reculer de plus en plus.

"Lypso" - K.....k........k....je dois....je dois tenir..... A TOI IKARI !!!!!!!

Ikari se trouvait de l'autre côté du monstre, les deux mains derrière la tête.

"Ikari" - CANON GARRIIIIIIIIIIC !!!!!!!!!!!!!

Une vague toute aussi grande que le Shinioza de Lypso sortit de ses mains. Le monstre vit l'attaque arriver dans son dos, mais il ne pouvait l'esquiver, ni se retourner. Il fut broyer entre les deux attaques.

"Monstre" - NNNNNNOOOOOOOOONNNN !!!!! Je ne peux pas mou.....

Une terrible explosion éclairer toute les ténèbres. Le sol tremblait, et un puissant souffle se leva. Les deux sayens fur souffler à des dizaines de mètres. Finalement, l'explosion s'arrêta, laissant apparaître un cratère d'une trentaine de mètres de diamètre, et de cinq mètres de profondeur. Le corps du monstre y reposait. Ikari alla rejoindre Lypso, et ils se mirent en route pour trouver la sortie.

"???" HHHHHHHAAAAAAAaaaaaa !!!!!!!!!!

Les deux sayens se retournèrent très vite. Une gigantesque vague déferlante se dirigeait vers eux.

"Ikari" - Attention !!!!

Ikari poussa Lypso à une dizaine de mètres. La vague heurta Ikari de plein fouet, mais ne toucha pas Lypso. Ikari était allongé par terre, inconscient. Il saignait de partout, il fallait le soigner au plus vite, sans quoi il mourrait. Lypso regarda dans la direction de l'attaque. Le monstre se tenait debout, à moitié mort.

"Monstre" - Ça....ça vous.......apprendra....à défier....les......ténèbres.....

Il tomba à terre, mort. Il avait utilisé toute son énergie dans sa dernière attaque. Le cœur qu'il avait absorber se décomposa. Les sayens avaient réussi leurs mission, mais à quelle prix ? Lypso prit le corps d'Ikari. Il pleurait. C'était la première fois qu'il pleurait autant. Il ne ressentait même pas de colère tant il était triste.

"Lypso" ( en pleure ) - I...Ikari... dit moi quelque chose....je t'en pris....

Il se mit à genou, toujours avec le corps d'Ikari dans les bras.

"Lypso" - Tu m'as sauvé la vie tellement de fois..... D'ailleurs, c'est toi qui lui a donné un sens. Je ne pourrais pas vivre sans toi.... Tu m'as tout appris, tu es mon seul ami... Je vais te sauver ! Je te le promets !

Il se leva. Des milliers de créatures l'entouraient. Elles avaient sans doute étaient alertées par le bruit de l'explosion. Elles regardaient cette scène en rigolant.

"Lypso" - Où est la sortit !? Dites le moi !

Mais personnes ne lui répondit. Les monstres se contentaient de rire bêtement.

"Lypso" - Laissez moi sortir d'ici.......

Sa voix était bizarre. Il avait un ton sec. Sa demande était plutôt un ordre.

"Lypso" ( fou de rage, mais en gardant son calme ) Laissez moi sortir, je ne vous le redirais pas.

Sa puissance augmentait sensiblement. Ses cheveux commençaient à se dresser sur sa tête. Les monstres reculaient, ils ne riaient plus.

"Lypso" ( laissant sortir toutes sa colère ) LAISSEZ MOI SORTIIIIIIR !!!!!!! HHHHHHHAAAAAAA !!!!!!!!!

Son énergie explosa. L'air dégageait souffla toutes les créatures. Le sol c'était fissurait d'un seul coup, et des pierres se soulevaient ici et là. Les cheveux du sayens étaient maintenant dressés sur sa tête. Ils clignotaient, passant du noire à un dorée magnifique. Puis dans une énorme explosion, ses cheveux devinrent totalement dorées. Ses yeux changèrent de couleur, passant du noire au vert. Une aura aussi dorée que ses cheveux se forma autour de lui. Des dizaines de rayon de lumières sortirent de son corps, transperçant la noirceur des ténèbres. La lumière qui émanait de lui était entrain de consumer les forces du mal. Lypso criait de plus en plus fort, et son énergie devenait de plus en plus gigantesque. Puis il y eu une explosion de lumière, et les ténèbres furent totalement anéantis. Les sayens se retrouvèrent devant la porte en fer qui les avait menés au ténèbres. La porte disparu, libérant les milliers de créatures présentes à l'intérieur sous forme de spectre. Cloud se tenait derrière les deux sayens.

"Cloud" - Vous avez réussi !!!
"Lypso" ( calme et déterminé ) - Pas tout à fait....


En effet, tout les spectres se réunissaient, pour former un monstre trois fois plus fort que le gardien du cœur.

"Cloud" - On va se le faire en moins de deux !
"Lypso" - Reste en dehors de ça ! J'ai un compte à régler avec eux...
"Cloud" - Ok, je comprend... J'espère juste que tu sais ce que tu fais, ce n'est pas parce que tu es devenu un super sayen que tu dois te croire plus fort que tout le monde.
"Lypso" ( avec un léger sourire ) - Je sais, tu es encore bien plus fort que moi... Mais je suis sûr que je peux battre cette créatures ! Tiens, prend bien soin d'Ikari...
"Cloud" - Pas de problème, tu peux compter sur moi !


Cloud prit le corps d'Ikari, et se retourna pour partir en direction du vaisseau. Mais Lypso l'interpela.

"Lypso" - Si jamais je devais ne peux revenir, ne dit pas à Ikari que je suis mort en essayant de le venger, il culpabiliserait.....

Cloud fit un signe de la tête pour dire qu'il avait compris. Puis il s'envola pour le vaisseau. Pendant se temps, les spectres avaient fini de se rassembler. Un monstre de plus de trente mètres de haut était né.

"Lypso" - Très bien, je t'attend !!!
"Monstre" ( d'une voix forte ) - Tu crois pouvoir me battre ? Je suis l'essence même des ténèbres de cette planète ! On me nomme Matéria noir ! Je suis l'ensemble de toutes les souffrances qu'a connu cette planète et ses peuples, une souffrance accumulée depuis la nuit des temps ! Et tu vas bientôt en connaître l'étendu.
"Lypso" - Très bien, alors c'est partit !

_________________


Dernière édition par DarkNexus le Sam 26 Nov - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Lun 16 Juil - 16:43

Chapitre 19 : Lève toi, aujourd'hui c'est le grand jour !


"Lypso" - Très bien, alors c'est partit !

Le jeune sayen fonça tête baissé sur son nouvel adversaire. Ce dernier leva sa main droite tout en serrant les doigts, puis essaya d'écraser Lypso comme un vulgaire insecte. Heureusement pour lui, il réussit à éviter ce terrible coup de justesse, en se décalant à toute vitesse sur sa droite, puis il se projeta en l'air et s'arrêta un instant.

"Lypso" - Incroyable ! Quelle force... il pourrait me blesser sérieusement avec seulement un coup, il va donc falloir que je reste très prudent, surtout que le combat risque d'être long, il a l'air très résistant. Si je veux gagner, il va falloir que je joue sur la vitesse, et que j'économise mon énergie pour tenir longtemps, se qui veut dire, le moins de vague d'énergie ou de boule de feu possible.
"Matéria noire" - QU'est-ce qui t'arrives ? Tu as enfin compris que tu allais perdre !? Il était temps !
"Lypso" - Pfeuh !


L'horrible monstre décocha un direct phénoménale en direction du sayen. Lypso disparut pour réapparaître derrière le pieds de son gigantesque adversaire. Il le balaya très rapidement puis fit de même avec l'autre pied. Pendant que le monstre dégringolait, Lypso apparut devant son menton et lui donna un puissant coup de pied qui le releva et qui l'envoya a une dizaine de mètre du sol. Le sayen ne lui laissait aucun répis, sans tarder, il allat derrière la tête de la créature, attrappa deux de ses cheveux tentaculaires et commença à le faire tournoyer sur lui-même. Cette manoeuvre demandait beaucoup d'effort, en raison de l'imposante stature du monstre, Lypso le lâcha donc relativement tôt et sans grande vitesse. Mais cela suffit à mettre le monstre à terre. Lypso souffla un moment, ce qui laissa à son adversaire le temps de se relever, il était fou de rage. Il grognait et crier d'une voix roque à faire pâlir la nuit. Il mit ses deux mains au-dessus de sa tête, et une immense boule d'éclairs noire s'y forma. Il la lança à pleine puissance sur Lypso. Ce dernier ne comprenait pas, car, bien qu'extrêmement puissante, cette attaque demeurait trop lente pour toucher le sayen. Il sauta au-dessus de la boule sans problème, mais un éclair en sortit et le frappa de plein fouet. Il tomba à terre, les vêtements fumant, puis se releva péniblement. La boule d'éclair, elle, était à une soixantaine de mètres, et commençait à faire demi tour.

"Matéria noire" - Alors !? Qu'est-ce que tu dit de ça !? Même si tu peut l'éviter, il suffit que cette boule passe à moins de vingt mètre de toi pour te foudroyer ! Et vu la taille qu'elle a, tu ne pourras pas t'en éloigner de plus de dix mètres même avec toute ta vitesse !
"Lypso" ( inquiet ) - Il a raison ! Vingt mètre de cette attaque, je ne pourrais pas... Il faut que je trouve un autre moyen de l'éviter, je ne peux pas me permettre d'utiliser trop d'énergie dans un Shinioza, ou je risque de ne pas tenir tout le combat.


La boule revenait à toute vitesse vers le jeune combattant, qui tentait tant bien que mal de la semer. Il regardait sans arrêt derrière lui pour voir si la boule se rapprochait. Puis, après trentes secondes de poursuite, le sayen se retourna brusquement pour regarder devant lui, le monstre était a quelque mètre, son bras élancer en avant. Lypso ne put rien faire et se prit le coup de poing de plein fouet, ce qui, en plus de le blessé assez gravement l'envoya dans la boule qu'il tentait si désespérément d'éviter. Une explosion gigantesque se produisit et les éclairs qui en émanèrent ravagèrent le paysage sur plusieurs kilomètres. Lypso tomba à terre, inconscient, les cheveux et les yeux à nouveau normaux. Le monstre mis ses mains dans la terre, et des milliers de démons commencèrent à en sortir ici et là. Ils représentaient tout les guerriers tomber au combat sur cette planète et ayant vendu leur âme pour pouvoir revenir du royaume des morts.
Pendant ce temps, Cloud était arrivé au vaisseau et avait déposé Ikari sur un lit. Il suivait le comabt grâce à son esprit. Ikari se réveilla et vit Cloud avec un petit sourire, mais on ne pouvait savoir si il était ironique ou sincère... Ikari, surprit de se retrouver dans un lit demanda immédiatement à Cloud se qui c'était passé. Ce dernier lui résuma la situation, et quand il dit que Lypso était à terre, il se mit à rire doucement, sans ouvrir la bouche. Ce qui énerva Ikari au plus au point, il voulu se lever pour allez aider son ami, mais Cloud l'en empêcha.


"Cloud" ( s'adressanr à Lypso, par la pensé ) - J'entends une voix au loin, les uns après les autres les guerriers se relèvent sur la voie à sens unique. Quand seras-tu prêt à repartir ?

Lypso entendit la voix calme de Cloud, et compris qu'Ikari était hors de danger. Il n'arrivait toujours pas à se relever tant ses blessures étaient importante.

"Cloud" ( A Lypso, toujours en souriant ) - C'est l'histoire d'un retour attendu. Tout le monde se relève, alors lève toi, le temps est venu ! Personne n'est capable de t'arrêter. Alors, te sens tu prêt à tout retourner !? T'as interêt à te relever quelqu'en soit le prix, seul un fil tendu garde nos liens intacts. ( Baissant la tête ) Tu souffriras si tu choisis de te relever, mais je sais que tu le fera en souriant. Mets tes angoisse de côté et ressens le frisson de la victoire ! ( Sur un ton plus aggressif ) Lève toi, aujourd'hui c'est le grand jour !

Lypso ouvrit les yeux d'un coup. Il ressentit un grand pouvoir en lui, il se releva calmement.

"Lypso" ( s'adressant à lui-même ) - Le vent souffle, de mon coeur jusque dans tout mes membres, le martèlement sourd du pouvoir, il m'appelle, toujours plus fort en moi !

Le sayen se releva, plus fort que jamais. Il cria de toute ses forces et, dans un soulèvement de poussière, de roche et d'air sans précédent, se retransforma en super sayen. Sa puissance avait réatteint son niveau maximum, et l'avait même légèrement dépassé. Les blessures qui lui parcouraient le corps ne semblait n'être que des esquises d'un combat à venir. Lypso regarda ses mains, surpris par sa force. Une étrange lueur dorée en émanaient, puis il la fit disparaître en serrant les poings très fort. Le sol se souleva d'un coup sur le passage du jeune sayen, qui fonçait vers un millier de soldats réssucités. Il s'arrêta au milieu de cette impressionnante masse obscure, en face de la Matéria noire. Il la fixait sans relâche. Elle finit par le remarquer, puis dit.

"Matéria noire" ( très surpris ) - Toi !? Tu es encore vivant après le dernier coup que je t'ai donné !? Félicitations, tu n'es pas aussi nul que je ne le pensais, mais tu n'as quand même aucune chance, tu as beau avoir retrouvé la totalitée de tes pouvoirs, ils restent insuffissant pour me vaincre. Et en plus, je ne suis plus seul ! Un millier de redoutable soldat démons m'accompagnent !
"Lypso" ( avec mépris ) - Ces mauviettes, des soldats ? Tu te moques de moi ? Il ne me faudra pas plus de cinq minutes pour tous les anéantirs, et après, je m'occuperais de toi. Ca ne sera pas très difficile, toutes tes techniques ont un énorme défaut. Par exemple, le fait d'appeller tes soldats t'as paralysé, c'est pour ça que tu ne fait que parler au lieu de m'attaquer, tu gagnes du temps afin qu'ils viennent te sauver.
"Matéria noire" ( encore plus surpris ) - Quoi tu....tu....tu as compris ça et tu ne m'attaques pas ???
"Lypso" - Je te l'ai dit. Je vais les massacrers en moins de cinq minutes, puis je m'occuperais de toi. Je n'ai pas envie de te tuer si tu n'es pas en état de te défendre, à vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Je veux un vrai combat. Tiens, tu as enfin fini de rassembler tes démons ? Ne t'inquiète pas, je n'en aurais pas pour longtemps, tu n'auras pas le temps de t'ennuier.


Lypso prononça cette phrase en se retournant. Il était maintenant dos au monstre, et face au millier de guerriers. Son regard était froid et sûr. Il avançait lentement, d'un pas décidé. A ce moment, la Matéria noire hurla à tout ses soldats de tuer le jeune sayen. Ils se jetèrent donc tous sur leur cible commune. Mais cette dernière disparut, et, à la surprise de tous, réapparut en plein milieu des soldats au lieu de s'éloigner pour les tuers à distance. Cette manoeuvre démontrer bien que Lypso était absolument sûr d'en finir vite et sans blessure. Il commença à donner des coups à une vitesse incroyable, à chaque impact, un démon disparaissait. Ses coups étaient de plus en plus rapides et puissants, mais les ennemis étaient bien trop nombreux pour espérer les vaincre tous au corps à corps. Lypso le savait bien, mais il continuait à combattre sans bouger de son emplacement initial. Il attendait que tout les monstres soit suffisament proche de lui. Après trois minutes, les quelques centaines de monstres restant étaient tous très proche du sayen. Ce dernier l'avait remarqué, et décida d'en finir. Il se projeta en l'air, et une fois au-dessus de toutes ces créatures, il se mit à tourner sur lui-même à une vitesse impressionnante. Une mini tornade se forma, mais Lypso ne s'en servait pas pour tuer les créatures, mais simplement pour les empêchaient de fuire, car la mini tornade les aspirés. Après une trentaine de secondes, les démons tourbillonnaient tous autour du sayen, qui, sans s'arrêtait de tourner, lança des tas de boule de feu dans toute les directions. Puis, qu'en il ne resta plus qu'une dizaine d'adversaires, il s'arrêta de tourner et les tuas un par un très rapidement. Il se posa devant la Matéria noire, toujours aussi sûr de lui.

"Lypso" - Et voilà, ça fait cinq minutes, pas une de plus. Passons aux choses sérieuses maintenant.
"Matéria noire " - Misérable ! Comment as-tu osé !? Je vais te le faire payer cher, très cher !


L'immense entitée plaça ses mains au dessus de sa tête comme elle l'avait fait en début de combat. L'énorme boule commença à se reformer.

"Lypso" - J'ai l'impression de parler dans le vide. Quand je te dit que toute tes techniques ont un énorme défaut, ce n'est pas pour rien !
"Matéria noire" - A oui !? Et bien je te défi d'en trouver un à celle là !
"Lypso" - Trop facile....


La boule était enfin formée. La créature des ténèbres s'attendait à voir le jeune sayen reculer, mais ce dernier fonça droit vers la boule. Il disparut pour réapparaître entre la boule d'éclairs et les mains de l'entitée. Puis, sans perdre une seconde, Lypso écarta ses bras au maximum. D'une, il attrappa le monstre par le doigt, et de l'autre, il toucha l'énorme boule. A cette instant, un terrible courant électrique traversa le corps de Lypso pour atteindre le monstre. Des brûlures apparraissaient sans cesse sur le corps du sayen, toute plus grave les unes que les autres. Il souffrait énormément, mais c'était le seul moyen d'en finir. L'entitée était foudroyée par une charge bien plus puissante que celle qui touchait Lypso, en effet, il subissait 87 pourcent de la puissance totale de l'attaque. La boule noire diminuait de plus en plus vite, jusqu'à tenir dans la main de Lypso. Ce dernier lâcha le doigt du monstre, et se précipita vers son visage, la boule noire dans la main. Il lui la colla entre les deux yeux. La boule s'enfonça dans le crâne de la créature qui se retrouva parsemé d'éclair. Après quelques instant, elle explosa soufflant toute trace de vie sur un rayon de dix kilomètres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
DarkNexus
Admin
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 16/07/2007
Age : 27
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   Mer 18 Juil - 17:30

Chaptire 20 : Comme au bon vieux temps ?


Plusieurs jours passèrent, pendant lesquels Lypso demeurait inconscients. Ikari restait des heures et des heures à son chevet, espèrant qu'il se réveille vite. Puis un jour, où Cloud se tenait près de Lypso, Ikari vint dans la pièce en criant, il avait la main droite fermée, il serré quelque chose qui semblait avoir énormément de valeur à ses yeux.

"Ikari" ( tout exité ) - Ca y est !!! J'en ai, j'en ai !!!
"Cloud" - Quoi ? C'est vrai, tu en as enfin !? Vite, fais voir !


Ikari ouvrit la main délicatement, un senzu y reposait.

"Ikari" - Ils en ont mis du temps à repoussers ! Maintenant, grâce à cela nous allons enfin pouvoir réveillé Lypso.

Ikari était très ému, ses yeux brillaient. Il bouché le nez de Lypso avec sa main gauche, pour que ce dernier ouvre la bouche. Puis il y jeta le haricot magique afin que son ami l'avale. Ce qu'il fit par réflexe. Lypso ouvrit enfin les yeux après plus de dix jours de coma, il était en pleine forme. Ikari se jeta sur lui et le serra très fort, Lypso, très heureux de voir son ami en forme, le serra également. Ikari lui expliqua que cela fesait plusieurs jours qu'il ne c'était pas réveillé.

"Ikari" - Regarde, j'ai une petite surprise pour toi !

Ikari partit dans une autre pièce prendre un petit sac à dos rouge. Il revint avec ce même sac, puis le donna à Lypso. Ce dernier, très intrigué n'hésita pas une seul seconde à l'ouvrir. La boule de cristal qu'il était venu chercher y était soigneusement emballé.

"Lypso" ( très heureux ) - Tu l'as trouvé ! Bien joué, on va enfin pouvoir repartir sur la nouvelle Végéta et revoir Tazine, Kaimine, Végéta, Bassa, Harios et tout les autres !
"Ikari" - C'est exacte ! Et si les autres ont déjà trouvé et ramener leurs Dragon Ball ont pourra enfin réaliser notre voeux !
"Lypso" - Alors qu'attendons nous pour partir ?
"Cloud" ( adossé contre un mur, les bras et les jambes croisés et les yeux fermés ) - Idiot. Tu n'as pas remarqué que nous étions déjà en route ? Sa fait huit jours que nous voyageons, on devrait arriver dans deux ou trois jours. Et au cas où tu te poserais la question, oui, j'ai décidé de vous accompagner sur Végéta. Je n'ai plus aucune raison de rester sur ma planète, sans les ténèbres, Sephiroth ne viendra pas. Alors autant vous accompagner.
"Lypso" - C'est trop cool ! Tu vas pouvoir nous aider à nous entraîner, on vas devenir les plus forts !
"Ikari" ( chuchotant à l'oreille de Lypso ) - Ouais ben ces entraînements sont toujours aussi dur et tordu...
"Cloud" - J'ai entendu ! Tu vas voir se que c'est qu'un entraînement dur !
"Lypso" - Hahahahaha !!!
"Cloud" - Ca compte pour toi aussi ! Vous allez bientôt devoir livrer le combat le plus dur de votre vie. Et je ne pourrais pas vous aidez, vous devrez vous debrouiller seul.
"Lypso" - De quoi parles-tu ?
"Ikari" - Pourquoi tu ne pourrais pas nous aider ?
"Cloud" - Vous comprendrez le moment venu... En attendant, vous avez quartier libre, ( s'adressant à Lypso ) Tu viens juste de sortir du coma, je ne voudrais pas te faire faire de trop gros efforts ( s'adressant à Ikari ) Quand à toi, sa fait huit jours que je t'entraîne sans relâche, tu peux donc souffler pour aujourd'hui.
"Lypso et Ikari" - A vos ordres !
"Cloud" ( Pensant ) - Le fait que Lypso se soit réveillé devrait accéléré le processus, il devrait changer d'ici peu, j'espère que sa se passera bien, sa m'énerve de ne pas pouvoir intervenir...


Lypso et Ikari commencèrent donc à se raconter tout se qu'il avait fait, Lypso raconta son combat contre la Matéria noire, et Ikari son entraînement des huits derniers jours. Puis Ikari demanda à son ami de lui montrer à quoi ressemble un super sayen. Lyspo se transforma se posa de question, pour une fois qu'il pouvait apprendre quelque chose à son équipier... Ce dernier fut stupéfait par la puissance dégagé par un super sayen. Mais tout à coup, il tomba à genoux, il se tenait la tête des deux mains. Il semblait souffrir énormément. Lypso revint à son état normal et se précipita vers son ami. Pendant se tant, Cloud avait poser le vaisseau sur une planète désertique.

"Lypso" ( affolé ) - Ikari ! Que ce passe-t-il ??? Qu'est-ce qui t'arrives ???
"Ikari" ( Souffrant atrocement ) - Laisse moi !!! HAAAAAAAAAAA !!!
"Cloud" - Ca y est ! C'est se que j'attendais. Quand vous êtes allez dans les ténèbres, elles se sont introduit en vous. Lypso, tu as réussi à les chassers en te transformant en super sayen, mais ce n'est pas le cas d'Ikari, le fait de te revoir à réveiller les ténèbres qui dormait en lui. Prépare toi, voilà le combat dont je vous ai parler ! Tu es le seul à pouvoir le sauver des ténèbres, car c'est toi qu'il veut. C'est pourquoi je ne peux rien faire pour vous.
"Lypso" - QUOI !!?? Tu veux dire que je vais devoir me battre contre lui ???


Il regarda Ikari. Ce dernier se releva, il soufflait bruyament, son regard était devenu très froid, de son visage ne ressortait qu'une impression de haine, sa voix était devenu très grave. Il fit un signe de la tête pour dire à celui qui serait désormais son adversaire de sortir. Lypso obéit sans poser de question. Une fois dehors, et assez éloigner du vaisseau, Ikari dit.

"Ikari" - J'ai toujours gagné contre toi, tu ne m'as jamais battu ! Et ce n'est pas aujourd'hui que tu y arrivera, même si tu as réussi à te transformer !
"Lypso" ( étrangement calme ) - Pourquoi ? Pourquoi fais-tu sa ? Uniquement pour prouver que tu es meilleur que moi ? Je ne peux pas le croire... Ce sont les ténèbres qui parle, et pas l'ami que j'ai connu. Afin de le retrouver, il va falloir que je les anéantisse. Ca ne sera pas long Ikari, tien bon.
"Ikari" - HA HA HA !!! Tu vas voir ce que les ténèbres peuvent faire dans un corps comme celui-ci ! HHHHHHHAAAAAAAAA !!!!!!!


Ikari concentra toutes ses forces, une aura aussi noir que la nuit se forma autour de lui, mais très vite, elle fut remplacer par une aura d'un dorée magnifique. Les yeux d'Ikari ainsi que ses cheveux changèrent de couleur, il ressemblait comme deux gouttes d'eaux à Lypso lorsqu'il se transformait en super sayen. Lypso compris immédiatement.

"Lypso" - Je vois, toi aussi tu t'es transformé... Ca va donc être un combat très intéressant.
"Cloud" ( Qui regardait le combat de loin ) - Lypso est un peu plus fort, mais je doute qu'il ose attaquer son meilleur ami avec toute sa force dès le début, et le temps qu'il réalise qu'il n'as pas le choix, Ikari pourrais avoir pris le dessus. Sa va être un combat difficile pour les deux sayens. Espérons que Lypso arrive à vaincre Ikari sans le tuer...
"Lypso" ( se transformant à son tour ) - Je pense qu'il est inutile d'essayer de te faire changer d'avis.
"Ikari" - Tu as tout compris ! Arrêtons de discuter, et passons au combat !
"Lypso" - Très bien, si c'est ce que tu veux, tu vas être servit !


Lypso augmenta son énergie dans un souffle énorme. Il était encore plus puissant que lorsqu'il tua la Matéria Noire, sans doute grâce à son coma de dix jours qui lui avait fait frôlé la mort. Les deux anciens amis restaient là, à une trentaine de mètre l'un de l'autre, ils se regardaient sans arrêt, avec un petit sourire. Lypso aussi souriait, c'était l'une des premières fois qu'il pouvait aider Ikari. Aucun des deux adversaires n'osaient donner le premier coup, car ils se connaissaient trop bien. La moindre erreur ou faiblesse serait tout de suite remarqué par l'autre. Puis, d'un coup, les deux sourires dispparurent, suivis du corps de leurs auteurs. Les deux sayens réapparrurent à vingt mètres du sol chacun avec un coup de poing dans la joue. Un amas de salive sortit de leurs bouches respectives. Lypso tenta de donner un coup de pied gauche dans la face de son adversaire, mais ce dernier n'eut aucun mal à le bloquer à l'aide de son avant bras droit. Il enchaîna immédiatement en attrappant cette jambe. Il commença à faire tourner Lypso de plus en plus vite, jusqu'à l'envoyer très violemment dans une falaise, qui s'écroula sous la puissance de l'impact. Ikari prépara alors sa prochaine attaque, il lança son Kiozi dans les décombres afin d'en finir. L'explosion rasa se qu'il restait de l'ancienne grande falaise, on ne voyait à présent qu'un tas de roches. Mais Ikari savait bien que se n'était pas suffisant, il envoya des dizaines et des dizaines de boules de feu, toutes très puissantes. Au bout d'une longue minute, il s'arrêta pour souffler un peu. C'est à ce moment là qu'une étrange lueur blanche apparut au milieu des rochers. La lueur devenait de plus en plus importante, puis on entendit une voix sortir des gravas.

"Lypso" - Attrappe ça ! Javelot Riot !!!

Le Javelot Riot faisait pas moins de deux mètres de diamètre. Il arrivait sur Ikari, qui restait très calme. En effet, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, bien que grosse, cette attaque n'avait rien de très dangereuse.

"Ikari" - Tu veux que j'esquive pour pouvoir m'attaquer c'est ça ! Et bien sa ne marchera pas avec moi !!!

Le sayen dévia l'attaque d'un revers de la main, c'est alors qu'il vit Lypso, caché jusqu'alors derrière la boule, la main entouré de flamme noire. Ikari se prit le Heat Phalanx de son adversaire en plein dans le ventre, sans pouvoir esquiver tant il était surpris par ce coup. Il se plia en deux, laissant échapper un flot de sang de sa bouche. Lypso continua son offensive en joignant ses mains pour frapper l'autre sayen sur le dos. Ce dernier alla s'écraser sur le sol, se qui leva un voile de poussière. Puis Lypso se mit en position pour lancer un Shinioza, mais quand il fut près à attaquer :

"Lypso" ( pour lui ) - Je ne peux pas lancer une aussi puissante attaque sur mon meilleur ami ! Je risquerais de le tuer. Mais si je ne le fait pas, je perdrais l'occasion de prendre un sérieux avantage !
"???" - Dépêche-toi, qu'est-ce que tu attends !?
"Lypso" - Hein ?


Lypso tourna la tête et vit, au loin, que celui qui venait de parler n'était autre que Cloud.

"Cloud" - Lance ton attaque, fait moi confiance, sa ne le tuera pas !
"Lypso" - Je...je ne sais pas....
"Cloud" - Allez, vite !!!
"Lypso" - Bon très bien, je te fait confiance !!! SHINIOZAAAA !!!!


La vague déferlante était d'une puissance prodigieuse. Elle fonça droit vers le voile de poussière, qui venait de se lever, laissant apparaître Ikari. Ce dernier avait profité de l'hésitation de son adversaire pour préparer un Canon Garic digne du Shinioza de Lypso. Sans perdre une seconde, il lança son attaque à la rencontre de celle qu'on avait lancé sur lui. Les deux vagues s'entrechoquèrent dans un terrible souffle et un bras de fer titanesque débuta. Lypso avait assez de force pour le gagner, mais il aurait du y mettre toute son énergie, et il aurait donc tué son ami à coup sûr. Il décida donc d'arrêter son attaque d'un coup. Puis il se décala légèrement sur sa droite pour éviter le Canon Garic, et pour finir, il descendit le long du rayon jusqu'à son émetteur la tête vers le sol. Ce dernier cessa immédiatement son attaque et croisa ses bras au-dessus de sa tête, arrétant ainsi la charge de Lypso. Ikari se laissa tomber en arrière, posa ses deux mains sur le sol juste avant de le toucher, et à l'aide de ses deux pieds, renvoya Lypso dans les aires. Il le poursuivit aussitôt et commença à lui donner des dizaines de coups.

"Ikari" ( toujours entrain de donner des coups ) - Alors ? C'est tout ce dont est capable un super sayen comme toi ? Vraiment décevant !

Ikari recula sa main droite, qui s'entoura de flamme. Puis il décocha un coup en direction du front de Lypso, que ce dernier bloqua de sa main gauche. Et de sa droite, il décocha également un Heat Phalanx, que son adversaire bloqua également de sa main gauche. Chacun des deux sayens avaient donc une main de son adversaire dans la sienne. Leurs mains qui était restées fermées s'ouvrirent et ils les joignirent. Les deux anciens amis augmentaient leurs énergies en même temps, et avec la même intensitée. Soudain, Ikari écarta ses bras, et donc ceux de Lypso, et lui donna un coup de genou en plein dans l'estomac lui fesant ainsi craché un filet de sang. Ils se relâchèrent les mains, et Lypso se mit à se tenir le ventre tant il avait mal. Ikari lui décocha alors un crochet du droit dans la face, suivit d'un gauche. Puis un auter coup de genou dans l'abdomen, chacun de ces coups était lent mais très puissant. Il continua à faire reculer son adversaire avec des coup de coudes, des coups de pieds, des coupe de poings et pour finir, il posa sa main droite contre le torse d'un Lypso couvert de blessure.

"Ikari" - Je savais bien que c'était moi le plus fort de nous deux ! HHHHAAAAA !!!!

Un rayon d'énergie sortit de sa main et envoya Lypso droit sur une colline. L'impact créa une énorme explosion qui secoua la planète. Le corps de Lypso reposait à présent sous des millers de tonnes de roches. Il était inconscient. Un homme se tenait à ses côtés, sous le reste de la colline.

"Cloud" ( le secouant ) - Réveille-toi, réveille-toi !
"Lypso" ( Reprenant peu à peu ses esprits ) - Ha....aaa.....il est vraiment très fort....
"Cloud" - Alors qu'attends-tu pour te battre sérieusement ? Tu as perdu beaucoup de force en hésitant à te battre ! Ce n'est même plus sûr qu'il t'en reste assez...
"Lypso" ( les larmes aux yeux ) - Je suis désolé.... je ne peux pas.... je ne peux pas me battre sérieusement contre lui, il est mon meilleur ami, mon seul ami !
"Cloud" ( l'aidant à se relever ) - C'est pour ça que toi seul peut le sauver des ténèbres, toi seul en a le pouvoir ! Je suis sûr qu'Ikari préfèrerais mourir que de rester sous l'emprise des ténèrebres à tout jamais. Il préfererait mourir que de devenir comme se qui on tué son peuple !
"Lypso" - Tu as raison... Je dois le battre, même si pour ça je dois en finir avec lui ! C'est le meilleur cadeau que je puisse lui faire ! Merci Cloud, merci beaucoup. Mais maintenant pars, je dois le vaincre seul !
"Cloud" - Je sais, je te laisse faire, et tâche de gagner !
"Lypso" ( levant le pouce ) - Aucun problème !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mondedesfictions.forumactif.ws
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fic : Le faux sayen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fic : Le faux sayen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liste des faux éditeurs à risque
» [PAYPAL] Attention aux faux mails !
» ou est la faux de La mort DOS ?
» Avis de marché - Paris - Musée Carnavalet - peinture, faux marbre, dorure
» faux wheel drive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde des fictions :: Les fictions-
Sauter vers: